Votre panier est vide

Rubriques :
Vidéo du jour

CeeLo Green, soul à la cool

Par Brice Miclet |

Avec "CeeLo Green Is Thomas Callaway", le rappeur-crooner d'Atlanta signe son album le plus profond...

La voix de CeeLo Green est de celles qui, poussées dans leurs retranchements, prennent toute leur ampleur. Il faut un volume sonore, de l’espace pour s’exprimer. C’est d’ailleurs ce qui avait souvent caractérisé les cinq précédents albums du natif d’Atlanta, tout comme son travail au sein du duo Gnarls Barkley (avec le producteur Danger Mouse).

Mais CeeLo Green a changé pour CeeLo Green Is Thomas Callaway qui vient de paraître sur Easy Eye Sound. Pas dans les influences, toujours piochées dans des 60's fantasmées comme sur Don’t Lie, ou même I Wonder How Love Feels, qui emprunte une recette orchestrale à Curtis Mayfield. Plutôt dans la composition même, héritée du son de Nashville, plus précisément du studio de Dan Auerbach des Black Keys, ici aux manettes. Car, disons-le, CeeLo Green le démonstratif est absent. Avant la force, la puissance, l’interprétation, c’est la retenue qui prime. Même dans les titres les plus énergiques comme Doing It All Together.



Comme si ce Thomas Callaway était un double envoyé depuis les tréfonds du temps, depuis une époque dont Green s’est toujours revendiqué, mais qu’il n’avait jamais totalement embrassée. Avec cet album, on retrouve un chanteur qui aurait quelque chose de Stevie Wonder (People Watching), mais en parfaitement soul, et surtout tout en maîtrise.

ÉCOUTEZ "CEELO GREEN IS THOMAS CALLAWAY" DE CEELO GREEN SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article