Catégories :

Les albums

CD8,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 16 octobre 2007 | naïve Opus 111

Antonio Vivaldi : La Verità in cimento RV 739 / Gemma Bertagnolli, soprano - Sara Mingardo, contralto - Philippe Jaroussky, contre-ténor - Ensemble Matheus - Direction, Jean-Christophe Spinosi
CD8,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 16 octobre 2007 | naïve classique

Livret
Antonio Vivalvi : L'Olimpiade RV 725 / Sara Mingardo, soprano - Concerto Italiano - Rinaldo Alessandrini, direction
CD9,99 €

Opéra - Paru le 7 janvier 2008 | Via Classic

Opéra - Paru le 31 mai 2010 | naïve classique

Livret
Téléchargement indisponible
CD9,99 €

Opéra - Paru le 1 mai 2012 | Glossa

Livret Distinctions 4 étoiles Classica
CD9,99 €

Opéra - Paru le 15 juillet 2014 | Hungaroton

CD9,99 €

Opéra - Paru le 1 juin 2015 | Hungaroton

CD8,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 8 novembre 2010 | naïve

Livret Distinctions Diapason d'or
A la tête de sa Rolls baroque qu’est Il Giardino Armonico, Giovanni Antonini dirige Ottone in villa de Vivaldi. Surtout, le maestro transalpin et ses troupes signent ici le premier enregistrement complet de cet opéra qui marqua, le 17 mai 1713, le point de départ officiel de la carrière lyrique du Prêtre Roux. Porté par les voix de Julia Lezhneva et Topi Lehtipuu, voilà un nouvel essentiel de la non moins essentielle Edition Vivaldi.
CD8,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 21 février 2006 | naïve

CD8,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 19 février 2002 | naïve

Antonio Vivaldi : La Senna Festeggiante RV 693 / Juanita Lascarro, soprano - Sonia Prina, mezzo-soprano - Nicola Ulivieri, basse - Concerto italiano - Rinaldo Alessandrini, direction
CD8,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 4 octobre 2010 | naïve

Livret Distinctions Diapason d'or
Après une remarquable participation à l’enregistrement de La Fida ninfa, un de jeunes ténors les plus remarqués de la scène internationale signe ce programme d’airs complètement inédits, qui montrent une fois de plus l’inspiration sans égale du compositeur vénitien. A écouter en priorité, l'air "La fatal sentenza" de Tito Manlio, pour la fougue, et l'air "Cessa tiranno amor" de L'incoronazione di Dario pour la douceur !
CD8,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 14 juin 2005 | naïve

HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 23 novembre 2018 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or / Arte - 5 Sterne Fono Forum Klassik - 5 étoiles de Classica
Cet album marque un double anniversaire, celui des trente années de l’étroite collaboration entre Cecilia Bartoli et le célèbre label anglais Decca, et les 20 ans d’un premier opus vivaldien qui avait fait fureur lors de sa parution. Délaissant cette fois Giovanni Antonini et son ensemble Il Giardino Armonico, Cecilia Bartoli a choisi des musiciens français rompus à la musique de Vivaldi, comme pour montrer, si besoin était, l’universalité de la musique du Prêtre roux. Jean-Christophe Spinosi et son Ensemble Matheus se sont en effet distingués dès leurs débuts dans la musique instrumentale de Vivaldi. Leur collaboration a commencé avec cinq concerts, bien sûr dédiés au compositeur vénitien, à Munich, Prague, Baden-Baden et Versailles. Pour leur premier enregistrement en commun, ils ont choisi une dizaine d’airs extraits d’opéras dont neuf ne figuraient pas sur l’album de 1999. La profusion des opéras de Vivaldi offre un puits sans fond aux récitalistes qui peuvent aisément composer, comme ici, un programme extrêmement vivant et qui réunit les plus belles perles d’un compositeur d’une extraordinaire prolixité, dont la verve mélodique est un constant sujet d’émerveillement. Une parution qui est aussi un bel objet (consultable sur votre Qobuz), avec un cahier de photos contenant de beaux portraits de Cecilia Bartoli réalisés par la photographe romaine Vivianne Purdom, qui a voué sa vie à photographier avec talent les grands musiciens de la planète classique. Joyeux anniversaire ! © François Hudry/Qobuz
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 31 mai 2019 | naïve classique

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
Vivaldi a eu beaucoup de chance avec la postérité. Grâce à une succession de hasards bienheureux, sa collection personnelle de manuscrits a traversé les siècles, permettant à sa musique d’être conservée puis jouée et enregistrée. C’est dans ce lot inestimable de près de quatre cent cinquante compositions que la contralto Delphine Galou et Ottavio Dantone, le directeur de l’Accademia Bizantina, ont puisé pour élaborer le programme de cet album consacré à des pièces de musique sacrée consacrés à la voix d’alto. Ce nouvel enregistrement de l’Edition Vivaldi, entamée par NAÏVE depuis de longues années, propose des cantates et des arias pour alto, pendant de l’album paru simultanément d’œuvres sacrées pour alto et chantées par la même Delphine Galou. Les textes, souvent d’auteurs inconnus, ont un intérêt littéraire assez médiocre. On y trouve un monde pastoral peuplé de bergers en mal d’amour et de nymphes cruelles et inconstantes, obéissant aux canons de l’époque. Vivaldi profite de ces personnages stéréotypés pour varier sa palette expressive de manière très subtile et introduire le style opératique dans des œuvres avant tout destinées aux salons. La qualité exceptionnelle de sa musique transcende généralement le travail de commande qu’il est bien obligé de fournir, à Mantoue comme à Venise. Ces cantates sont ici accompagnées de quelques airs tirés de ses nombreux opéras. Ils permettent à Delphine Galou d’exprimer toute la variété de son chant à travers le pathétisme de « Liquore ingrato » (Tito Manlio), la douceur de « Andrò fida e sconsolata » du même opéra ou la grâce innocente d’une chanson enfantine dans l’aria « È pur dolce ad un’anima amante » (Il Giustino). © François Hudry/Qobuz

Le genre

Opéra dans le magazine