Catégories :

Les albums

CD23,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | Deutsche Grammophon (DG)

CD21,99 €

Classique - Paru le 1 mars 1995 | ECM New Series

CD16,99 €

Musique concertante - Paru le 31 octobre 2011 | Fazer Records - Finlandia

CD16,99 €

Classique - Paru le 21 novembre 2011 | Fazer Records - Finlandia

CD16,99 €

Classique - Paru le 14 novembre 2011 | Fazer Records - Finlandia

CD16,99 €

Classique - Paru le 4 janvier 2005 | Fazer Records - Finlandia

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 novembre 1996 | Warner Classics

CD14,99 €

Classique - Paru le 15 septembre 2014 | Erato - Warner Classics

Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - 4F de Télérama - Le Choix de France Musique - Choc de Classica
" D'une cohésion et d'une élégance sonores magnifiques, l'interprétation de l'Orchestre de Paris rappelle combien la musique de Dutilleux — au moins autant que celle d'Olivier Messiaen ou de Pierre Boulez — domine la seconde moitié du xxe siècle. Cet enregistrement délivre aussi un réconfortant bulletin de santé de l'orchestre " (Télérama / Gilles Macassar, janvier 2015) " Pour qui veut découvrir la musique de Dutilleux, ce disque flamboyant de Paavo Järvi et l'Orchestre de Paris est incontournable" [...] Paavo Järvi, qui a fait de la musique française une priorité de son mandat à l'Orchestre de Paris, donne de ces différentes partitions une lecture très tenue. Acéré et flamboyant, voici l'Orchestre de Dutilleux à son meilleur. " (Classica, février 2015 / Bertrand Dermoncourt)" Quel autre chef que Paavo Järvi est aussi passionnant dans Schumann que Dutilleux ? [...] Les mélomanes habitués au geste incisif du chef estonien, à ses accents affirmés sans emphase, à ses phrasés peaufinés dans le moindre détail ne seront pas surpris par la réussite des Métaboles. [...] On attendait moins Järvi dans la Symphonie n° 1 [...] Il prend au mot le commentaire de Dutilleux : " c'est un peu comme la naissance et le déroulement d'un rêve." Il avance tel un funambule sur son fil, pied sûr et main vers le ciel." (Diapason, mars 2015 / François Laurent)
CD14,99 €

Musique de chambre - Paru le 20 janvier 1998 | Warner Classics

CD14,99 €

Classique - Paru le 3 mai 2002 | Warner Classics

Distinctions Choc du Monde de la Musique - Diapason d'or / Arte - Grand Prix de l'Académie Charles Cros
CD14,99 €

Classique - Paru le 2 septembre 2002 | Warner Classics

Distinctions Diapason d'or - Choc de Classica
CD14,99 €

Classique - Paru le 28 février 2003 | Warner Classics

Orchestrées par le Capitole de Toulouse sous la baguette de Michel Plasson, ces trois oeuvres rassemblées en un volume édité par EMI en 2001 dénotent l'esprit intrinséquement français de la musique d'Henri Dutilleux, l'une des plus grandes figures du domaine contemporain.Composées en 1964 pour le Cleveland Orchestra de George Szell, les cinq pièces orchestrales de Métaboles sont crées l'année suivante et comportent notamment le morceau « Linéaire » à la beauté inaltérable, du jeu des cordes à la structure rytmique rendus ici avec dynamisme. Avec la Symphonie n°2 « Le Double » créée en 1959 par le Boston Symphony Orchestra de Charles Munch, le professeur Dutilleux rendait l'une de ses plus belles partitions. De structure classique, la pièce en un bloc de trente minutes se distingue - d'où le titre - par son effectif divisé entre une petite formation de bois et de percussions et un orchestre au complet. Encore une fois, la beauté formelle de la page orchestrale envoûte de bout en bout, du mouvement lent au finale très rythmé. Enfin, le métaphysique The Shadows of Time créé en 1997 par Seiji Ozawa à la tête du Boston Symphony Orchestra, résonne d'une tonalité plus sombre par l'évocation des heures dramatiques de la Seconde Guerre mondiale.Les trois oeuvres délivrées avec vitalité par l'Orchestre du Capitole de Toulouse dans le cadre de la Halle aux Grains rendent un vibrant hommage au travail d'un compositeur que la postérité n'oubliera pas, héritier et passeur de l'esprit français fait musique. © Loïc Picaud / Music-Story
CD14,99 €

Classique - Paru le 16 avril 2010 | ECM New Series

Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica
À apprivoiser, la musique pour piano d’Henri Dutilleux trouve sous les doigts de Robert Levin une sorte d’évidence proprement bouleversante. Un toucher à la fois plein et abrupt, un grand sens des équilibres sonores, un art indéniable pour faire jaillir toute la poésie de l’instant. Un album difficile, mais qui récompensera tous les curieux !
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2000 | Universal Music Division Decca Records France

CD14,99 €

Classique - Paru le 26 juillet 2013 | Australian Broadcasting Corp (ABC)

HI-RES20,24 €26,99 €(25%)
CD13,49 €17,99 €(25%)

Musique symphonique - Paru le 12 août 2016 | Seattle Symphony Media

Hi-Res Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama
« [...] Outre les perspectives qu’ouvre cette présentation en rupture avec la chronologie, l’opportunité d’entendre la même formation – l’excellent Seattle Symphony – sous la direction d’un seul chef, Ludovic Morlot, qui avait été en relation directe avec Henri Dutilleux, ajoute encore à l’intérêt propre aux anthologies. Les principaux solistes, Augustin Hadelich et Xavier Phillips sont excellents et, sauf les fins trop abruptes des enregistrements publics, la captation rend pleine justice aux détails comme aux tutti, aux timbres et aux dynamiques.» (Diapason, octobre 2016 / Gérard Condé)« [...] Devenu en 2011 directeur musical du Seattle Symphony, Ludovic Morlot a voulu faire découvrir aux musiciens cette musique qui le passionnait (et dont ils ignoraient tout), en les embarquant dans un programme approfondi et cohérent d'enregistrements et de concerts. Enregistré en live ou en studio entre 2014 et 2016, réuni en coffret par le propre label de l'orchestre à l'occasion du centenaire d'Henri Dutilleux, le résultat fait admirablement ressortir l'inventivité et la sensualité de cette musique généreuse, parfois lyrique, toujours accessible. D'excellents solistes (le violoncelliste Xavier Phillips, le violoniste Augustin Hadelich) apportent leur concours dans les œuvres concertantes. Brillant et chamarré quand il le faut, le Seattle Symphony n'oublie jamais de mettre en valeur les jeux de textures, de timbres et de contrastes ménagés par Dutilleux, ni de satisfaire au double souhait qu'exprimait le compositeur : « J'attends la transparence, mais je compte aussi sur l'élan. » (Télérama, septembre 2016 / Sophie Bourdais)
CD13,49 €

Classique - Paru le 25 novembre 2005 | Warner Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Devenir un classique de son vivant est peu banal. C'est ce qui est arrivé à Henri Dutilleux avec Métaboles, Tout un monde lointain ou le Quatuor "Ainsi la nuit" écrit en 1976 à la suite d'une commande américaine. Cette dernière oeuvre est une plongée dans l'univers de rêve et de poésie si spécifique du compositeur. Les 7 mouvements sont reliés entre eux par de brèves "parenthèses" qui structurent la partition, grâce à leur rôle organique, sortes de transitions qui sont autant de "souvenirs" de ce qui précède que des "prémonitions" de ce qui va suivre. Une musique ensorcelante, surtout dans la très belle interprétation qu'en offre ici le Quatuor Belcea sur cet album proposant une troisième oeuvre au couplage classique Debussy et Ravel. FH
CD13,49 €

Classique - Paru le 2 juin 2008 | Warner Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Un album passionnant qui présente les oeuvres essentielles de Henri Dutilleux dans des versions à la fois historiques (Le Loup dirigé par Prêtre en 1962, Tout un monde lointain dans la célèbre première gravure de 1975 par Rostropovitch et Serge Baudo) et des enregistrements récents sous la direction de Michel Plasson qui dirige cette musique si poétique avec un amour et un soin tout particuliers. Malgré la disparité des époques, des orchestres, des chefs, des solistes (excellent Renaud Capuçon dans L'Arbre des songes) et des prises de son, voilà un tout cohérent, dans des interprétations de références pour une découverte de la fascinante musique du compositeur disparu en 2013. FH
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 6 novembre 2015 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Henri Dutilleux, dont nous célébrerons le 100e anniversaire de la naissance le 22 janvier 2016, fait son apparition sur Terre quelques mois avant la création d’une des toutes dernières œuvres de Debussy : la Sonate présentée sur ce disque, pour violoncelle et piano. A l’auditeur de se faire sa propre religion quant à savoir quelle pourrait être la filiation, à l’écoute de ladite Sonate précédée des Strophes sur le nom de Sacher puis à celle de Tout un monde lointain, des œuvres de la grande maturité de Dutilleux qui les a écrites toutes deux pour Rostropovitch. C’est ici la violoncelliste Emmanuelle Bertrand, accompagnée par Pascal Amoyel pour Debussy et le Luzerner Sinfonieorchester pour l’hommage de Dutilleux au monde lointain chanté par Baudelaire, qui nous offre sa lecture de cet arc de musique française dans la continuité de sa déjà fort impressionnante discographie. © SM/QobuzDans Tout un monde lointain, « [...] James Gaffigan et les musiciens de Lucerne [...] prolongent l'élan dominateur du violoncelle, entrent en résonance avec lui, le sollicitent pour un voyage dans un monde irréel et visionnaire. D'autant que le jeu d'Emmanuelle Bertrand, superbe et acéré, soucieux du détail comme de la grande ligne, montre, dès les cadences initiales d'"Enigme" et le rêve éveillé du premier mouvement lent ("Regard"), une austère puissance dramatique. À rebours de l'approche plus ample et narrative de Poltéra (Bis), un des meilleurs depuis l'incontournable Rostropovich (Warner), elle insuffle à ses phrasés une tension exceptionnelle et quasi constante.» (Diapason, décembre 2015 / Patrick Szersnovicz)
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2012 | Decca Music Group Ltd.

Le genre

Opéra dans le magazine