Votre panier est vide

Rubriques :
News

Lennon, enfin seul...

Par Marc Zisman |

Pour fêter ses 50 ans, "Plastic Ono Band", fabuleux premier album solo de l'ex-Beatles, ressort dans une impressionnante version Ultimate Collection de plus de 7h25 de musique !

Le 11 décembre 1970, lorsque paraît Plastic Ono Band, les Beatles ne sont pas encore officiellement séparés. Mais voilà déjà un premier album solo impressionnant sur lequel John Lennon ouvre son cœur, son âme, son cerveau, bref se met entièrement à nu ! Un Lennon total, rêveur et lucide, apaisé et énervé. Poussé par Yoko Ono à suivre une thérapie, il fait de ce disque souvent brut et cru une sorte d’exutoire génial. Les chefs-d’œuvre s’enchaînent (Working Class Hero, Mother, God, Power to the People) et, derrière sa console dans les studios d’Abbey Road, en contre-emploi total, le producteur américain azimuté Phil Spector, inventeur du fameux Wall of Sound, n’a plus qu’à mettre sobrement en forme ce voyage intérieur souvent fascinant, qui ne cherche jamais à faire dans le tubesque.

Un trip pour lequel John n’est entouré que de Ringo Starr, Klaus Voorman à la basse, Yoko, Billy Preston et Spector au piano sur un titre. Aucun maquillage sur ses ballades limpides, parfois carrément oniriques (le bouleversant Love) ou même déchirantes (l’ouverture Mother adressée, comme son nom l’indique, à sa mère tuée par une voiture en 1958), sur ses chansons rock simples (pas simplistes) voire rageuses (I Found Out)…

Cinquante ans après sa sortie, ce disque qui va à l’essentiel bénéficie du traitement de la réédition luxueuse avec plus de 7h25 de musique ! Ce genre d’édition 5 étoiles pose toujours la question de son destinataire. Évidemment, il faut être un fan plutôt hardcore des Fab Four et/ou de Lennon pour se plonger dans une telle somme, et non un simple touriste à qui l'on recommandera de se limiter aux 11 titres du Plastic Ono Band d’origine.

Comme pour la réédition de 2018 d’Imagine et le best of Gimme Some Truth qui suivit, cette “Ultimate Collection” de Plastic Ono Band a été complètement remixée à partir des bandes d’origine par l’ingénieur du son Paul Hicks. Les “Ultimate Mixes” sont les plus proches des originaux mais ont été un peu nettoyés, notamment pour rendre la voix de Lennon plus limpide. Les “Outtakes” sont davantage des mixes bruts. Les “Elements Mixes” ramènent à la vie des parties éradiquées des mixes finaux d’origine.

Enfin, on trouvera également ici d’autres démos, des jams sur lesquelles on croise des titres anciennement repris par les Beatles (Matchbox, Honey Don’t) voire des reprises des Fab Four (Get Back, I’ve Got a Feeling). Dans cette malle aux trésors également, des titres qui ne figuraient pas sur l’album d’origine, notamment Give Peace a Chance, Instant Karma et Cold Turkey. Bref, voilà une collection ultime qui porte bien son nom.

ÉCOUTEZ "PLASTIC ONO BAND (THE ULTIMATE COLLECTION)" DE JOHN LENNON SUR QOBUZ

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article