Catégories :

Les albums

CD22,49 €

Jazz - Paru le 21 février 2011 | Nonesuch

Livret Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Indispensable JAZZ NEWS - Qobuz Référence
Ce nouvel album fut réalisé au festival de jazz de Marciac en France et inclut des compositions originales de Mehldau mais également des interprétations de chansons de Kurt Cobain, Lennon/McCartney, Cole Porter, Radiohead & others…
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz vocal - Paru le 16 mars 2015 | Legacy Recordings

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS - 5 Sterne Fono Forum Jazz
De nombreuses chanteuses actuelles pensent prolonger l’héritage de Billie Holiday, Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan grâce à des voix au velours rassurant, des organes sans callosité et au bout du compte totalement dispensables. Cassandra Wilson, elle, s’est toujours installée ailleurs. Déjà, la grande dame du Mississippi n’a jamais chanté QUE du jazz, relisant des pièces signées Bob Dylan, Neil Young, Hank Williams, Antonio Carlos Jobim, Joni Mitchell, Robert Johnson, Paul McCartney, Stevie Wonder, U2 ou Charley Patton. Elle embarque la note bleue sur des sentiers rarement foulés, osant des escapades blues, country, soul, gospel, funk ou folk… A l’heure où Billie Holiday souffle virtuellement ses cent bougies, Cassandra Wilson propose ici un hommage. Son hommage. Plus à l’esprit qu’incarnait celle qu’on surnommait Lady Day qu’à sa voix ou son répertoire. Sur ce sublime Coming Forth By Day, sa voix rauque et ample comme sa nonchalance singulière hantent des standards pourtant mille fois entendus comme You Go To My Head, All Of Me, These Foolish Things, Strange Fruit ou I'll Be Seing You. Enregistré à Los Angeles avec Nick Launay (grand producteur britannique notamment de Nick Cave depuis une dizaine d’années), l’album accueille plusieurs épées (venues plutôt du rock que du jazz d’ailleurs) comme T-Bone Burnett à la guitare, Nick Zinner des Yeah Yeah Yeahs, le grand Van Dyke Parks aux arrangements pour cordes, le jeune saxophoniste Robby Marshall (dans la rôle de Lester Young) et même la rythmique des Bad Seeds de Nick Cave avec le batteur Thomas Wydler et le bassiste Martyn P. Casey. Tous lui ont confectionné un superbe manteau de notes. Une symphonie mélancolique et grandiose bien contemporaine et ne jouant jamais la facilité de la carte du sépia sonore. Les cordes sont superbement chloroformées. Le piano comme la rythmique semblent échappés d’un cabaret fantôme. Et entre les chaises, Cassandra Wilson slalome en chantant les amours perdus, les déceptions et le mal de vivre avec une classe dantesque. Un disque miraculeux. © MZ/Qobuz
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2008 | Fantasy Records

Distinctions 8/10 de Volume - Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Réédition de l'album paru en 1961 / Bill Evans, piano - cott LaFaro, contrebasse - Paul Motian, batterie
CD11,49 €

Jazz vocal - Paru le 20 mai 2013 | Le Chant du Monde

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Le trompettiste s'est fait connaître auprès du saxophoniste baryton Gerry Mulligan, mais c'est son talent de chanteur, avec cette voix fragile et mélodique, qui en ont fait une star du jazz, éclipsant alors les chanteurs à "grosses voix". Voici quelques unes de ses premières réussites. Il demeure avec le temps toujours aussi troublant
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1987 | Concord Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Jazz - Paru le 23 septembre 2016 | jazz&people

Hi-Res Livret Distinctions 4 étoiles de Classica - Indispensable JAZZ NEWS
Après un bel hommage à la baronne Pannonica, égérie des stars du be-bop, Laurent Courthaliac célèbre Woody Allen et son amour du jazz. Du poétique et intemporel Manhattan au joyeux et swinguant Tout le monde dit ‘I Love You’, le pianiste opère à la tête d‘un octet de choix une plongée classieuse au cœur de l’esprit de Gershwin et de la culture des standards new-yorkais. Avec Fabien Mary (trompette), Bastien Ballaz (trombone), Dmitry Baevsky (sax alto), David Sauzay (sax ténor), Xavier Richardeau (sax baryton), Clovis Nicolas (contrebasse), Pete Van Nostrand (batterie) et Jon Boutellier (orchestrations), Courthaliac ne se contente surtout pas de juste dérouler ce répertoire mainte fois revisité. Non, son approche reste classique mais aussi personnelle. Et derrière la virtuosité de son octet et la qualité des arrangements, il fait de ce All My Life, A Musical Tribute To Woody Allen un instant délicieux et raffiné. © CM/Qobuz[...] Loin du style Nouvelle Orléans ou Chicago affectionné par le metteur en scène, il propose un disque de hard-bop en octette parfaitement maîtrisé, aux arrangements soignés, empreint tout au long d'une grande élégance, d'une sûreté d'exécution qui méritent davantage qu'un détour.» (Classica, septembre 2016 / Jean-Pierre Jackson)
CD13,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 1998 | Pacific Jazz

Distinctions Qobuz Référence
CD13,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 1989 | Blue Note Records

Distinctions Qobuz Référence
Pour ceux qui préfèrent Baker dans son habit de chanteur, cette excellente compilation regroupe ses apports les plus essentiels. Ces 20 morceaux sont extraits de sessions datant de l’époque que l’on s’accorde à reconnaître comme l’âge d’or de sa carrière vocale (1953-1956), sessions dans lesquelles Rodgers & Hart, Carmichael, Gershwin et Kern imposent leurs normes. Baker chantait d’une façon "blanche" et naïve au meilleur sens du terme, avec un sérieux tremblotant et incertain qui incarnait une certaine tendance du bohémianisme du milieu des années 50. Tel est le Baker que l’on découvre dans cette compilation, avec quelques-unes de ses interprétations les plus célèbres : "My Funny Valentine", "Time After Time", "There Will Never Be Another You" et "Let's Get Lost". ~ Richie Unterberger
CD26,49 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2003 | Concord Records

Distinctions Qobuz Référence
CD8,49 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 1998 | Capitol Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD9,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1994 | GRP

Distinctions Qobuz Référence
CD47,99 €

Jazz - Paru le 31 octobre 2005 | RCA Victor

Distinctions Qobuz Référence
CD14,49 €

Jazz - Paru le 23 janvier 1991 | RCA Victor

Distinctions Qobuz Référence
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Jazz - Paru le 5 août 2016 | Blue Note (US1A)

Hi-Res Distinctions 5 Sterne Fono Forum Jazz
A 60 ans, Nels Cline possède un CV extra-large et un buste digne d’un général soviétique ayant aussi bien travaillé avec Thruston Moore et Lee Ranaldo de Sonic Youth que Tim Berne, Rickie Lee Jones, Julius Hemphill, Wayne Kramer, Mike Watt, les Geraldine Fibbers de Carla Bozulich et quelques dizaines d’autres. Sans compter les nombreux disques de ses propres formations… Bref, Nels Cline est de la famille de ces passionnantes guitaristes de la marge, de ces Marc Ribot et autres Arto Lindsay. Navigant dans les eaux expérimentales du jazz et du rock, le Californien est devenu le guitariste principal du groupe Wilco depuis 2004. Un job à plein temps qui ne l’empêche pas de s’offrir ça-et-là quelques escapades en solitaires. Escapades toujours fascinantes comme ce Lovers qui parait chez Blue Note. Un disque qui s’inscrit davantage dans les albums instrumentaux des années 50 que dans les traités avant-gardistes dont Cline est souvent adepte. Ici, le guitariste revisite le Great American Songbook avec classe et sérénité. Avec originalité également. Il pousse même le raffinement de son entreprise dans les cordes d’une section de violons. Cette parenthèse chambriste – sans doute la plus calme de toute sa discographie – surprendra ses fans hardcore. A ses côtés, de nombreux musiciens majeurs, aux aussi ayant l’habitude de marcher en dehors des clous. Des fortes personnalités comme le trompettiste Steven Bernstein, la harpiste Zeena Parkins ou le guitariste Julian Lage. Avec Lovers, Nels Cline signe peut-être son enregistrement le plus accompli. L’un de ceux qui restera. © MZ/Qobuz
CD21,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 1987 | Emarcy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
"Sassy Swings The Tivoli" est un disque référence pour beaucoup d'admirateurs de Sarah Vaughan. Enregistré en 1963 au Tivoli de Copenhague, l'album, produit par Quincy Jones, présente la "divine" accompagnée de son trio. L'ambiance est décontractée, le public très réactif et le trio, au sommet de son swing. Un petit bijou à la prise de son remarquable ! JMP©Qobuz
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1991 | Verve

Distinctions Qobuz Référence
CD14,99 €

Jazz vocal - Paru le 28 février 2003 | Parlophone UK

Distinctions Qobuz Référence
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1966 | Verve

Distinctions Discothèque Insolite Qobuz
A Certain Smile - A Certain Sadness - Nega Do Cabelo Duro - So Nice (Summer Samba) - Voce Ja Foi Bahia - Portuguese Washerwoman - Tristeza - Call Me - Here's That Rainy Day - Tu Mi Delirio - It's A Lovely Day Today/Walter Wanderley, orgue - Astrud Gilberto, chant - Joao Gilberto, guitare - Jose Marino, contrebasse - Claudio Slon, batterie - Bobby Rosengarden, percussions
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1998 | FRANK SINATRA DIGITAL REPRISE

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2011 | Verve Reissues

Distinctions Sélection JAZZ NEWS

Le genre

Jazz manouche dans le magazine
  • Django et Stéphane, c'était Hot !
    Django et Stéphane, c'était Hot ! Une grande exposition consacrée à Django Reinhardt s'ouvre à la Cité de la musique...
  • Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières
    Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières Jusqu’au 23 janvier 2013, la Cité de la Musique à Paris propose une exposition consacrée à Django Reinhardt et réalisée par Vincent Bessières. Déjà commissaire de l’exposition We Want Miles, il évo...
  • Festival Django Reinhardt, la passion jazz !
    Festival Django Reinhardt, la passion jazz ! La 33e édition du Festival de jazz Django Reinhardt a eu lieu du 27 juin au 1er juillet, avec au programme le Trio Rosenberg, Sonny Amati Schmitt Quartet et Gonzala Bergara parmi d'autres. Un grand...
  • Festival de Chaillol, demandez le programme !
    Festival de Chaillol, demandez le programme ! Pour sa 16e édition le Festival de Chaillol s'intéresse aux traditions orales, aux musiques populaires et improvisées. Tout un programme à découvrir.
  • Brady Winterstein, furie manouche au Sunset
    Brady Winterstein, furie manouche au Sunset Le 21 janvier, Brady Winterstein, jeune prodige de la guitare jazz manouche, est en trio à Paris au Sunset. GAGNEZ DES PLACES AVEC QOBUZ EN VOUS RENDANT SUR LA PAGE FACEBOOK DE QOBUZ.
  • Brady à la folie !
    Brady à la folie ! A 17 ans, Brady Winterstein assure déjà la relève de la guitare jazz manouche…
  • Les doigts virtuoses
    Les doigts virtuoses Les 25 et 26 janvier, les Doigts de l’Homme sont aux Duc des Lombards à Paris dans le cadre du festival French Quarter...
  • Django, ressuscité à Samois
    Django, ressuscité à Samois Du 23 au 27 juin, 26 concerts célèbreront le maître de la guitare manouche, Django Reinhardt, dont on fête cette année le centenaire de la naissance, à Samois sur Seine.
  • Une place pour Django
    Une place pour Django A l’occasion du centenaire de la naissance de Django Reinhardt, une place du 18e arrondissement de Paris portera le nom du grand guitariste manouche.
  • Un Noël manouche à Pleyel
    Un Noël manouche à Pleyel Le 23 décembre, Biréli Lagrène, Swan Berger et Caravan Palace se produiront à Paris, Salle Pleyel, pour une grande soirée manouche.