Votre panier est vide

Rubriques :
News

Mulatu chez les kangourous

Par Benjamin MiNiMuM |

Pour la seconde fois, le pape de l'éthio-jazz Mulatu Astatke retourne en Australie pour croiser le fer avec le groupe Black Jesus Experience...

Deuxième épisode de Mulatu Astatke en Australie, l'album To Know Without Knowing paru chez Agogo Records ne s’enterre pas dans la reconstruction nostalgique du passé éthio-jazz du fameux vibraphoniste, mais va de l’avant. Basé à Melbourne, Black Jesus Experience pratique un jazz dynamique, contemporain et métissé. Sax et trompettes agiles, piano vagabond, guitares volubiles, tambours africains sont maniés avec brio par des musiciens aux origines multiples : marocaine, zimbabwéenne, maorie et aussi éthiopienne. Car avant d’accueillir une première fois le roi Mulatu pour l’album Cradle With Humanity en 2016, BJE avait déjà incorporé Enushu Taye, chanteuse née en Ethiopie que les aléas de la vie ont fait atterrir en Australie.

Mulatu est indifféremment au centre de l’action et en soutien efficace, apportant par touches son incomparable couleur comme dans la chanson de mariage éthiopienne traditionnelle Kulun Mankwaleshi. Souvent, de son flow puissant, M. Monk apporte un contrepoint tonique aux mélismes en amharique ou aux envolées soul anglicisées d’Enushu. Si les cuivres où les rythmiques nous emportent régulièrement au centre d’Addis Abeba, il s’agit surtout de créer un univers ouvert où chacun assume ses racines et la joie de les mêler à celles des autres.

Sur cette vidéo de janvier 2019, Mulatu Astatke et Black Jesus Experience se produisent au Meeniyan Town Hall :



ÉCOUTEZ "TO KNOW WITHOUT KNOWING" DE MULATU ASTATKE & BLACK JESUS EXPERIENCE SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article