Catégories :

Andy Shauf entre dans un bar...

... et signe un nouveau chef d'œuvre de pop intimiste comme seul cet unique songwriter originaire du Saskatchewan sait en orchestrer.

Par Marc Zisman | Vidéo du jour | 25 janvier 2020
Réagir

En 2016, Andy Shauf signait avec The Party une merveille de pop chambriste et chatoyante. Ce troisième opus du timide Canadien était précis et touchant et combla notamment les fanatiques de feu Elliott Smith de mélodies renversantes et d’arrangements léchés comme Harry Nilsson, Dean Friedman et autre Paul Simon en concoctaient dans les 70's.

Quatre ans plus tard, le songwriter traîne dans le même boudoir douillet avec cette fois davantage de guitares folks. L’atmosphère intemporelle et classique de The Neon Skyline paru vendredi se déploie pourtant autour d’un tout autre concept : onze chansons relatant une soirée et une nuit passées avec des amis dans un bar justement baptisé le Neon Skyline.



Introspections, chagrins, amitiés, amours, anecdotes, le matériau a beau être éculé, Shauf sculpte pourtant une symphonie de l’intime plus que parfaite. La simplicité de façade de The Neon Skyline est surtout balayée par la beauté des mélodies et cette façon bien à lui de parler de rupture, d’addiction ou d’erreur avec une compassion jamais niaise. Un vrai travail d’orfèvre.



ÉCOUTEZ "THE NEON SKYLINE" DE ANDY SHAUF SUR QOBUZ



Pour suivre tout ce qui se passe sur Qobuz, rejoignez-nous sur Facebook !

 Lire aussi

À découvrir autour de l'article

Vos lectures


Inscrivez-vous à nos newsletters