Catégories :

Les albums

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 7 avril 2017 | ARTALINNA

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama - 4 étoiles Classica
C'est un voyage au pays de la lumière que nous propose Aline Piboule. Pour son premier album en solo, elle regroupe trois partitions fondamentales du piano français, la Ballade et Thème et Variations de Fauré ainsi que la Sonate de Dutilleux, devenue l'une de ses œuvres de chevet. Ce programme compose une succession de variations entêtantes autour de la lumière, confrontant des esthétiques qui oscillent bien souvent entre les ombres et la clarté, le son et les silences. Il y a dans le jeu d'Aline Piboule un charme assez typiquement français, entre ferme vigueur et douce sensualité. © Artalinna« [...] S'il n'existe pas d'école française de piano, il existe bien une musique française par-delà les siècles et les esthétiques, les emprunts et le caractère sui generis de thèmes ou de couleurs harmoniques. On est en terrain connu avec la Ballade [...] Piboule y joue large, avec des phrases tenues jusqu'au bout, des nuances travaillées mais une allure naturelle. Elle va droit son chemin, sans fadeur, sans manières. [...] On songe toujours à cette musique française en écoutant la Sonate de Dutilleux délivrée avec une majesté et une sonorité voluptueuse, un sorte de calme intérieur [...] Disque splendide.» (Diapason, juin 2017 / Alain Lompech) 
HI-RES4,50 €8,99 €(50%)
CD3,50 €6,99 €(50%)

Musique symphonique - Paru le 14 septembre 2018 | Naxos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
C’est un compagnonnage de plus de cinquante années qui a lié le chef et le compositeur né à Angers, mais originaire de Douai, dans la Flandre française non loin de Lille, depuis que Jean-Claude Casadesus a découvert Métaboles, lors de leur première audition à Paris en 1965. Ce fut pour le jeune chef une véritable révélation et c’est tout naturellement Henri Dutilleux que Casadesus choisit pour le tout premier enregistrement qu’il réalise avec l’Orchestre de Lille en 1977, consacré la Première Symphonie pour le label Forlane. C’est tout aussi symboliquement que le chef réenregistre cette œuvre au soir de sa carrière, en 2016, pour le présent album enregistré à l’auditorium du Nouveau Siècle de Lille, publié par Naxos aux côtés de ces fameuses Métaboles de 1965 qui furent le départ d’une belle amitié. Ce second enregistrement de la Première Symphonie vient remettre les pendules à l’heure d’une œuvre peu considérée par son auteur mais qui représente pourtant un jalon important dans son évolution. Créée publiquement en 1952 au Festival d’Aix-en-Provence sous la direction de Jean Martinon (après avoir été enregistrée à la Radio française par Roger Desormière), cette symphonie, s’il elle hésite encore à trouver un langage personnel, est d’une grande limpidité couronnée par un finale puissant à la Honegger avec une motricité qui n’est pas sans évoquer Albert Roussel. Aussitôt dirigée, et commentée, par Ernest Ansermet qui y voit « l’œuvre d’un musicien consommé, d’une très grande sûreté de métier et d’un esprit indépendant », elle s’inscrit dans le courant du renouveau symphonique français de l’entre-deux guerres. Quant aux Métaboles, écrites pour George Szell et son Orchestre et Cleveland, voilà longtemps qu’elles ont conquis le monde, et cette nouvelle belle version de Jean-Claude Casadesus montre combien cette œuvre est devenue aujourd’hui un classique du répertoire symphonique. © François Hudry/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Concertos pour violoncelle - Paru le 2 novembre 2018 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - Prise de Son d'Exception - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Ce sont de bien singuliers destins croisés que ceux du Concerto pour violoncelle de Lutosławski et Tout un monde lointain (également un concerto pour violoncelle) de Dutilleux. Tous deux furent commandés par Rostropovitch ; tous deux furent commencés en 1967, tous deux créés par le commanditaire en 1970. Tous deux furent créés « à l’Ouest », Londres pour l’un, Aix-en-Provence pour l’autre, et c’est là que les choses se gâtaient pour Rostropovitch, tombé en disgrâce officielle auprès de la dictature soviétique de Brejnev. Lorsque le soliste quitta définitivement l’URSS en 1974, le Concerto de Lutosławski subit d’ailleurs le même sort « à l’Est » et ne fut plus guère donné pendant bien longtemps. Bien que les deux ouvrages soient exactement contemporains, et les deux compositeurs aussi, la différence entre l’un et l’autre ne pourrait pas être plus considérable. Là où le Concerto de Lutosławski semble décrire un certain chaos, avec une partie soliste qui pourrait presque passer pour une sorte de Don Quichotte se battant contre l’orchestre, Tout un monde lointain baigne dans une lumière fantastique où le violoncelle fait figure de « primus inter pares » avec l’orchestre. Deux visions si différentes, ici défendues avec la même ardeur par le violoncelliste Johannes Moser qui les a travaillés et joués maintes et maintes fois, pour en donner cet enregistrement dont chaque inflexion est mûrement réfléchie. © SM/Qobuz
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Piano solo - Paru le 5 avril 2019 | Eloquentia

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason
HI-RES20,24 €26,99 €(25%)
CD13,49 €17,99 €(25%)

Musique symphonique - Paru le 12 août 2016 | Seattle Symphony Media

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama
« [...] Outre les perspectives qu’ouvre cette présentation en rupture avec la chronologie, l’opportunité d’entendre la même formation – l’excellent Seattle Symphony – sous la direction d’un seul chef, Ludovic Morlot, qui avait été en relation directe avec Henri Dutilleux, ajoute encore à l’intérêt propre aux anthologies. Les principaux solistes, Augustin Hadelich et Xavier Phillips sont excellents et, sauf les fins trop abruptes des enregistrements publics, la captation rend pleine justice aux détails comme aux tutti, aux timbres et aux dynamiques.» (Diapason, octobre 2016 / Gérard Condé)« [...] Devenu en 2011 directeur musical du Seattle Symphony, Ludovic Morlot a voulu faire découvrir aux musiciens cette musique qui le passionnait (et dont ils ignoraient tout), en les embarquant dans un programme approfondi et cohérent d'enregistrements et de concerts. Enregistré en live ou en studio entre 2014 et 2016, réuni en coffret par le propre label de l'orchestre à l'occasion du centenaire d'Henri Dutilleux, le résultat fait admirablement ressortir l'inventivité et la sensualité de cette musique généreuse, parfois lyrique, toujours accessible. D'excellents solistes (le violoncelliste Xavier Phillips, le violoniste Augustin Hadelich) apportent leur concours dans les œuvres concertantes. Brillant et chamarré quand il le faut, le Seattle Symphony n'oublie jamais de mettre en valeur les jeux de textures, de timbres et de contrastes ménagés par Dutilleux, ni de satisfaire au double souhait qu'exprimait le compositeur : « J'attends la transparence, mais je compte aussi sur l'élan. » (Télérama, septembre 2016 / Sophie Bourdais)
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 25 janvier 2019 | RUBICON

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice
HI-RES7,99 €
CD6,99 €

Classique - Paru le 28 septembre 2018 | Warner Classics

Hi-Res
CD13,49 €

Classique - Paru le 2 juin 2008 | Warner Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Un album passionnant qui présente les oeuvres essentielles de Henri Dutilleux dans des versions à la fois historiques (Le Loup dirigé par Prêtre en 1962, Tout un monde lointain dans la célèbre première gravure de 1975 par Rostropovitch et Serge Baudo) et des enregistrements récents sous la direction de Michel Plasson qui dirige cette musique si poétique avec un amour et un soin tout particuliers. Malgré la disparité des époques, des orchestres, des chefs, des solistes (excellent Renaud Capuçon dans L'Arbre des songes) et des prises de son, voilà un tout cohérent, dans des interprétations de références pour une découverte de la fascinante musique du compositeur disparu en 2013. FH
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 12 avril 2019 | Cedille

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 mars 2016 | BIS

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica - Choc Classica de l'année
« Pascal Rophé et l'Orchestre national des Pays de la Loire proposent un disque riche en inédits et pages méconnues. [...] Aussi faut-il saluer l'engagement de l'orchestre et de Pascal Rophé, son directeur musical depuis septembre 2014, et du prestigieux label suédois, garant d'un travail éditorial soigné. [...] Un travail exemplaire.» (Classica, février 2016 / Stéphane Friédérich)« [...] On avoue un faible pour le ballet Le Loup, créé en 1953 par la compagnie Roland Petit, sur le thème de la Belle et de la Bête. Les musiciens de l'Orchestre national des Pays de la Loire et Pascal Rophé en proposent le premier enregistrement depuis celui, historique, de Paul Bonneau en 1954. Ils traitent là encore avec le plus grand soin cette vaste fresque, plus symphonique que chorégraphique, qui se propose de "traduire la poésie des métamorphoses comme celle des maléfices et de la peur" (Dutilleux). C'est le plat de résistance de ce florilège rempli de curiosités [...] » (Diapason, février 2016 / François Laurent)
HI-RES11,24 €14,99 €(25%)
CD7,49 €9,99 €(25%)

Classique - Paru le 14 août 2015 | Seattle Symphony Media

Hi-Res Livret
Métaboles de 1964 était la réponse de Dutilleux à la tendance symphonique ambiante, tiraillée entre les tenants de l’ancienne forme et les avant-gardistes pointant déjà le bout de leur nez. En cinq mouvements, l’ouvrage met en vedette quatre groupes instrumentaux dans chacun des quatre premiers mouvements – bois, cordes, cuivres, percussion – avant de rassembler toutes les forces orchestrales dans l’éclatant cinquième et dernier. Une sorte de concerto pour orchestre à la française, si l’on veut… Son concerto pour violon L’Arbre des songes, achevé en 1985 pour Isaac Stern qui en assura la création, est ici joué par le violoniste (né Allemand, naturalisé états-unien) Augustin Hadelich. Enfin, l’Orchestre de Seattle termine ce CD consacré à Dutilleux (dont il entend enregistrer l’intégrale symphonique au cours des quelques saisons à venir) avec une œuvre de la première grande maturité, sa deuxième symphonie « Le Double », créée en 1959 par Koussevitzky. Le compositeur y explore le format du concerto grosso, le « concertino » étant composé du fort singulier groupe clavecin-célesta-timbales, permettant au compositeur des chatoiements de couleurs instrumentales tout à fait rares et éblouissantes. © SM/Qobuz
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

HI-RES11,24 €14,99 €(25%)
CD7,49 €9,99 €(25%)

Classique - Paru le 1 avril 2014 | Seattle Symphony Media

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles Classica - Hi-Res Audio
" L'Orchestre de Seattle et son jeune chef français Ludovic Morlot se lancent avec grand soin dans l'édition phonographique. Le premier volume consacré à Dutilleux est remarquable, par son programme idéal (Symphonie n° 1, Tout un monde lointain, The Shadows of time) et par son interprétation précise, bénéficiant en outre de la présence de l'excellent Xavier Phillips au violoncelle dans le Concerto. " (Classica, octobre 2014)
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 février 2020 | Cypres

Hi-Res Livret
"D’ombres…" Ce programme s’inscrit dans la continuité du premier disque consacré aux Études de Debussy, qui avait révélé la jeune pianiste Elodie Vignon auprès du public. Dutilleux entretient avec Debussy un lien étroit au niveau de son approche sensorielle de la musique. Composée juste après la Seconde Guerre mondiale, sa Sonate pour piano nous rappelle, sous certains aspects, Pour le piano de Claude Debussy, également composé au lendemain d’une autre Grande guerre. La composition des Trois Préludes, s’étalant sur une quinzaine d’années, témoigne du désir du compositeur de faire évoluer son style et sa syntaxe, en la rendant moins linéaire et traditionnelle. Claude Ledoux surgit de l’ombre et nous livre une œuvre désireuse de traduire le monde dans lequel nous vivons, un monde de silence et de surgissements sonores en perpétuelle transformation. © Cyprès
CD9,99 €

Musique vocale (profane et sacrée) - Paru le 24 février 2015 | Formations musicales - Radio France

CD9,99 €

Classique - Paru le 10 novembre 2015 | Indésens

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 4 septembre 2015 | BIS

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Prise de Son d'Exception
HI-RES18,00 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 10 septembre 2018 | Channel Classics Records

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Classique - Paru le 27 janvier 2014 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
CD11,49 €

Classique - Paru le 17 juin 2016 | harmonia mundi

Le genre

Opéra dans le magazine