Catégories :

Les albums

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 6 octobre 2017 | BR-Klassik

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica
« [...] Le début impressionne : l'air redoutable de l'Anaï de Moïse et Pharaon, qu'elle assume crânement, révèle à la fois une technique, un style et un tempérament. Certes la voix n'a pas beaucoup de rondeur, surtout dans l'aigu, mais elle a de la substance, des harmonies et des reflets, les registres se tiennent. [...] Marina Rebeka ne se contente pas de chanter son Rossini, elle le vit, nous faisant succomber à cet "Amor fatale". [...] » (Diapason, décembre 2017 / Didier Van Moere)« Voix spectaculaire comme il en est peu, la soprano Marina Rebeka rappelle Cristina Deutekom par sa puissance, par le métal et par le cisèlement des vocalises. Nul doute que les rôles de Mathilde (Guillaume Tell), Anaï (Moïse et Pharaon) ou Armida (Armida) lui vont comme un gant et mettent en valeur ses moyens vocaux hors du commun. [...] La tragédienne Marina Rebeka, enflammée, éblouit dans les scènes les plus dramatiques : le « Pour notre amour » de Mathilde ou le rondo d’Armida sont peut-être les seules versions enregistrées à ce jour à soutenir la comparaison avec Montserrat Caballé (EMI et RCA) : la lenteur du tempo, qui surprend au début, permet une exécution impeccable de la redoutable variation en triolets, avec des diminutions gravées dans le marbre, là où tant d’autres escamotent dans un flou peu artistique. Car Rebeka vocalise avec une santé vocale d’une rare insolence [...] C’est avant tout par son engagement et par sa force que la soprano lettone Marina Rebeka subjugue et éblouit dans un répertoire fascinant, à mi-chemin entre la tragédie lyrique et le grand-opéra naissant. » (Classica, novembre 2017 / Damien Colas)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 7 avril 2017 | BR-Klassik

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
Enregistré en concert en avril 2016 au Prinzregententheater de Munich, avec l’Orchestre de la Radio Bavaroise, cette version de L'Heure espagnole de Ravel bénéficie, avant tout, d’un plateau exemplaire avec des voix uniquement francophones – quatre Français, Gaëlle Arquez en Concepción, Julien Behr comme Gonzalve, Mathias Vidal pour Torquemada, Alexandre Duhamel incarnant Ramiro – et un Belge, Lionel Lhote, chantant Don Iñigo Gomez. Autrement dit, et ce n’est pas si fréquent, le bienheureux auditeur pourra entendre l’ouvrage chanté par un plateau de grande jeunesse, de parfaite expérience, et d’une élocution absolument impeccable. Et comme il s’agit d’une captation en public, l’excitation du direct est au rendez-vous ; voilà bien une version qu’il convient de faire figurer au palmarès des meilleurs enregistrements du chef-d’œuvre de Ravel. © SM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 3 février 2017 | BIS

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
La délicieuse soprano suédoise Camilla Tilling nous propose un choix d’airs d’opéras de Mozart et de Gluck : Idomeneo, Les Noces de Figaro, Cosi fan tutte du premier, Orfeo ed Euridice, Armide et Iphigénie en Tauride du second. On notera que si les airs de Mozart appartiennent tous à son répertoire italien, ceux de Gluck sont en majorité chantés dans les versions françaises originales. Camilla Tilling, une habituée de Covent Garden, d’Aix-en-Provence, de Glyndebourne, du Metropolitan Opera de New York ou la Monnaie de Bruxelles, avec des chefs tels que Gardiner, Herreweghe, Christie, Paavo Järvi pour n’en citer que quelques-uns, surfe allègrement dans une carrière qui la mène du baroque jusqu’au répertoire contemporain, puisqu’on a même pu l’entendre voici peu dans le rôle de l’Ange de Saint François d’Assise de Messiaen. © SM/Qobuz
CD9,99 €

Opéra - Paru le 9 septembre 2016 | SWR Classic

Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
« [...] Stéphane Denève, secondé par une excellente prise de son, propose une formidable interprétation de cette partition [L'Heure espagnole] particulièrement travaillée et pleine de chausses-trappes. Il triomphe de la mécanique d'horlogerie et du second degré grâce à l'Orchestre de la SWR, absolument extraordinaire de réactivité, de souplesse et de subtilité. Le chef est entouré d'une distribution qui ne le cède en rien aux versions antérieures. Jean-Paul Fouchécourt [...] fait un numéro exceptionnel [...] Tout ce joli monde a le sens du mot et de l'humour. Schérérazade a été bien servi par de nombreuses interprètes au premier rang desquelles Régine Crespin, dont l'enregistrement [...] n'a pas été égalé. En dépit de ses mérites, d'une superbe texture vocale et d'une interprétation intelligente et sensuelle, Stéphanie d'Oustrac, comme beaucoup, ne la surclasse pas pour des raisons d'abord de diction.» (Classica, octobre 2016 / Jacques Bonnaure)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 9 septembre 2016 | Ramée

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
De nos jours, le nom de Johann Pepusch est irrémédiablement relié à celui de John Gay : les deux compères signèrent en 1728 le célébrissime Opéra des gueux, que Brecht et Weill transformeraient deux siècles plus tard en Opéra de quat’sous. Si cet irrévérencieux – voire licencieux – pastiche est un véritable chef-d’œuvre, cela laisse dans l’ombre la considérable production de Pepusch dans nombre d’autres domaines, tels que la musique de chambre, le concerto, et plusieurs opéras « sérieux » dont le présent Venus and Adonis de 1715, l’un des premiers ouvrages lyriques chantés en anglais là où longtemps avait sévi le tout-italien. Allant à l’encontre, en particulier, des intempestifs récitatifs secs dont déborde le répertoire italien d’alors, Pepusch développe le genre du récitatif accompagné ou arioso, permettant l’avancée dramatique (là où les airs ne sont souvent que des moments musicaux bien plus que textuels) – une méthode que reprendra Haendel dans ses propres ouvrages conçus pour la scène londonienne. Il est à noter que, chose rare, la partition d’origine et le matériel instrumental d’époque nous sont parvenus en entier, de sorte que voici un enregistrement « tel qu’en 1715 » lors des représentations au Théâtre de Drury Lane, y compris dans l’effectif. La seule chose qui « manque », si l’on ose dire, est la pièce de Beaumont et Fletcher Rule a Wife and Have a Wife, car Venus and Adonis était en effet une « après-pièce » destinée à être donnée après une grande pièce de théâtre ! Quoi qu’il en soit, gageons que Pepusch se verra enfin conférer le titre de véritable compositeur lyrique et pas seulement celui d’arrangeur d’airs populaires dans une farce de quat’sous. © SM/Qobuz« [...] Si cette première discographique est une réussite, elle le doit à son plateau vocal, chapeauté par la Vénus de Ciara Hendrick, d'une volupté envoûtante dans "What Heart could now refuse thee". Le ténor Richard Edgard-Wilson endosse les cornes du cocu avec brio. [...] L'accompagnement accort dispensé par Robert Rawson parachève la réussite de ce maillon important de la musique baroque.» (Classica, octobre 2016 / Jérémie Bigorie)
CD8,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 6 mai 2016 | Naxos

Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
Comment diable est-il possible qu’un opéra, après une création pourtant triomphale et planétaire, puisse à ce point disparaître de l’horizon pour ne réapparaître que timidement quarante ans plus tard ? Les Joyaux de la Madone de Wolf-Ferrari en sont un lamentable exemple. Créée en 1911 à Berlin, l’œuvre fit rapidement le tour du monde pour terminer sa course dans une bibliothèque d’où elle ne ressortit timidement qu’en 1953. Il est vrai que Wolf-Ferrari a toujours souffert d’une sorte d’ostracisme double : trop italien pour les Allemands, trop germanique pour les Italiens, trop germano-italien pour tous les autres ; il est vrai que longtemps il partagea sa vie et sa carrière entre Venise et Munich, et que nombre de ses opéras sont écrits en allemand. Ce qui fut initialement le cas des Joyaux, un véritable joyau du répertoire ; de nos jours, on le donne plutôt dans sa version italienne, comme c’est le cas pour cet enregistrement. Il ne s’agit pas d’une œuvre « vériste » dans le sens habituel, mais plutôt réaliste à la Chostakovitch ou à la Strauss, avec un considérable apport poétique et une grande introspection humaine ; outre une véritable orgie présentée sur scène, on y trouve une critique amère de l’Église catholique et une très trouble histoire incestueuse – on ne vous en dit pas plus : découvrez ce superbe ouvrage par vous-même. © SM/Qobuz
CD9,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 3 août 2015 | Bridge Records, Inc.

Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica
« [...] Cette reflexion mélancolique sur le passage lancinant du temps met en scène différentes générations d'une même famille lors du repas de Noël. [...] Unité de lieu et de contexte, continuité du flux musical, mais tuilages successifs des personnages, qui entrent et sortent sans transition au fil de moments et situations qui, eux, ne sont pas continus. Dans les sections lyriques, Leon Botstein dispense un sentiment naturaliste qui ne déparerait pas chez Copland, Floyd, Barber. [...] Les voix de Janowski* sont supérieures, le chant mieux tenu, mais l'enregistrement public et la prise de son confèrent aux chanteurs américains (excellent Roderick de Jarrett Ott) une présence et une spontanéité séduisantes, en dépit de vibratos parfois appuyés (la Lucia de Camille Zamora). [...] N'hésitez pas à découvrir cette seconde... première mondiale.» (Diapason, février 2016 / Rémy Louis)* [Première mondiale discographique en 2004] 
CD9,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 mars 2015 | Myto Historical

Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
Günther Treptow (Siegfried), Karl Kamann (Gunther), Adolf Vogel (Alberich), Ludwig Weber (Hagen), Gertrude Grob Prandl (Brünnhilde), Hilde Konetzni & Judith Hellwig (Gutrune), Rosette Anday (Waltraute)... - Die Wiener Symphoniker - R. Moralt, direction
CD9,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 1 février 2015 | Myto Historical

Distinctions 4 étoiles de Classica
Ludwig Suthaus (Siegfried), Kirsten Flagstad (Brünnhilde), Josef Hermann (Gunther), Hilde Konetzni (Gutrune), Josef Greindl (Hagen)... - Orchestra e Coro di Roma della RAI - Wilhelm Furtwängler, direction
CD9,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 février 2015 | Myto Historical

Distinctions 4 étoiles de Classica
Leonard Warren (Il Conte di Luna) - Stella Roman (Leonora), Margaret Harshaw (Azucena), Jussi Björling (Manrico)... - Orchestre et Chœur du Metropolitan Opera - Emil Cooper, direction
CD9,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 février 2015 | Myto Historical

Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
Nicola Rossi-Lememi (Mosè), Agostino Lazzari (Elisero), Giuseppe Taddei (Faraone), Gianni Jaia (Aménofi), Rosanna Carteri (Sinaide), Anita Cerquetti (Anaide) - Coro e Orchestra Sinfonica di Roma della RAI - Tullio Serafin, direction
CD9,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 décembre 2014 | Myto Historical

Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica
Sena Jurinac (Sena Jurinac) - Hilde Rössel-Majdan (Die Fürstin) - Margarete Sjösted (Die Äbtissin) - Ilona Steingruber (Die Schwester Eiferin)... - Wiener Staatsopernchor - Wiener Sängerknaben - Wiener Symphoniker - Wilhelm Loibner, direction
CD9,99 €

Opéra - Paru le 8 juillet 2014 | Ondine

Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
Voici le premier acte d'un opéra de Rachmaninov d'après un drame de Maeterlinck, resté malheureusement inachevé et dont Chandos avait publié un arrangement. À en juger par le fragment de 37 minutes ici enregistré, cet opéra aurait pu être magnifique. " Vladimir Ashkenazy dirige cet acte de Monna Vanna avec une fougue toute théâtrale [...]. Les jeunes forces du Conservatoire de Moscou se situent au meilleur niveau, les voix promettent, notamment le Guido très sûr de Vladimir Avtomonov, baryton clair, certes encore un peu vert, et le Marco de Dmitry Ivanchey, ténor de caractère à la russe." (Diapason, septembre 2014 / Didier Van Moere). Le reste du programme fait entendre quelques mélodies parmi les plus belles du compositeur dont la "vocalise", chantées par la talentueuse Soile Isokoski, au timbre magnifique et à la technique parfaite.
CD9,99 €

Opéra - Paru le 21 mai 2014 | Malibran

Distinctions 4 étoiles de Classica
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Opéra - Paru le 28 octobre 2013 | Warner Classics International

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Le Choix de France Musique - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
« Difficile de ne pas être sous le charme tout au long de cette visite guidée de l'opéra ramiste. Charme d'un timbre svelte mais pulpeux de soprano léger, d'aigus flûtés, d'une déclamation nette et nuancée, d'une simplicité d'effets qui repose sur l'instinct autant que sur le métier. S'il révéla l'immense talent de Sabine Devieilhe, ce disque scella aussi une vraie rencontre entre Les Ambassadeurs et leur public. Superbement ficelé par Kossenko, le programme enchaîne les tendres musettes de Naïs et les larmes de Zélidie (Zaïs), les accents déchirants de Télaïre (Castor et Pollux) et ceux d'Alphise (Les Boréades), en une scénographie du cœur et de l'esprit qui force à chaque instant le respect. » (Diapason / Philippe Ramin)
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Extraits d'opéra - Paru le 13 septembre 2013 | Sony Classical

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
CD9,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 28 mai 2013 | BR-Klassik

Livret Distinctions Diapason d'or - 4 étoiles de Classica
Elle chantait un tout petit nombre d'ouvrages lyriques et toujours en allemand, sa langue natale. Elisabeth Grümmer possédait une voix souple qui lui permettait d'aborder ses rôles avec beaucoup de naturel. Beaucoup ont chanté sa "voix d'ange" si envoûtante et émouvante. On l'a retrouve ici dans ses rôles favoris avec grand bonheur. FH
CD9,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 26 mars 2013 | Profil

Distinctions 4 étoiles de Classica
CD5,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 6 novembre 2012 | Naxos

Livret Distinctions 4 étoiles de Classica
André-Ernest-Modeste Grétry (1741-1813) est l'un des plus grands compositeurs d'opéra-comique du 18e siècle. Pour "Le Magnifique", son librettiste Jean-Michel Sedaine s'est inspiré d'une fable de La Fontaine, à laquelle Grétry répond avec une partition extraordinaire, expressive et débordante d'idées. Ryan Brown et la compagnie Opera Lafayette ont enregistré avec succès les opéras de Monsigny, Lully ou encore Rebel/Francoeur.
CD9,99 €

Opéra - Paru le 30 mai 2012 | Aeon

Distinctions 4 étoiles de Classica - Prise de son d'exception

Le genre

Opéra dans le magazine