Catégories :

Lindstrøm, électro épurée

Avec "On a Clear Day I Can See You Forever", le producteur norvégien signe son album le plus audacieux...

Par Smaël Bouaici | Vidéo du jour | 12 octobre 2019
Réagir

Champion du mouvement nu-disco scandinave aux côtés de Todd Terje ou Prins Thomas, Hans-Peter Lindstrøm s’était vu commander à l’été 2018 la bande-son d’une performance pour le centre d'art Henie-Onstad à Oslo, Blinded by the LEDs.

Pour l’occasion, le producteur norvégien avait lâché son principal outil de composition, son ordinateur, pour s’emparer de synthétiseurs modulaires et de machines à contrôle manuel. Un changement qui a lourdement influencé son nouvel album intitulé On a Clear Day I Can See You Forever : en quatre pistes d’un dizaine de minutes chacune, Lindstrøm redéfinit son rapport à la production électronique, à laquelle il donne des structures de musique classique.



Sur le premier titre, On a Clear Day I Can See You Forever, il fait jouer son synthé comme un violon, avec une utilisation intelligente de l’espace et un morceau minimaliste et très lyrique comme sorti du cerveau d’un pianiste. Le beat revient sur Really Deep Snow mais il ne se met jamais en avant, le synthé à l’arpégiateur donnant un aspect mental à ce tableau impressionniste sonore.

Épuré et mélodieux, Lindstrøm, qui semble totalement épanoui, n’avait jamais procuré autant d’émotions que sur ce disque, sans doute le plus audacieux et réussi de sa discographie. “La joie de faire de la musique sur des objets physiques prend tout son sens maintenant, explique-t-il. Après avoir travaillé sur un ordinateur pendant quinze ans, je pense que je ne reviendrai jamais en arrière.” Il va falloir suivre de près ce Lindstrøm 2.0 !

ECOUTEZ "ON A CLEAR DAY I CAN SEE YOU FOREVER" DE LINDSTROM SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters