Catégories :

Oum en avant-première !

Avec le splendide "Daba", la Marocaine chante la nature menacée, le sort des migrants et le statut des femmes. Un album hautement poétique en avant-première sur Qobuz en Hi-Res 24Bit !

Par Benjamin MiNiMuM | Vidéo du jour | 23 août 2019
Réagir
Qobuz

Pour son troisième album international – deux autres s’ajoutent à ce corpus, sortis uniquement dans son pays –, l’icône de la scène marocaine urbaine actuelle appelée Nayda fait équipe avec la oudiste et poétesse palestinienne Kamylia Joubran, qui assume la direction artistique.

Sur Daba (Maintenant), Oum El Ghaït Benessahraoui décline ses légitimes préoccupations écologiques, Chajra ("arbre"), Ha (“voici”), Yabhar (“océan”), son engagement féministe face au pesant patriarcat sur Kemmy ("toi") ou évoque la violence de la condition des migrants sur Laji ("migrant") et Temma ("là-bas") en des termes poétiques chantés d’une voix claire et pénétrante.



Son chant profond danse sur des rythmes combinant les lignes des percussions traditionnelles et celle d’une basse funky, et dialogue avec des cuivres jazz (bugle, trompette, saxophone) et un oud savant.

Relevé de délicates ambiances atmosphériques zébrées de bruissements électroniques, Daba nous entraîne à travers les mirages d’un désert postmoderne, jalonné d’oasis contemporains. Le voyage inspire tour à tour la contemplation, la gravité ou la joie, sans jamais éteindre l’espoir d’une vie meilleure.



ECOUTEZ DABA DE OUM SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters