Catégories :

Les albums

CD11,49 €

Musique vocale profane - Paru le 28 octobre 2008 | harmonia mundi

CD13,49 €

Musique vocale profane - Paru le 19 février 2009 | Berlin Classics

« [...] Cette Première nuit de Walpurgis, "grande cantate avec orchestre d’un nouveau genre", vient de Goethe mais ne doit rien au Faust. "Ballade dramatique", c’est-à-dire de forme dialoguée, son argument fort en rythmes insinue un plaidoyer pour la liberté religieuse et un sentiment panthéiste du monde. [...] Heureux qui a su faire sentir cet "enthousiasme joyeux, indestructible, qui flambe dans la clarté" (Goethe à Mendelssohn, épigraphe de la partition). Heureux encore Kurt Masur et les forces de Leipzig en 1973, qui portent en avant cette demi-heure d’un seul trait. Tout respire ici quelque chose d’évident, d’immédiatement verbal et vital. [...] Les interprètes occupent la ligne de crête entre la gravité symbolique et la facétie d’un faux sabbat. [...] Mais le ravissement vocal vient du complément, l’air de concert Infelice ! dans sa version tardive (1843). [...] Mendelssohn en évacue toute virtuosité de parade au profit d’une expressivité évolutive, conquérante, où la douleur se surmonte progressivement. Ce geste cathartique, une Edda Moser au sommet de sa plénitude (1974) l’incarne comme personne, déployant une imagination (couleurs, phrases, accents) qui paraît reculer les limites de l’espace. » (Diapason, mai 2017 / Jean-Philippe Grosperrin)

Le genre

Musique vocale profane dans le magazine