Catégories :

Les albums

HI-RES132,49 €187,49 €(29%)
CD112,49 €162,49 €(31%)

Opéra - Paru le 22 septembre 2014 | Warner Classics

Hi-Res Livrets Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - Choc Classica de l'année - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Les bandes mères EMI de Maria Callas — rapidement numérisées pour les besoins du CD, il y a plus de 25 ans, avec force applications de filtres pour camoufler les défauts sonores (distorsions ou autres) — sont passées dans les mains expertes des ingénieurs du son Allan Ramsey et Simon Gibson d’Abbey Road, pour nous rendre aujourd’hui, sous étiquette Warner Classics, des enregistrements au plus proche de leur son originel. Le gain sonore est indéniable, que ce soit par la suppression des bruits parasites ou le traitement des sons saturés sans pour autant altérer les sons harmoniques naturels. De plus, cette décision de remastériser tout Callas a permis de retrouver des masters qu’on croyait disparus — perte désastreuse ayant entraîné des copies de copies… Mais qui dit plus grande définition et propreté du son dit meilleure perception des détails, en bonne ou mauvaise part. Si l’on discerne plus nettement les nuances, les écarts de dynamique, les plans sonores et que l’on gagne plus de fidélité dans les timbres, on entend davantage tous les défauts ; pour la Callas, si sa voix semble plus dramatique, plus lumineuse, plus présente, et son phrasé plus magnifique encore, elle se dévoile en même temps dans sa vérité, avec son acidité, ses fêlures. Grâce à un son fidèlement rajeuni, des enregistrements comme La Tosca, Madame Butterfly, Le Trouvère, Le Barbier de Séville…, entre autres, apparaissent comme jamais irremplaçables. (GG)
CD39,99 €

Opéra - Paru le 22 juin 2018 | Opus Arte

Livret
Enregistré le 9 août 2009 à Bayreuth dans la mythique salle wagnérienne que l’on sait, ce Tristan et Isolde fut un pavé dans la mare des habitudes, puisque la mise en scène transposait l’action dans la Cornouaille contemporaine ; de son côté, la direction musicale confiée au vénérable briscard Peter Schneider (né en 1939) n’hésitait pas à emprunter des voies musicales fort hardies – surtout pour ce temple de la tradition – en donnant un coup de fouet aux tempi et à la continuité musicale. Le plateau rassemble le Tristan de l’États-Unien Robert Dean Smith, qui l’année précédente avait déjà ébloui la planète lyrique dans ce même rôle au Met où il remplaçait Ben Heppner au pied levé ; et l’Isolde de la Suédoise Iréne Theorin, dans la lignée des grandes Isolde du passé : voix ample, puissante et pourtant douée de la plus grande émotion : son Liebestod final est un bien beau moment. Le reste de la distribution est des plus solides, et aguerri. Et c’est de l’enregistrement direct, donc avec toutes les prises de risque du moment, la présence immédiate des chanteurs et l’incandescence que procure aux artistes cette invraisemblable salle. © SM/Qobuz
HI-RES44,99 €
CD29,99 €

Opéra - Paru le 19 avril 2019 | Jube Classic

Hi-Res
CD29,99 €

Opéra - Paru le 1 février 2015 | Myto Historical

CD29,99 €

Opéra - Paru le 15 juillet 2014 | Hungaroton

50 ans d'Hungaroton : Chanteurs (1951-2001) / Imre Pallo, baryton - Mihaly Szekely, basse - Iren Szecsodi, soprano - Tibor Udvardy, ténor - Paula Takacs, soprano - Sandor Sved, baryton - Julia Osvath, soprano - Rozsi Delly, soprano - ...
CD29,97 €

Opéra - Paru le 1 janvier 2000 | Nimbus Records

CD97,99 €

Opéra - Paru le 21 août 2007 | WM Italy

CD23,96 €

Opéra - Paru le 16 septembre 2016 | Unclassified

CD19,99 €

Opéra - Paru le 1 avril 2014 | Oehms Classics

Livret
CD19,99 €

Opéra - Paru le 1 août 2010 | CapriccioNR

Livret
CD19,99 €

Opéra - Paru le 7 juillet 2017 | Solo Musica

Curieux oxymore que ce titre ! « Official Bootleg »… Sachant que « bootleg » signifie « clandestin », et que « official » signifie – désolé pour la porte ouverte grandiosement enfoncée – « officiel », comment un album peut-il présenter « officiellement » des choses « clandestines » ? Simple : le site du ténor mexicain lui-même en vante la sortie, ce qui signifie sans nul doute que l’artiste a accepté que soient mis sur le marché des enregistrements qui, a priori, sont des « piratages ». Le même site précise d’ailleurs qu’il s’agit d’enregistrements réalisés en 1985 et 1987, voici donc quelque trois décennies déjà, en plein dans le cœur de sa brillantissime carrière mondiale. L’Orchestre Philharmonique de Copenhague l’accompagne, ce qui n’a rien d’étonnant lorsque l’on sait que le Tivoli (plus précisément les Jardins de Tivoli, un immense parc d’attractions qui comprend une belle salle de concerts) indiqué sur la pochette se situe précisément à Copenhague. La star s’y présente en plusieurs langues : allemand (avec fort accent mexicain), français (avec léger accent mexicain) et naturellement italien (sans accent), dans quelques-uns des plus grands tubes lyriques qui soient ; les amateurs de bel canto y trouveront tout leur compte, avec le style que l’on connaît : une superbe émission vocale, sans les excès que l’on peut souvent déplorer chez tant de ténors de la sphère latine. On précise toutefois qu’il faut vraiment être amateur de beau chant, car l’enregistrement de la voix elle-même semble un peu distant. Ce qui n’a rien d’étonnant, n’oubliez pas qu’il s’agit d’enregistrements pirates ! Considérez donc l’album comme un document historique. © SM/Qobuz
CD19,99 €

Opéra - Paru le 1 janvier 1997 | Delos

CD19,99 €

Opéra - Paru le 3 juillet 2012 | Acanta

Livret
CD19,99 €

Opéra - Paru le 1 avril 2010 | Ondine

CD19,99 €

Opéra - Paru le 1 août 2011 | Music and Arts Programs of America

CD19,98 €

Opéra - Paru le 16 novembre 1999 | Simax Classics

CD19,98 €

Opéra - Paru le 3 novembre 1999 | Simax Classics

CD19,98 €

Opéra - Paru le 1 janvier 1994 | Nimbus Records

Le genre

Opéra dans le magazine