Catégories :

Les albums

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 11 septembre 1950 | Everest Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 23 décembre 1963 | Audio Fidelity

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 12 janvier 2010 | Stradivarius

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 octobre 2010 | Challenge Classics

Hi-Res
HI-RES8,25 €16,49 €(50%)
CD5,50 €10,99 €(50%)

Classique - Paru le 10 septembre 2013 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Après une intégrale des œuvres pour orchestre de Bach, Café Zimmermann aborde au disque le répertoire de Vivaldi en commençant par l’un des chefs-d’œuvre les plus emblématiques du répertoire baroque, particulièrement apprécié par Bach. Café Zimmermann retrouve dans l'Estro Armonico ce qui fait son succès : une lecture intelligente et instrumentalement très précise, un son brillant, emmené par Céline Frisch et Pablo Valetti.
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2009 | Fonè Records

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Fonè Records

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 18 juillet 2007 | Fonè Records

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Classique - Paru le 19 novembre 2005 | Fonè Records

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 1 avril 2014 | TACET Musikproduktion

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 7 avril 2014 | Signum Records

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 17 octobre 2014 | Erato - Warner Classics

Hi-Res Livret
Un an après son récital dédié au castrat Farinelli et aux airs de Porpora, suivi de la bouleversante version du Stabat Mater de Pergolèse, Philippe Jaroussky revient à Vivaldi avec cet album intitulé Pietà, un recueil des plus beaux airs sacrés de l’auteur des Quatre saisons. Il y interprète entre autre le Stabat Mater, véritable chef-d’œuvre du compositeur italien, le Longe Mala ou encore le Salve Regina RV 618, accompagné de son Ensemble Artaserse…
HI-RES13,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2000 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
HI-RES15,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon Classics

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Concertos pour violon - Paru le 3 mars 2015 | BIS

Hi-Res Livret
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1955 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 6 novembre 2015 | Naxos

Hi-Res Livret
Oui, oui, ce sont bien des œuvres sacrées que nous offre Vivaldi avec ces deux motets et ces trois psaumes. Mais si l’on veut bien faire abstraction des textes et des alléluias finaux, ces arias et récitatifs pourraient tout aussi bien figurer dans les plus flamboyants de ses opéras. On y retrouve tour à tour les vocalises virtuoses et les langoureuses mélopées des grandes héroïnes qu’il sut si bien mettre en musique. On découvrira ici tout un pan assez négligé de ce compositeur dont les interprètes ont tendance à toujours jouer les mêmes œuvres. A la baguette Kevin Mallon, qui fut longtemps premier violon solo aux Arts Florissants et au Concert Spirituel, avant de s’installer à Toronto où il a fondé l’ensemble Aradia avec lequel il a naturellement réalisé le présent enregistrement. © SM/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 5 février 2016 | PentaTone

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique vocale sacrée - Paru le 26 février 2016 | Glossa

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica
Ce que l'on entend ici est la parodie sur un texte allemand du Stabat Mater catholique de Pergolèse, réalisée autour de 1740 par Bach, aujourd'hui cataloguée comme BWV 1083. La musique est assez fidèle dans son ensemble contrairement au texte qui, lui, est refondu puisqu'il est adapté à la liturgie protestante. Mais Bach n'hésite pas à remanier le compositeur italien en remplaçant la méditation douloureuse de l'original par Tilge, Höchster, meine Sünden (sur le texte du Psaume 51, l'espérance en la rémission des pêchés) et en apportant plusieurs modifications musicales. Plus loin dans la partition, il retouche la ligne vocale en l'épurant ou donne une plus grande importance instrumentale à l'alto pour rendre la couleur orchestrale plus riche mais surtout rapproche sens textuel et climat musical. Il faut reconnaître que l'écriture parfois sautillante de Pergolèse peut surprendre par rapport à la gravité du texte évoquant le supplice du Christ sur la Croix (Quae moerebat). Bach n'a donc pas hésité à inverser les sections XI et XII pour mieux coller au sujet, ce qui amène plus naturellement à l'Amen de la fin. Le résultat ? Un Stabat Mater sorti de ses alanguissements et moins théâtral. Le Nisi Dominus de Vivaldi qui suit constraste avec le Stabat Mater par sa virtuosité et son éclat même si Damien Guillon en donne une lecture assez sobre et allégée de ses surcharges ornementales. (Qobuz/GG)« [...] Bien que Bach jugule la théâtralité italienne de manière à coller au texte, l'interprétation de Céline Scheen et de Damien Guillon n'accuse aucun déficit à cet égard : les inflexions doloristes, zébrées par les phonèmes fracassants de l'allemand, comme la fébrilité palpable n'ont rien de janséniste. [...] Les deux voix se marient à merveille, accordant leurs phrasés en "mini-soufflets" sur les notes longues avec une grande souplesse. [...] Plus virtuose et virevoltante, l'écriture vocale de Vivaldi permet à Damien Guillon de travailler sur les couleurs de sa voix et de mettre en valeur des graves superbement timbrés. [...] Ce couplage original enrichit une discographie que domine toujours l'incandescent Carlos Mena dans le Nisi Dominus (Mirare).» (Classica, avril 2016 / Jérémie Bigorie)

Le genre

Opéra dans le magazine