Catégories :

Autant en emporte Kevin Gates

Avec "I'm Him", le MC de Louisiane donne une leçon de rap à la plupart de ses compétiteurs...

Par Damien Besançon | Vidéo du jour | 15 octobre 2019
Réagir

Pour une raison mystérieuse, Kevin Gates - 33 ans - apparaît rarement dans la shortlist des rappeurs les plus importants du circuit. Le Louisianais, qui a commencé auprès des légendes locales Lil Boosie et Weebie au mitan des années 2000, en est pourtant l'un des plus dotés et des plus réguliers. L'ex-prodige, promis à une belle carrière sous pavillon Young Money (il avait tapé dans l'œil de Lil Wayne et Birdman), a pris les chemins de traverse et s'est fait un nom avec une impressionnante série de mixtapes autoproduites.

Il est devenu une valeur sûre en 2013 avec The Luca Brasi Story, enfilade d'hymnes street-rap sensible rappés et chantés à la perfection. Dès la mixtape suivante, Stranger Than Fiction, la major Atlantic a misé sur Gates mais il lui faudra attendre 2016 pour connaître le (très) grand succès populaire avec Islah, premier album officiel porté par deux énormes hits (2 Phones et Really Really).



Pour I'm Him publié il y a quelques semaines, le rappeur de Baton Rouge a gardé ses acrobaties vocales les plus maîtrisées et ses meilleurs refrains chantés. Sans temps mort, et seul au micro sur les dix-sept courtes pistes qui composent l'album, Kevin Gates donne une leçon de rap à la plupart de ses compétiteurs et à l'auditeur de nombreuses raisons de réécouter ses prouesses vocales, ses changements de vitesse et ses hooks imparables. Push It, dans le genre, est un festival.



L'énergie est spectaculaire, le réservoir de flows ne semble jamais se tarir et Gates a décidément le chic pour choisir ses beats (le massif et lugubre What I Like tient ici la corde). I'm Him s'écoute fort.

ECOUTEZ "I'M HIM" DE KEVIN GATES SUR QOBUZ


Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters