Catégories :

Les albums

HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1957 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES7,49 €
CD4,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1957 | BnF Collection

Hi-Res Livret
HI-RES8,99 €
CD7,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1956 | Warner Classics

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 6 novembre 2015 | Erato - Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4F de Télérama - Choc de Classica - Choc Classica de l'année
Originale idée que de rassembler en un CD des œuvres que Mozart, tout au long de sa vie, a composé pour les sœurs Weber, ou du moins dans leur environnement, pour certaines d’entre elles. Le premier grand amour de Mozart en direction des sœurettes fut pour Aloysia, née en 1760, puis pour Josepha, née en 1758 – Josepha qui lui ouvrit aussi quelques portes maçonnes –, enfin pour Constance, née en 1762, qu’il finit par épouser après avoir vainement tenté les deux autres. L’on sait que Constance était chanteuse, peut-être pas aussi aguerrie que les deux autres (Josepha créa le rôle de la Reine de la Nuit, quand même), mais suffisamment douée pour que Mozart lui écrivît quelques pièces dont un Solfège qui ressemble diablement à l’Et incarnatus de la Messe en ut mineur, écrit plus tard. Ces petits bijoux, dont la plupart ne sont pas bien souvent donnés – hormis l’air de la Reine et l’Et incarnatus mentionné plus haut – méritent bien la voix de Sabine Devieilhe qui, interrogée sur ce programme, s'exprime en ces termes : « Ces airs font partie de mes challenges depuis toujours. En tant que soprano colorature, ce répertoire dédié à Aloysia est autant excitant qu’il semble inaccessible. Mozart a su exploiter au maximum les caractéristiques de cette tessiture et ces airs passent d’un dramatisme extrême à une folie redoutable. La pyrotechnie n’a de sens que quand elle est au service de l’expression et je ne viendrai jamais au bout du travail de ces airs. Mais j’espère m’y essayer encore et encore. » Eh bien, voilà un premier essai déjà magnifiquement transformé !© SM/Qobuz
HI-RES20,99 €
CD13,99 €

Classique - Paru le 28 septembre 2018 | Château de Versailles Spectacles

Hi-Res Livret
L’Europe galante de Campra, donné en 1697 par l’Académie Royale de Musique, est l’un des tout premiers ouvrages du genre de l’opéra-ballet dont se saisiront ensuite nombre de compositeurs au XVIIIe siècle. Le format en est assez standardisé : un prologue suivi de plusieurs actes (appelés aussi entrées) dont les intrigues, généralement basées sur des déclinaisons de l’amour, sont indépendantes les unes des autres mais reliées par un thème commun que résume un titre. Une place prépondérante est laissée aux intermèdes dansés dont le prétexte est fourni par l'action. Dans le cas présent, Campra et son librettiste explorent les diverses attitudes des nations européennes face à l’amour et la galanterie. France, Espagne, Italie puis Turquie passent ainsi à la moulinette du génial compositeur qui se plaît à introduire dans les diverses pièces d’évidentes caractéristiques musicales de chaque pays – ou du moins la perception que l’on pouvait en avoir en cette fin de XVIIe siècle. Cet enregistrement, signé de l’ensemble Les Nouveaux caractères sous la direction de Sébastien d’Hérin, a été enregistré en spectacle en juillet 2017, au Théâtre de la Reine de Versailles – une acoustique de rêve. © SM/Qobuz

Le genre

Opéra dans le magazine