Catégories :

Les albums

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Piano solo - Paru le 7 avril 2017 | ARTALINNA

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama - 4 étoiles Classica
C'est un voyage au pays de la lumière que nous propose Aline Piboule. Pour son premier album en solo, elle regroupe trois partitions fondamentales du piano français, la Ballade et Thème et Variations de Fauré ainsi que la Sonate de Dutilleux, devenue l'une de ses œuvres de chevet. Ce programme compose une succession de variations entêtantes autour de la lumière, confrontant des esthétiques qui oscillent bien souvent entre les ombres et la clarté, le son et les silences. Il y a dans le jeu d'Aline Piboule un charme assez typiquement français, entre ferme vigueur et douce sensualité. © Artalinna« [...] S'il n'existe pas d'école française de piano, il existe bien une musique française par-delà les siècles et les esthétiques, les emprunts et le caractère sui generis de thèmes ou de couleurs harmoniques. On est en terrain connu avec la Ballade [...] Piboule y joue large, avec des phrases tenues jusqu'au bout, des nuances travaillées mais une allure naturelle. Elle va droit son chemin, sans fadeur, sans manières. [...] On songe toujours à cette musique française en écoutant la Sonate de Dutilleux délivrée avec une majesté et une sonorité voluptueuse, un sorte de calme intérieur [...] Disque splendide.» (Diapason, juin 2017 / Alain Lompech) 
HI-RES26,99 €
CD17,99 €

Musique symphonique - Paru le 12 août 2016 | Seattle Symphony Media

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama
« [...] Outre les perspectives qu’ouvre cette présentation en rupture avec la chronologie, l’opportunité d’entendre la même formation – l’excellent Seattle Symphony – sous la direction d’un seul chef, Ludovic Morlot, qui avait été en relation directe avec Henri Dutilleux, ajoute encore à l’intérêt propre aux anthologies. Les principaux solistes, Augustin Hadelich et Xavier Phillips sont excellents et, sauf les fins trop abruptes des enregistrements publics, la captation rend pleine justice aux détails comme aux tutti, aux timbres et aux dynamiques.» (Diapason, octobre 2016 / Gérard Condé)« [...] Devenu en 2011 directeur musical du Seattle Symphony, Ludovic Morlot a voulu faire découvrir aux musiciens cette musique qui le passionnait (et dont ils ignoraient tout), en les embarquant dans un programme approfondi et cohérent d'enregistrements et de concerts. Enregistré en live ou en studio entre 2014 et 2016, réuni en coffret par le propre label de l'orchestre à l'occasion du centenaire d'Henri Dutilleux, le résultat fait admirablement ressortir l'inventivité et la sensualité de cette musique généreuse, parfois lyrique, toujours accessible. D'excellents solistes (le violoncelliste Xavier Phillips, le violoniste Augustin Hadelich) apportent leur concours dans les œuvres concertantes. Brillant et chamarré quand il le faut, le Seattle Symphony n'oublie jamais de mettre en valeur les jeux de textures, de timbres et de contrastes ménagés par Dutilleux, ni de satisfaire au double souhait qu'exprimait le compositeur : « J'attends la transparence, mais je compte aussi sur l'élan. » (Télérama, septembre 2016 / Sophie Bourdais)
CD14,99 €

Classique - Paru le 15 septembre 2014 | Erato - Warner Classics

Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - 4F de Télérama - Le Choix de France Musique - Choc de Classica
" D'une cohésion et d'une élégance sonores magnifiques, l'interprétation de l'Orchestre de Paris rappelle combien la musique de Dutilleux — au moins autant que celle d'Olivier Messiaen ou de Pierre Boulez — domine la seconde moitié du xxe siècle. Cet enregistrement délivre aussi un réconfortant bulletin de santé de l'orchestre " (Télérama / Gilles Macassar, janvier 2015) " Pour qui veut découvrir la musique de Dutilleux, ce disque flamboyant de Paavo Järvi et l'Orchestre de Paris est incontournable" [...] Paavo Järvi, qui a fait de la musique française une priorité de son mandat à l'Orchestre de Paris, donne de ces différentes partitions une lecture très tenue. Acéré et flamboyant, voici l'Orchestre de Dutilleux à son meilleur. " (Classica, février 2015 / Bertrand Dermoncourt)" Quel autre chef que Paavo Järvi est aussi passionnant dans Schumann que Dutilleux ? [...] Les mélomanes habitués au geste incisif du chef estonien, à ses accents affirmés sans emphase, à ses phrasés peaufinés dans le moindre détail ne seront pas surpris par la réussite des Métaboles. [...] On attendait moins Järvi dans la Symphonie n° 1 [...] Il prend au mot le commentaire de Dutilleux : " c'est un peu comme la naissance et le déroulement d'un rêve." Il avance tel un funambule sur son fil, pied sûr et main vers le ciel." (Diapason, mars 2015 / François Laurent)
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2013 | Deutsche Grammophon (DG)

Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - Choc de Classica - Choc Classica de l'année
Voilà un disque qui s'impose d'emblée comme essentiel pour entrer dans l'univers singulier de Henri Dutilleux, peuplé de rêves, de littérature et de peinture. A la tête de l'Orchestre Philharmonique de Radio France, Esa-Pekka Salonen dirige avec un soin tout particulier la musique de son confrère français. Le cycle de mélodies "Correspondances" (2003, en première mondiale au disque) est écrit d'après des lettres de Baudelaire, Rainer Maria Rilke, Vincent Van Gogh et Alexandre Soljenitsyne, abordant chacune la thématique de la foi. Dans cette œuvre subtile, Dutilleux parle sa propre langue, tout en appartenant à l'admirable tradition de la mélodie française. Barbara Hannigan (qui chanta l'œuvre en création parisienne) en offre une version très sensible à défaut d'une prononciation française impeccable. "Tout un monde lointain", le concerto pour violoncelle écrit en 1970 pour Rostropovitch, est désormais un classique, interprété ici avec autorité, souplesse et lyrisme par le violoncelliste finlandais Anssi Karttunen. Dans "The Shadow of Time" (1997), Dutilleux se souvient de son enfance marquée par la guerre. C'est une méditation sur ce terrible 20e siècle qui a vu des tragédies collectives, comme celle des enfants d'Izieu, ou personnelles comme celle d'Anne Frank. FH
CD14,99 €

Classique - Paru le 16 avril 2010 | ECM New Series

Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica
À apprivoiser, la musique pour piano d’Henri Dutilleux trouve sous les doigts de Robert Levin une sorte d’évidence proprement bouleversante. Un toucher à la fois plein et abrupt, un grand sens des équilibres sonores, un art indéniable pour faire jaillir toute la poésie de l’instant. Un album difficile, mais qui récompensera tous les curieux !

Le genre

Opéra dans le magazine