Étant connecté à Facebook, l'article que vous êtes en train de lire est susceptible d'être partagé au bout de 10 secondes de lecture. Vous pouvez configurer ceci dans vos paramètres de services externes.
Bonne lecture!

Mikaela Davis, harp attacks !

Le 1er album éclectique d'une jeune harpiste pop américaine...

Par Max Dembo | Vidéo du jour | 15 juillet 2018
Réagir
Qobuz

Avant d’avoir atteint le quart de siècle, Mikaela Davis a déjà la culture d’un vieux routier. Rock psyché, folk léché, country soul solaire et pop chambriste, la jeune Américaine jongle avec un nombre de références assez impressionnantes. Sa voix aussi offre un spectre large, alternant entre rugissements félins ou chuchotements enfantins.

Mais son originalité est ailleurs. Dans son arme de prédilection : la harpe ! Native de Rochester dans l’Etat de New York, Davis a commencé à l’étudier au conservatoire dès l’âge de 8 ans. L’instrument apporte évidemment une touche atypique tout au long de son album, Delivery, qui vient de paraître. Mais contrairement à sa consœur Joanna Newsom, LA harpiste de la scène indé actuelle, son écriture reste assez classique, dans la structure de ses chansons notamment. Un académisme de façade qui n’empêche jamais ce disque de pop contemporaine d’être attachant.

Et si la versatilité stylistique domine, on reste impressionné par la production léchée de ce beau premier album de Mikaela Davis signée John Congleton, réalisateur remarqué pour son travail notamment avec St Vincent, Franz Ferdinand, David Byrne ou Anna Calvi.





ÉCOUTEZ DELIVERY DE MIKAELA DAVIS SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Votre avis

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters