Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

Liraz, la voix de la liberté

Par Benjamin MiNiMuM |

Pour son puissant 2e album, la chanteuse star de la série télé "Téhéran" consolide son pont musical entre l'Iran et Israël...

Comédienne et chanteuse juive de parents iraniens Liraz Charhi assume avec fierté et courage ses origines contradictoires. Vivant à Tel-Aviv, elle n’a pas hésité à se vêtir d’une burka pour le clip de sa reprise de Love Me Like You Do, chanson phare de l’adaptation cinématographique de Fifty Shades of Grey.

Populaire à Téhéran, elle chante en farsi, première langue d’Iran, une vision de la femme forte et libérée à contre-courant de la vision établie. Sa démarche s’inspire de la diva pop iranienne Googoush, dont la popularité a traversé les décennies malgré sa mise à l’écart par le pouvoir islamiste. Liraz s’appuie aussi sur l’héritage du rock iranien du début des années 70 qui a psychédélisé les musiques traditionnelles persanes.

La pop globale de Liraz enrobe de grooves et d'épices électro des mélodies efficaces où les instruments traditionnels électrifiés, tenus par des musiciens iraniens sous couverts d’anonymat, tiennent le beau rôle. Nul doute que la jeunesse de Téhéran, comme celle de Tel-Aviv ou de Los Angeles, s’y retrouve.

Zan, son deuxième album, possède de quoi pousser la danse jusqu’à l’aube, moment qui pourrait être idéal pour en déguster l’ultime et sublime morceau traditionnel Lalei, où, sur une nappe bourdonnante et en contrepoint de la plainte vibrante d’un luth persan, le chant de Liraz s’élève vers une extase poétique des plus émouvante.

ÉCOUTEZ "ZAN" DE LIRAZ SUR QOBUZ

À découvrir autour de l'article