Les albums

26,99 €
19,49 €

Jazz - Paru le 1 juin 2015 | Decca (UMO)

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS
Melody Gardot entre dans sa 30e année avec l’album qui, sans doute, lui ressemble le plus. Non pas que les brillants essais passés de l’Américaine n’étaient guère en phase avec sa personnalité musicale mais elle affirme qu’avec ce Currency Of Man, elle a enfin écrit, enregistré et travaillé avec l’esprit de Philadelphie, la ville où elle a grandi, là où le groove n’est pas le même qu’ailleurs… C’est une Melody Gardot très soul’n’blues qui s’offre ici. Les cuivres sont de sortie et les influences sont moins monolithiques que sur le sublime mais très rétro My One And Only Thrill ou sur le tout aussi séduisant The Absence et ses influences bossa, tango et fado. La palette de tannins de cette cuvée 2015 surprend de prime abord. Puis le charme agit pour, à l’arrivée, rafler la mise. Comme à son habitude sans jamais trancher entre jazz, soul, blues et pop, la Gardot se faufile entre les styles et chante toujours aussi divinement bien. A noter que cette Deluxe Edition baptisée The Artist’s Cut propose cinq superbes thèmes supplémentaires, notamment un court et bel interlude de piano solo intitulé After The Rain. © MD/Qobuz
19,49 €
13,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 juin 2015 | Decca (UMO)

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS
Melody Gardot entre dans sa 30e année avec l’album qui, sans doute, lui ressemble le plus. Non pas que les brillants essais passés de l’Américaine n’étaient guère en phase avec sa personnalité musicale mais elle affirme qu’avec ce Currency Of Man, elle a enfin écrit, enregistré et travaillé avec l’esprit de Philadelphie, la ville où elle a grandi, là où le groove n’est pas le même qu’ailleurs… C’est une Melody Gardot très soul’n’blues qui s’offre ici. Les cuivres sont de sortie et les influences sont moins monolithiques que sur le sublime mais très rétro My One And Only Thrill ou sur le tout aussi séduisant The Absence et ses influences bossa, tango et fado. La palette de tannins de cette cuvée 2015 surprend de prime abord. Puis le charme agit pour, à l’arrivée, rafler la mise. Comme à son habitude sans jamais trancher entre jazz, soul, blues et pop, la Gardot se faufile entre les styles et chante toujours aussi divinement bien. © MD/Qobuz
8,99 €
5,99 €

Jazz contemporain - Paru le 18 mai 2015 | Gaya Music Production

Hi-Res Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Pour son premier album comme leader, Rémi Vignolo s’est solidement entouré. Christophe Panzani, Pierre Perchaud, Tony Paeleman, Julien Herné, Olivier Temime et Magic Malik sont là pour accompagner le batteur/bassiste qui avait jusqu’ici brillé sur les albums des autres, de Claude Nougaro à Biréli Lagrene, en passant par Jacky Terrasson, Richard Galliano, Aldo Romano, Charles Aznavour, Michel Legrand, Baptiste Trotignon, Enrico Pierranunzi, Bojan Z et bien d’autres. Avec Death Of An Angry Man, Vignolo impose vraiment son nom puisqu’il signe six des sept compositions, s’amusant pour la dernière à reprendre Air Balloon de Lili Allen ! Dans les oreilles, la fiesta est totale. Ce jazz à l’énergie rock alterne entre fusion électrique et furieuse et séquences nettement plus boisées. C’est cette balance parfaite entre ballades habitées et embardées infernales qui impressionnent. Dans tous les contextes, Vignolo et ses complices insufflent beaucoup de créativité. Dans les mélodies comme dans les improvisations, tout ce beau monde ne cesse de créer de la musique totale. Un vrai régal de jazz contemporain. © CM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 27 avril 2015 | Sound Surveyor

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Pour ce troisième album Untold Stories, l’arme fatale de Shai Maestro au service de la musique reste son fidèle trio servi par le son énorme du contrebassiste péruvien Jorge Roeder et le talent d’un surdoué de la polyrythmie, le batteur Ziv Ravitz. Un album qui signe la fin d’une trilogie de mélodies imparables saluées par la critique, fêtées par le public et reconnues par ses pairs. Implacable accoucheur de mélodies aux lignes déliées libres et faussement légères, il livre ici un univers profond et poétique. Un jazz d’urgence teinté d’une pop instantanée, d’un rock introspectif et explosé de lyrisme dont la prise de risque et l'exploration sont devenues l’antienne. Il s’agit bien là d’un trio d’une réelle et solide complicité jusqu’au-boutiste dans la fusion, intransigeant dans l’abnégation et l’offrande. Il affiche ici plus que jamais une introspection sur l’essence même d’être musicien avec When You Stop Seeing et Looking Back. Un album tout en retenue dont la star du disque est le trio lui-même avec Elusive, morceau essentiel par sa rythmique rock froide au son si particulier ou encore Maya’s Song et son enchevêtrement de mesures impaires utilisées sur solo de contrebasse splendide. Sans oublier Painting morceau fétiche, ici en live, et à l’origine en version studio sur son premier album, comme pour signer une trilogie sur quatre années de musique murie sur la route. Le pianiste israélien ne déçoit pas après le premier album éponyme Shai Maestro Trio en 2012 et The Road To Ithaca l'année suivante. © LR/Qobuz
16,99 €
14,49 €

Jazz vocal - Paru le 17 avril 2015 | Okeh

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS
L’incroyable chanteuse de jazz Dee Dee Bridgewater est de retour avec un album mélangeant des chansons traditionnelles de la Nouvelles Orléans et des compositions originales qu’elle a concocté pour l’occasion. Dee Dee’s Feathers est un brillant hommage à la ville iconique du jazz et marque le triste 10e anniversaire de l’ouragan Katrina qui a profondément marqué l’Etat de la Louisiane.C’est à Esplanade Studio, une vieille église de la Nouvelles Orléans transformée en studio d’enregistrement que Dee Dee a choisi d’immortaliser cet opus. Accompagnée par des talentueux musiciens tels que Dr John, Bill Summers et le New Orleans Jazz Orchestra (NOJO), la chanteuse transporte l’auditeur dans un monde de swing et de douceur qui ne laisse pas indifférent. © LG/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Jazz - Paru le 17 avril 2015 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS - 5 Sterne Fono Forum Jazz
Depuis plus de trois décennies, Tim Berne est de ces actifs empêcheurs de tourner en rond. De ces jazzmen (?) osant tout, chamboulant tout. Aux commandes de son groupe Snakeoil, le saxophoniste new-yorkais et ses complices signent un troisième album pour ECM. Avec You’ve Been Watching Me qui parait au printemps 2015, le groupe a embarqué avec lui un cinquième acolyte en la personne du guitariste Ryan Ferreira. Au programme de leur belle entreprise de déstabilisation, de la déstabilisation donc mais aussi de la construction, de la déconstruction, du mélodique, de l’anti-mélodique, bref un grand casse-tête savoureux louant la liberté mais s’attachant toujours à ne jamais laisser l’auditeur en plan. Du jazz contemporain pour la tête mais aussi pour le corps ! © CM/Qobuz
2,99 €
2,49 €

Jazz - Paru le 10 avril 2015 | Okeh

Hi-Res Distinctions Sélection JAZZ NEWS
L’incroyable chanteuse de jazz Dee Dee Bridgewater est de retour avec un album mélangeant des chansons traditionnelles de la Nouvelles Orléans et des compositions originales qu’elle a concocté pour l’occasion. Dee Dee’s Feathers est un brillant hommage à la ville iconique du jazz et marque le triste 10e anniversaire de l’ouragan Katrina qui a profondément marqué l’Etat de la Louisiane. C’est à Esplanade Studio, une vieille église de la Nouvelles Orléans transformée en studio d’enregistrement que Dee Dee a choisi d’immortaliser cet opus. Accompagnée par des talentueux musiciens tels que Dr John, Bill Summers et le New Orleans Jazz Orchestra (NOJO), la chanteuse transporte l’auditeur dans un monde de swing et de douceur qui ne laisse pas indifférent. © LG/Qobuz
15,99 €
11,49 €

Jazz - Paru le 6 avril 2015 | jazz&people

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
16,99 €
14,49 €

Jazz vocal - Paru le 16 mars 2015 | Legacy Recordings

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS - 5 Sterne Fono Forum Jazz
De nombreuses chanteuses actuelles pensent prolonger l’héritage de Billie Holiday, Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan grâce à des voix au velours rassurant, des organes sans callosité et au bout du compte totalement dispensables. Cassandra Wilson, elle, s’est toujours installée ailleurs. Déjà, la grande dame du Mississippi n’a jamais chanté QUE du jazz, relisant des pièces signées Bob Dylan, Neil Young, Hank Williams, Antonio Carlos Jobim, Joni Mitchell, Robert Johnson, Paul McCartney, Stevie Wonder, U2 ou Charley Patton. Elle embarque la note bleue sur des sentiers rarement foulés, osant des escapades blues, country, soul, gospel, funk ou folk… A l’heure où Billie Holiday souffle virtuellement ses cent bougies, Cassandra Wilson propose ici un hommage. Son hommage. Plus à l’esprit qu’incarnait celle qu’on surnommait Lady Day qu’à sa voix ou son répertoire. Sur ce sublime Coming Forth By Day, sa voix rauque et ample comme sa nonchalance singulière hantent des standards pourtant mille fois entendus comme You Go To My Head, All Of Me, These Foolish Things, Strange Fruit ou I'll Be Seing You. Enregistré à Los Angeles avec Nick Launay (grand producteur britannique notamment de Nick Cave depuis une dizaine d’années), l’album accueille plusieurs épées (venues plutôt du rock que du jazz d’ailleurs) comme T-Bone Burnett à la guitare, Nick Zinner des Yeah Yeah Yeahs, le grand Van Dyke Parks aux arrangements pour cordes, le jeune saxophoniste Robby Marshall (dans la rôle de Lester Young) et même la rythmique des Bad Seeds de Nick Cave avec le batteur Thomas Wydler et le bassiste Martyn P. Casey. Tous lui ont confectionné un superbe manteau de notes. Une symphonie mélancolique et grandiose bien contemporaine et ne jouant jamais la facilité de la carte du sépia sonore. Les cordes sont superbement chloroformées. Le piano comme la rythmique semblent échappés d’un cabaret fantôme. Et entre les chaises, Cassandra Wilson slalome en chantant les amours perdus, les déceptions et le mal de vivre avec une classe dantesque. Un disque miraculeux. © MZ/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Jazz - Paru le 6 mars 2015 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Le nouveau projet nippo-suédois d’Anders Jormin marque le retour au bercail ECM de la voix et du violon de Lena Willemark et présente le maître du koto Karin Nakagawa. La tradition classique japonaise et la sonorité si singulière du koto trouve un partenaire idéal et original dans les improvisations de contrebasse muscle de Jormin. Un matériau idéal pour les poèmes chantés de Willemark prononcés en dialecte Älvdals. Un voyage qui ne ressemble à aucun autre. © CM/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 14 janvier 2013 | Gaya Music Production

Hi-Res Livret Distinctions Le Choix de France Musique - Révélation de JAZZmagazine-jazzman - Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Après Gaya Scienza en 2007 et Unpanishad Experiences en 2010, le saxophoniste Samy Thiebault revient chez Gaya Music, en sextet ! Avec Clear Fire, Il se place sous la tutelle de Baudelaire et son "feu clair" qui purifie l'âme, et son album se décompose en une série de morceaux qui empruntent leur titre à des concepts de la philosophie antique. De la voix de Méta à la batterie de Philippe Soirat en passant par la trompette de Julien Alour, se dégage une authentique énergie, un force libératrice, et l'intensité du ténor de Samy Thiebault jaillit comme une évidence, pour un résultat imprévisible et jouissif. En un mot : dionysiaque !
14,99 €
9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 2 octobre 2012 | Laborie Jazz

Hi-Res Livret Distinctions Elu par Citizen Jazz - CHOC de JAZZmagazine-jazzman - OUI! de Culture Jazz - Sélection JAZZ NEWS
Après deux albums avec son groupe Triphase et plusieurs récompenses (Victoire du Jazz, Django d'Or...), Anne Paceo revient chez Laborie Jazz ! Nourrie de cultures diverses, forte de ses récents voyages (Birmanie, Scandinavie, Canada...), elle a su concilier et approfondir son talent et son style, pour créer un environnement musical original, subtil et délicat. Yokaï, album inspiré et virevoltant, en est le plus bel exemple.
8,99 €
5,99 €

Jazz contemporain - Paru le 2 avril 2012 | Laborie Jazz

Hi-Res Livret Distinctions Elu par Citizen Jazz - CHOC de JAZZmagazine-jazzman - Sélection JAZZ NEWS
Après avoir reçu la Victoire du Jazz en 2009, la quartet d'Emile Parisien revient chez laborie Jazz, avec un nouvel album intitulé Chien-Guêpe. Chien-guêpe marque une étape importante de cet horizon musical vers lequel le quartet se dirige : celui d’une musique où l’énergie, la conviction sublime la technique et l’utilisation savante des procédés et les mélanges de genres, pour parvenir à l'évidence et la limpidité. C’est grâce à cette sincérité que le groupe a toujours su capter l’attention d’un public de plus en plus large, pour faire sauter de nouvelles barrières et franchir de nouvelles frontières. Dieu, s’il existe, a bien brossé ces quatre là… attention talent !
9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 26 janvier 2015 | Gaya Music Production

Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Trouver une synthèse de John Coltrane, Sonny Rollins et Wayne Shorter. Etre plus expressif qu’avant. Et se retrouver davantage en phase avec l’immédiateté de ce qu’il souhaite exprimer. En 2013, Clear Fire n’était pas qu’un album supplémentaire pour Samy Thiébault. Coltranien assumé, le saxophoniste ténor signait alors surtout un disque à part où voix (celle de Méta) et percussions donnaient une saveur originale à l’ensemble. Un disque en sextet qui affirmait un peu plus ce souffle unique sur la scène française, une voix toujours ancrée dans la matière verbale et littéraire (Nietzsche, Baudelaire). Avec A Feast Of Friends dont la production est signée Eric Legnini, Thiébault poursuit avec la même virtuosité sa quête. Entouré du pianiste Adrien Chicot, du bassiste Sylvain Romano, du batteur Philippe Soirat et de la voix de Nathan Willcocks sur quatre titres, il embarque également plus loin sa fascination pour un groupe pourtant bien loin de la jazzosphère, les Doors, dont il revisite plusieurs chansons avec originalité et créativité. La puissance et le lyrisme de son phrasé se fonde à la perfection dans la sémantique du groupe de Jim Morrison. Un voyage osé mais à entreprendre de toute urgence. © MD/Qobuz
13,49 €
8,99 €

Jazz contemporain - Paru le 2 février 2013 | Laborie Jazz

Hi-Res Livret Distinctions Sélection FIP - Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
A la suite de son 1er album éponyme qui s'est révélé être l'un des plus gros succès jazz France et en Europe en 2012, Shai Maestro nous propose une série de nouvelles compositions illustrant un univers des plus riches et des plus enthousiasmants, fruit d'un travail en profondeur où l'émotion demeure le vecteur essentiel de la musique. Entouré, soudé, lié avec Jorge Roeder et Ziv Ravitz, Shai Maestro Trio se révèle à chaque concert comme l'un des plus étonnants et des plus généreux pianistes sur scène, associant un public toujours plus nombreux en attente d'un pur moment de bonheur partagé. Depuis 2012, cette formation aura effectué plus d'une centaine de concerts dont les festivals de Nice, Marciac, La Villette... et traversé plus de 25 pays.
13,49 €
8,99 €

Jazz contemporain - Paru le 15 septembre 2012 | Laborie Jazz

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Choc Jazz Magazine - Choc Jazzman de l'année - Hi-Res Audio - Sélection JAZZ NEWS
Daniel Humair (néé en 1938), conisdéré comme l'un des meilleurs batteurs du monde, a joué avec les plus grands (Chet Baker, Eric Dolphy, Martial Solal, Stéphane Grappelli, Lee Konitz...). Nom de légende dans l’histoire du Jazz, il nous livre à 74 ans l’une de ses plus belles rencontres au sommet, avec un quartet composé de Emile Parisien (sax), Jérôme Regard (cb) et Vincent Peirani à l'accordéon. Un échange magique entre les musiciens, et une joie de transmettre simple et évidente pour plaisir d'écoute inégalé.« …J’ai, à chaque prestation de ce nouveau groupe, une sensation de bien être, de jubilation, de complicité, l’impression d’avoir fait un pas en avant et je n’ai qu’une envie : vite recommencer et me remettre encore en question. » Daniel Humair
14,99 €
9,99 €

Jazz vocal - Paru le 9 octobre 2014 | Laborie Jazz

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Pour son premier album sous son nom, Lisa Simone a choisi un répertoire personnel, constitué essentiellement de ses propres compositions, de quelques standards et une seule reprise de sa mère, Nina Simone, Ain't Got No. Une belle manière d'enfin exister pleinement en tant que chanteuse et quitter ce terrible fardeau de "fille de…". Entourée d'Hervé Samb à la guitare (et aux arrangements), Reggie Washington à la contrebasse et Sonny Troupé à la batterie, Lisa Simone fait preuve d'un réel talent. Une voix sure et puissante, une interprétation emprunte d'émotion (Child In Me, une des chansons préférées de sa mère, All Is Well qui a donné son nom à l'album) et un sens du show (mais il faut l'entendre en live pour cela) assurera un bel avenir à cette artiste attachante qui a régulièrement été saluée de critiques élogieuses aux Etats-Unis où elle remporta plusieurs prix comme meilleure actrice de comédie musicale (en 1995, 1998 et 2002). De retour en France où elle a choisi de s'installer (dans la maison provençale où sa mère termina sa vie), Lisa Simone enregistre pour un label français Laborie Jazz Records. © JMP/Qobuz
14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 13 octobre 2014 | naïve Jazz

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS
Un très beau son de trompette bien à elle, une réelle inspiration, Airelle Besson nous offre là le disque qu'on attendait de cette artiste sensible et pas assez médiatisée. D'autant que son impeccable duo avec le Brésilien Nelson Veras, l'un des très grands guitaristes d'aujourd'hui, jamais dans l'excès, toujours dans la note juste voire la retenue, est à l'image de leur concerts, excellent. Un grand disque. © JMP/Qobuz
19,49 €
13,99 €

Jazz - Paru le 1 octobre 2014 | Universal-Island Records Ltd.

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS
Souvent annoncé, régulièrement repoussé, voici enfin l'album que nous attendions de Jamie Cullum, un vrai album de jazz dans lequel le musicien et chanteur délivre l'intégralité de son talent immense. Interlude le bien nommé est enregistré à l’ancienne. Le répertoire est constitué de reprises colorées, toutes empreintes de spontanéité et de joie communicative. On connaissait le goût prononcé pour le jazz de ce showman accompli, à l'attitude de rocker et à la voix ensorceleuse. Ses émissions de radio ne trompent pas, elle parlent de jazz et uniquement de jazz. On le savait, on l'espérait, on n'est pas déçu, cet Interlude est une totale réussite d'un des chanteurs jazz les plus populaires de ces 15 dernières années. JMP©Qobuz
13,49 €
8,99 €

Jazz contemporain - Paru le 23 septembre 2014 | Just Looking Productions

Hi-Res Livret Distinctions Sélection JAZZ NEWS
Virtuoses avérés et réputés, ce n'est pas sur ce répertoire que ces deux cadors se sont retrouvés ici. Avec cet album, Stefano Di Battista et Sylvain Luc revisitent les musiques de films en nous faisant partager leur inspiration générée chez eux par les versions originales. Sur certains titres, les thèmes exposés restent clairement identifiables, dans d'autres, ils sont suggérés, par petites touches, quelques notes qui permettent de reconnaitre une oeuvre en quelques secondes. Et la magie opère. Sylvain et Stefano se sont amusés comme des gosses à qui on interdit rien, le plaisir qu'ils y ont pris est sincère et palpable, il rejaillit sur l'ensemble de l'album sur lequel on retrouve aussi Daniele Sorrentino à la basse et à la contrebasse et Pierre-François Dufour à la batterie et au violoncelle. JMP©Qobuz

Le genre

Jazz manouche dans le magazine
  • Django et Stéphane, c'était Hot !
    Django et Stéphane, c'était Hot ! Une grande exposition consacrée à Django Reinhardt s'ouvre à la Cité de la musique...
  • Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières
    Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières Jusqu’au 23 janvier 2013, la Cité de la Musique à Paris propose une exposition consacrée à Django Reinhardt et réalisée par Vincent Bessières. Déjà commissaire de l’exposition We Want Miles, il évo...
  • Festival Django Reinhardt, la passion jazz !
    Festival Django Reinhardt, la passion jazz ! La 33e édition du Festival de jazz Django Reinhardt a eu lieu du 27 juin au 1er juillet, avec au programme le Trio Rosenberg, Sonny Amati Schmitt Quartet et Gonzala Bergara parmi d'autres. Un grand...
  • Festival de Chaillol, demandez le programme !
    Festival de Chaillol, demandez le programme ! Pour sa 16e édition le Festival de Chaillol s'intéresse aux traditions orales, aux musiques populaires et improvisées. Tout un programme à découvrir.
  • Brady Winterstein, furie manouche au Sunset
    Brady Winterstein, furie manouche au Sunset Le 21 janvier, Brady Winterstein, jeune prodige de la guitare jazz manouche, est en trio à Paris au Sunset. GAGNEZ DES PLACES AVEC QOBUZ EN VOUS RENDANT SUR LA PAGE FACEBOOK DE QOBUZ.
  • Brady à la folie !
    Brady à la folie ! A 17 ans, Brady Winterstein assure déjà la relève de la guitare jazz manouche…
  • Les doigts virtuoses
    Les doigts virtuoses Les 25 et 26 janvier, les Doigts de l’Homme sont aux Duc des Lombards à Paris dans le cadre du festival French Quarter...
  • Django, ressuscité à Samois
    Django, ressuscité à Samois Du 23 au 27 juin, 26 concerts célèbreront le maître de la guitare manouche, Django Reinhardt, dont on fête cette année le centenaire de la naissance, à Samois sur Seine.
  • Une place pour Django
    Une place pour Django A l’occasion du centenaire de la naissance de Django Reinhardt, une place du 18e arrondissement de Paris portera le nom du grand guitariste manouche.
  • Un Noël manouche à Pleyel
    Un Noël manouche à Pleyel Le 23 décembre, Biréli Lagrène, Swan Berger et Caravan Palace se produiront à Paris, Salle Pleyel, pour une grande soirée manouche.