Catégories :

Les albums

CD9,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 1 janvier 1991 | Warner Classics International

Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 13 octobre 2017 | Signum Records

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice
« [...] Ian Page a pu décevoir dans de précédents opéras de Mozart, mais le voici à son affaire dans cette allégorie brillante. L'orchestre sonne à la fois riche et varié, très vivant, dessinant avec intelligence figures et lignes du discours. Les vents pourraient gagner en distinction, l'air aguicheur de la Fortune en volupté, mais les moments de faste sont réussis comme nulle part, et surtout cette œuvre difficile à soutenir, ni opéra ni oratorio, trouve ici l'allure, les ornements, le chœur qui siéent. Et les solistes — à une exception près. Car Stuart Jackson [...] paraît davantage illustrer la brutalité du Scipion historique [...] que les finesses de Métastase et Mozart. [...] En somme, le complément désormais nécessaire au luxe vocal de la version Hager, et la meilleure entrée actuelle dans l'œuvre.» (Diapason, janvier 2018 / Jean-Philippe Grosperrin)
CD9,99 €

Opéra - Paru le 13 octobre 2014 | Signum Records

Livret
Mitridate, re di Ponto fut créé à Milan en décembre 1770 ; le compositeur, un certain Wolfgang Amadeus Mozart, n’avait que quatorze ans et soulevait autant d’étonnement que de jalousies. Certes, la création fut un succès et les vingt-six représentations qui s’ensuivirent témoignent de l’engouement du public, mais il convient de rappeler que les chanteurs eurent un malin plaisir à tourmenter je jeune génie, en redemandant que nombre d’airs fussent réécrits, d’autres supprimés – non pas tant pour des raisons musicales que, sans nul doute, pour la vanité bouffie de leurs gosiers. Mozart s’exécuta mais, heureusement, les versions originales des airs modifiés ou supprimés nous sont parvenus quasiment dans leur intégralité. De sorte que cet enregistrement, signé de l’impeccable compagnie Classical Opera et son chef Ian Page – à la tête d’une distribution dans laquelle le star-system est banni, mais à la faveur de voix de toute première qualité et, surtout, d’une parfaite homogénéité d’une voix à l’autre –, se permet le luxe de présenter la version telle qu’elle fut donnée en 1770, mais aussi tous les airs et duos écartés ! Une malle au trésor pour qui veut mieux comprendre le cheminement de la pensée de Mozart déjà maître d’une extravagante facilité d’écriture et d’une intarissable imagination. Il faut dire que le Théâtre Ducal de Milan avait bien fait les choses, offrant au compositeur un très grand orchestre de quasiment soixante musiciens, un plateau de chanteurs (certes vaniteux mais…) de premier plan, et un nombre de répétitions à la hauteur du défi. Fort de cette expérience, Mozart n’hésita plus, par la suite, à résister aux exigences des chanteurs ; aurait-il été mithridatisé ? © SM/Qobuz
CD9,99 €

Opéra - Paru le 4 mars 2014 | ATMA Classique

Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 2 octobre 2015 | Signum Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 3 février 2017 | BIS

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - 5 Sterne Fono Forum Klassik
La délicieuse soprano suédoise Camilla Tilling nous propose un choix d’airs d’opéras de Mozart et de Gluck : Idomeneo, Les Noces de Figaro, Cosi fan tutte du premier, Orfeo ed Euridice, Armide et Iphigénie en Tauride du second. On notera que si les airs de Mozart appartiennent tous à son répertoire italien, ceux de Gluck sont en majorité chantés dans les versions françaises originales. Camilla Tilling, une habituée de Covent Garden, d’Aix-en-Provence, de Glyndebourne, du Metropolitan Opera de New York ou la Monnaie de Bruxelles, avec des chefs tels que Gardiner, Herreweghe, Christie, Paavo Järvi pour n’en citer que quelques-uns, surfe allègrement dans une carrière qui la mène du baroque jusqu’au répertoire contemporain, puisqu’on a même pu l’entendre voici peu dans le rôle de l’Ange de Saint François d’Assise de Messiaen. © SM/Qobuz
CD9,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 1 février 1992 | Warner Classics International

Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 10 mars 2014 | Signum Records

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 2 février 2018 | BR-Klassik

Hi-Res Livret
CD9,09 €

Opéra - Paru le 8 avril 2013 | Parlophone Label Group

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 5 mai 2017 | Signum Records

Hi-Res Livret
CD8,99 €

Extraits d'opéra - Paru le 7 février 2012 | RCA Red Seal

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 30 septembre 2013 | Signum Records

Hi-Res Livret
CD9,99 €

Opéra - Paru le 1 janvier 2007 | SWR Classic

HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 11 octobre 2019 | Signum Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 25 septembre 2019 | Signum Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 20 septembre 2019 | Odradek Records

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Opéra - Paru le 9 octobre 2019 | Signum Records

Hi-Res
CD7,99 €

Intégrales d'opéra - Paru le 1 juillet 2013 | Les Indispensables de Diapason

Livret Distinctions Diapason d'or
Les Indispensables de Diapason N° 23« C'est la plus simplement touchante des Flute enchantée que nous vous offrons. Toute la magie du conte mozartien est là, portée par l'art vif-argent de Ferenc Fricsay et une équipe de chanteurs dont la jeunesse n'a d'égale que le génie. » (Diapason, janvier 2011 / Jean-Charles Hoffelé)
CD7,99 €

Opéra - Paru le 27 juin 2014 | Les Indispensables de Diapason

Livret Distinctions Diapason d'or
Les Indispensables de Diapason N° 61« [...] Les saisons et les modes passent. En 1989, Karajan s'éteint. À peu près au même moment, la bande radio de 1960 s'éveille, au contraire, sous divers labels. Surprise : ce n'est pas du tout un document. C'est un coup d'éclat, un choc, un tout. Le mot live aura-t-il jamais mieux sonné ? Dès l'Ouverture, des Philharmoniker incandescents oublient leur ambre et leur nacre. Ce soir, on joue sa vie. Le premier récitatif ne se chante pas : sur la dépouille fumante du Commandeur, il se chuchote. Don Juan et son valet ressemblent à deux gamins en fugue. Rien d'un Ezio Pinza ou d'un Cesare Siepi, les grands Don de la génération précédente, à attendre d'Eberhardt Waechter, baryténor agressif et aussi peu italien que possible, mais cet élan suicidaire, cette liberté ! [...] Karajan retrouvera plusieurs fois Don Giovanni, ici même à Salzbourg [...] Jamais l'opéra de Mozart ne connaîtra la folie dévastatrice et pourtant lucide de 1960. [...] Attachez vos ceintures ! » (Diapason, Juillet 2014 / Ivan A. Alexandre)

Le genre

Opéra dans le magazine