Les albums

6519 albums triés par Date : du plus récent au moins récent et filtrés par Classique et 20,00 € à 50,00 €
26,99 €
20,24 €

Classique - À paraître le 6 septembre 2019 | audite Musikproduktion

Hi-Res Livret
48,99 €
34,99 €

Classique - À paraître le 30 août 2019 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res
34,99 €
24,99 €

Classique - À paraître le 2 août 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
29,99 €

Opéra - À paraître le 2 août 2019 | CapriccioNR

24,99 €

Classique - À paraître le 2 août 2019 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret
39,99 €

Classique - À paraître le 19 juillet 2019 | Caprice

21,98 €

Classique - À paraître le 19 juillet 2019 | harmonia mundi

Cette version de Griselda d’Alessandro Scarlatti avait été largement commentée lors de sa première parution en 2002. Elle avait suscité un flot d’articles élogieux dans le monde entier et était considérée comme un véritable évènement dans le domaine de l’opéra. L’oeuvre est dramatiquement splendide et l’interprétation très vivante et historiquement renseignée de René Jacobs, qui a ressuscité l’ouvrage de Scarlatti en janvier 2000 à l’Opéra de Berlin, est une parfaite réussite. Le rôle-titre a trouvé en la personne de Dorothea Röschmann une interprète idéale qui investit chaque mot et chaque affect, donnant à son rôle une véritable identité loin des rôles interchangeables que l’on rencontre souvent dans les opéras de cette époque. Le reste de la distribution, Bernarda Fink, Veronica Cangemi, Lawrence Zazzo est à la hauteur de la situation. Il faut souligner aussi que le livret de cet opéra (mis en musique par d’autres compositeurs, comme Vivaldi) est signé d’Apostolo Zeno et consacre, pour une fois !, la défaite des hommes. « Griselda n'est pas avilie, mais transfigurée par les humiliations qui lui sont infligées. Championne de l'abnégation, elle ne suscite pas la pitié : elle force l'admiration. C'est un personnage bouleversant et en même temps surhumain, une héroïne au sens premier du mot, en quête d'absolu, un rôle fabuleux, mais aussi écrasant. » (Bernard Schreuders) L’orchestre, l’Akademie für alte Musik de Berlin, est somptueux. Il épouse les moindres intentions théâtrales du compositeur avec une virtuosité de chaque instant. Il faut dire que la partition de Scarlatti fourmille de richesses instrumentales que l’inventivité de René Jacobs a certainement encore augmentées de retouches de son cru. Mais qui s’en plaindra ? © François Hudry/Qobuz
20,24 €

Classique - Paru le 15 juillet 2019 | British Literature Audiobooks

20,24 €

Classique - Paru le 13 juillet 2019 | Karlheinz Gabor Audiobooks

39,99 €

Classique - Paru le 12 juillet 2019 | G.O.P.

20,24 €

Classique - Paru le 5 mai 2013 | homerecords.be

35,96 €
23,96 €

Mélodies - Paru le 5 juillet 2019 | PentaTone

Hi-Res Livret
Chantant des rôles aussi divers que Tosca (Puccini), Mimi (La Bohème de Puccini), la Comtesse (Les Noces de Figaro de Mozart), Carmen (Bizet), Pamina (La Flûte enchantée de Mozart) ou Senta (Le Vaisseau fantôme de Wagner), la soprano américaine Melody Moore nous propose un récital de mélodies américaines (« An American Song Album ») qui constitue à lui seul une sorte de panorama des États-Unis comme symbole d’un grand creuset de cultures diverses, avec des mélodies inspirées par la poésie irlandaise, galloise, chilienne, allemande, arabe et afro-américaine. Le répertoire de cet album très original comprend les Hermit Songs de Samuel Barber, un beau cycle de dix mélodies composées en 1953 sur un recueil de poèmes anonymes écrits par des moines et des érudits irlandais du VIIe au XIIIe siècle, traduits au XXe par divers auteurs. On y trouve aussi le très récent cycle These Strangers (« Ces étrangers ») de Jake Heggie, composé en 2018 sur des textes engagés d’Emily Dickinson, Frederik Douglass, Martin Niemöller et Walt Whitman. Suivent une réflexion sur la maternité dans The Mystery de Carlisle Floyd et une sélection variée d’œuvres vocales de Gordon Getty. Melody Moore est accompagnée par son complice Bradley Moore, pianiste répétiteur du Metropolitan Opera de New York avec lequel elle collabore régulièrement. © François Hudry/Qobuz
24,98 €

Classique - Paru le 5 juillet 2019 | Nimbus Records

29,99 €

Classique - Paru le 5 juillet 2019 | Tactus

Livret
22,49 €

Opéra - Paru le 5 juillet 2019 | Warner Classics

35,99 €

Classique - Paru le 5 juillet 2019 | G.O.P.

24,98 €

Classique - Paru le 4 juillet 2019 | Ameritz Music Ltd

24,98 €

Classique - Paru le 4 juillet 2019 | Ameritz Music Ltd

24,98 €

Classique - Paru le 4 juillet 2019 | Ameritz Music Ltd

52,49 €
34,99 €

Musique concertante - Paru le 28 juin 2019 | Arcana

Hi-Res Livret
Girolamo Frescobaldi est une des figures les plus extraordinaires de l’histoire de la musique pour clavecin et pour orgue, et il a eu une très grande influence sur les autres compositeurs, jusqu’à Bach. Ses géniales toccatas révèlent un monde intérieur qui fascine l’auditeur d’aujourd’hui. L’inspiration de Frescobaldi naît à la cour de Ferrare et atteint sa maturité à Rome, ville où le compositeur se retrouve au milieu des plus grands artistes et crée un nouveau langage artistique. Ce coffret contient les quatre recueils de Frescobaldi qui, par leur exceptionnelle force d’innovation, ont laissé leur empreinte dans l’histoire de la musique pour clavier. Élève de Leonhardt et de Tagliavini, Francesco Cera est aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands spécialistes de Frescobaldi, qu’il a contribué à défendre par des concerts et des classes de maître en Europe et aux États-Unis. Une partie des œuvres musicales a été enregistré dans l’acoustique exceptionnelle de la Sala della Vigna de la Delizia de Belriguardo, résidence d’été des ducs d’Este, fréquentée par le tout jeune Frescobaldi. Cera a choisi neuf instruments prestigieux, parmi lesquels l’orgue Guglielmi de 1615 en l’église de la Vallicella, à Rome, et un clavecin d’après Nicolò Albana, Naples, 1584. L’historien de l’art Denis Grenier se voit confier le commentaire de sept œuvres d'art qui témoignent du lien entre la musique de Frescobaldi et l’art dans la Rome de son temps. © Arcana

Le genre

Opéra dans le magazine