Catégories :

Les albums

HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Jazz - Paru le 28 juin 2019 | Verve Reissues

Hi-Res
Ce 26 novembre 1961, les magnétos tournent au Village Gate et le label Verve compte bien en sortir un live à commercialiser. Sur la scène du célèbre club de jazz new-yorkais, Stan Getz et son nouveau quartet composé du pianiste Steve Kuhn, du contrebassiste John Neves et du batteur Roy Haynes. Finalement, les bandes sont mises de côté pour finir dans les caves de la maison de disques : 58 ans plus tard, l’enregistrement refait surface avec un son impeccable. L’intérêt est majeur car Getz at the Gate dans son intégralité (près de 2h20 de musique !) documente une direction artistique que le saxophoniste ne suivra finalement pas.De retour d’Europe, Getz monte ce nouveau groupe au son plus moderne et agressif, influencé sans doute par le quartet de John Coltrane dans lequel Kuhn jouait. Mais en 1962, son album Jazz Samba, avec le guitariste Charlie Byrd, rafle la mise, lance la mode du jazz infusé à la bossa-nova et expédie surtout Getz sur d’autres sentiers stylistiques et vers le sommet des charts grâce à plusieurs albums avec Luiz Bonfá, João Gilberto, Antonio Carlos Jobim ou Astrud Gilberto… Getz at the Gate est évidemment à des années-lumière de cet exotisme ensoleillé. Comme il est bien loin du Getz bop, cool ou West Coast des débuts. Ici, il revisite en format post-bop ultra-efficace des titres joués durant les années 50 comme When the Sun Comes Out, Like Someone in Love ou encore Spring Can Really Hang You Up the Most. La batterie de Roy Haynes est comme toujours un liant fabuleux. Quant à l’intérêt pour Coltrane, il est plus qu’assumé lorsque les quatre hommes reprennent carrément son mythique Impressions. Bref, un concert inédit passionnant. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Jazz - Paru le 21 juin 2019 | ECM

Hi-Res Livret
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Jazz - Paru le 19 juillet 2019 | ECM

Hi-Res
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Jazz - Paru le 21 juin 2019 | ECM

Hi-Res Livret
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Jazz - Paru le 19 juillet 2019 | ECM

Hi-Res
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Jazz - Paru le 19 juillet 2019 | ECM

Hi-Res
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Jazz - Paru le 19 juillet 2019 | ECM

Hi-Res
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Jazz - Paru le 19 juillet 2019 | ECM

Hi-Res
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Jazz - Paru le 19 juillet 2019 | ECM

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Latin jazz - Paru le 28 juin 2019 | Concord Jazz

Hi-Res
Chick Corea a toujours embarqué son jazz aux quatre coins du monde, de son Amérique natale au Brésil en passant par l’Europe et notamment l’Espagne. C’est l’héritage musical de cette dernière qu’il célèbre avec son Spanish Heart Band. Tout au long de l’album Antidote, le pianiste slalome en terre latin jazz, épaulé par un casting cinq étoiles de musiciens espagnols, cubains, vénézuéliens et américains, revisitant des pièces piochées dans ses albums My Spanish Heart (1976) et Touchstone (1982). Corea ajoute aussi de nouvelles compositions et des reprises d’œuvres d’Antonio Carlos Jobim, Paco de Lucía et Igor Stravinsky. Au sein de cet octet, il a réuni le guitariste flamenco Niño Josele, le saxophoniste et flûtiste Jorge Pardo (deux ex-complices de feu Paco de Lucía), le bassiste Carlitos Del Puerto, le percussionniste Luisito Quintero, le trompettiste Michael Rodriguez, le tromboniste Steve Davis et le batteur Marcus Gilmore. Son jazz bigarré et hétéroclite tend des ponts avec un grand naturel entre flamenco et bossa, rumba et soul, salsa et musique classique. Un arc-en-ciel qui rappelle l’originalité de la démarche d’un musicien majeur empêchant le jazz de tourner en rond depuis un demi-siècle… © Clotilde Maréchal/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz vocal - Paru le 21 juin 2019 | Verve

Hi-Res
Cinquante ans après ses débuts avec Earth, Wind & Fire, et dix-sept après la sortie de son dernier album solo Soul on Jazz, Phil Bailey continue d’émerveiller. Certainement une des plus grandes voix du R&B et de la soul du XXe siècle, le chanteur et producteur a su s’entourer des plus grands talents du monde du jazz pour réaliser cet opus : Chick Corea, Robert Glasper, Kamasi Washington mais aussi Tina Weymouth et will.i.am sont de la partie. Les sonorités flirtent parfois avec le smooth jazz à la Dave Koz, sur Sacred Sounds et Love Will Find a Way, où le saxophone se taille une belle part. Cependant, la priorité a été donnée à l’accessibilité de la musique. Sur d’autres titres, cet équilibre change en faveur de sonorités plus modernes : Stairway to the Stars associe la trompette de Christian Scott à des rythmes afro ; Brooklyn Blues (aucun rapport avec le titre de Barry Manilow) introduit un kalimba comme secoué par le vent avant la tempête, en filigrane d’une phrase de piano cyclique. Et puis il y a la reprise de Once in a Lifetime des Talking Heads, où Bailey entreprend une narration à la Gil Scott-Heron sur fond de combo jazz classique. Love Will Find a Way est autant une célébration de l’histoire des musiques noires, une façon de revisiter le riche héritage du jazz, blues, Motown et R&B à travers des reprises, qu’un constat politique. A l’heure où les tensions raciales et clivages en tout genre secouent l’Amérique, son message d’amour est pertinent à souhait. Un album sensuel sans être mielleux, qui réemploie les musiques du passé au service d’une vision méthodique. © Alexis Renaudat/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 19 juillet 2019 | ECM

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 19 juillet 2019 | ECM

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 19 juillet 2019 | ECM

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 19 juillet 2019 | ECM

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 10 juillet 2019 | UNIVERSAL MUSIC LLC

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 26 juin 2019 | UNIVERSAL MUSIC LLC

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz contemporain - Paru le 28 juin 2019 | SKIP Records

Hi-Res
Au fil des albums, le pianiste suédois installé à Hambourg peaufine son alliage entre jazz, musique du XIXe siècle et folklore suédois. Mais avec The Rocket, Tingvall épure encore davantage sa belle musique apatride et tournée vers la mélodie pure. Comme souvent avec lui, la sensation de voyage prédomine. Aérien, inspiré et épuré, son piano ici solitaire est un fil d’Ariane hypnotique qui ne rompt jamais. Et même si les influences de ses confrères John Taylor, Keith Jarrett ou Esbjörn Svensson ne sont jamais très loin, Martin Tingvall sait colorier à sa manière ses compositions aussi bien lyriques que ludiques. © Max Dembo/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Jazz contemporain - Paru le 7 juin 2019 | Razdaz

Hi-Res Livret
« Cette musique que je vous donne ici vient directement de mon cœur, j'espère qu'elle vous émouvra et élèvera votre âme. » Avec Arvoles, les intentions d’Avishai Cohen sont assez claires. Le contrebassiste israélien les écrit même dans le livret de son album. Après plusieurs enregistrements – parfois pop – mettant en avant sa voix, il revient en terres purement jazz. Avec le pianiste Elchin Shirinov et le batteur Noam David, fidèle trio étoffé sur quatre titres par le tromboniste Björn Samuelsson et le flûtiste Anders Hagberg, Avishai Cohen déroule avec la virtuosité poétique qu’on lui connaît des compositions lyriques au possible. Des thèmes mélodiquement très solides, laissant un espace infini à l’improvisation et jouant brillamment à cache-cache avec les grooves et les rythmes.Une musique, comme toujours avec lui, traversée d’influences venues aussi bien de la musique classique, que du be-bop ou des rythmes afro-caribéens… Avec sa belle pochette signée par sa mère Ora Cohen, Arvoles semble être le disque d’une vie. Celui d’un artiste âgé de 49 ans, désireux de regarder aussi bien derrière que devant lui. En cela, les thèmes avec vents offrent des cambrures de nostalgie de toute beauté. Tout l’album est d’ailleurs empreint de nostalgie comme les titres Childhood, New York 90’s ou carrément Nostalgia le prouvent… Enfin, Arvoles est une énième preuve de ses dons de compositeur. Car encore plus qu’à son habitude, la plume d’Avishai Cohen avait rarement été aussi inspirée. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz - Paru le 24 mai 2019 | ACT Music

Hi-Res Livret

Le genre

Jazz manouche dans le magazine
  • Django et Stéphane, c'était Hot !
    Django et Stéphane, c'était Hot ! Une grande exposition consacrée à Django Reinhardt s'ouvre à la Cité de la musique...
  • Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières
    Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières Jusqu’au 23 janvier 2013, la Cité de la Musique à Paris propose une exposition consacrée à Django Reinhardt et réalisée par Vincent Bessières. Déjà commissaire de l’exposition We Want Miles, il évo...
  • Festival Django Reinhardt, la passion jazz !
    Festival Django Reinhardt, la passion jazz ! La 33e édition du Festival de jazz Django Reinhardt a eu lieu du 27 juin au 1er juillet, avec au programme le Trio Rosenberg, Sonny Amati Schmitt Quartet et Gonzala Bergara parmi d'autres. Un grand...
  • Festival de Chaillol, demandez le programme !
    Festival de Chaillol, demandez le programme ! Pour sa 16e édition le Festival de Chaillol s'intéresse aux traditions orales, aux musiques populaires et improvisées. Tout un programme à découvrir.
  • Brady Winterstein, furie manouche au Sunset
    Brady Winterstein, furie manouche au Sunset Le 21 janvier, Brady Winterstein, jeune prodige de la guitare jazz manouche, est en trio à Paris au Sunset. GAGNEZ DES PLACES AVEC QOBUZ EN VOUS RENDANT SUR LA PAGE FACEBOOK DE QOBUZ.
  • Brady à la folie !
    Brady à la folie ! A 17 ans, Brady Winterstein assure déjà la relève de la guitare jazz manouche…
  • Les doigts virtuoses
    Les doigts virtuoses Les 25 et 26 janvier, les Doigts de l’Homme sont aux Duc des Lombards à Paris dans le cadre du festival French Quarter...
  • Django, ressuscité à Samois
    Django, ressuscité à Samois Du 23 au 27 juin, 26 concerts célèbreront le maître de la guitare manouche, Django Reinhardt, dont on fête cette année le centenaire de la naissance, à Samois sur Seine.
  • Une place pour Django
    Une place pour Django A l’occasion du centenaire de la naissance de Django Reinhardt, une place du 18e arrondissement de Paris portera le nom du grand guitariste manouche.
  • Un Noël manouche à Pleyel
    Un Noël manouche à Pleyel Le 23 décembre, Biréli Lagrène, Swan Berger et Caravan Palace se produiront à Paris, Salle Pleyel, pour une grande soirée manouche.