Catégories :

Les albums

HI-RES13,49 €21,49 €(37%)
CD9,99 €14,99 €(33%)

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 2013 | Blue Note

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Prise de son d'exception - Hi-Res Audio
Cassandra Wilson s'est diversement exprimée sur les terrains du free funk, de la M-Base ou de la chanson façon Betty Carter chante les standards du jazz et s'est orientée plus récemment vers un répertoire à tendance folk à la manière d'une Nina Simone. Sur ce New Moon Daughter, elle aborde un répertoire qui va de U2 à Son House, de Hoagy Carmichael à Hank Williams (I'm So Lonesome I Could Cry). Cet album est sans route le seul à présenter côte à côte des chansons aussi différentes que Last Train To Clarksville et Strange Fruit. Le disque remporta un grand succès à sa sortie, d'autant que la voix de la grande Cassandra Wilson semble détachée, presque distante. Plusieurs écoutes seront nécessaires pour découvrir la chaleur sous le détachement. © JMP/Qobuz
HI-RES23,99 €
CD19,99 €

Jazz - Paru le 18 septembre 2015 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Indispensable JAZZ NEWS
Il y a des albums d’une discothèque dite idéale qui font l’unanimité. Concert By The Sea d’Erroll Garner est l’un d’entre eux. Le by the sea en question – au bord de mer –se situe à Carmel, en Californie. Le 19 septembre 1955, le pianiste Erroll Garner et sa démentielle rythmique en béton armée – Eddie Calhoun à la contrebasse et Denzil Best à la batterie – déroulent un jazz au swing magnifié. Offrir une telle palette de couleurs, à trois seulement, relève du miracle. On passe d’une intimité chambriste à un feu d’artifices virtuose, de subtilités d’épures à des uppercuts rythmiques. Garner en général et Garner à Carmel en particulier c’est évidemment un style, surtout, dont l’épicentre (ce très léger décalage entre main gauche et main droite) regorge de ce swing volubile et communicatif. Les doigts de cet autodidacte caressent à peine le clavier que son univers si personnel et reconnaissable en un claquement de doigts est déjà là. Et quelle virtuosité spontanée ! Cette impeccable réédition propose non seulement l’album d’origine remasterisé mais surtout l’intégralité du concert. Une embardée de plus de deux heures et demi d’un jazz sans âge, que tous les pianistes (pas seulement jazz) devraient écouter au moins une fois dans leur vie. Deux fois même. Dix ! Cent ! © MZ/Qobuz
HI-RES13,49 €19,49 €(31%)
CD9,99 €13,99 €(29%)

Jazz - Paru le 16 juin 2014 | Impulse!

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica - Sélection JAZZ NEWS
Voici la rencontre touchante de deux musiciens qui se sont connus durant un demi siècle et qui n’avaient jamais enregistré ensemble avant. Charlie Haden à la contrebasse et Jim Hall à la guitare ont en commun un sens et un amour de la mélodie, une réelle notion d'espace, allant directement à l'essentiel. Le répertoire est bien connu des admirateurs de l'un ou de l'autre mais il est ici revisité complètement. Cette rencontre inédite est un petit bijou d’intimisme. Les deux musiciens sont morts à sept mois d’écart, Jim Hall en décembre 2013 et Charlie Haden en juillet 2014. Cette édition de leur performance enregistrée au cours du Festival de Jazz de Montréal en 1990 est un ajout majeur à la discographie de ces deux artistes. Ils sont en pleine forme, en pleine maîtrise de leur art. Un grand disque. © JMP/Qobuz
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2005 | Verve

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence - Stereophile: Record To Die For
CD14,99 €

Jazz - Paru le 16 juin 2014 | Impulse!

Livret Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica - Sélection JAZZ NEWS
Voici la rencontre touchante de deux musiciens qui se sont connus durant un demi siècle et qui n’avaient jamais enregistré ensemble avant. Charlie Haden à la contrebasse et Jim Hall à la guitare ont en commun un sens et un amour de la mélodie, une réelle notion d'espace, allant directement à l'essentiel. Le répertoire est bien connu des admirateurs de l'un ou de l'autre mais il est ici revisité complètement. Cette rencontre inédite est un petit bijou d’intimisme. Les deux musiciens sont morts à sept mois d’écart, Jim Hall en décembre 2013 et Charlie Haden en juillet 2014. Cette édition de leur performance enregistrée au cours du Festival de Jazz de Montréal en 1990 est un ajout majeur à la discographie de ces deux artistes. Ils sont en pleine forme, en pleine maîtrise de leur art. Un grand disque. © JMP/Qobuz
CD11,49 €

Jazz vocal - Paru le 20 mai 2013 | Le Chant du Monde

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Le trompettiste s'est fait connaître auprès du saxophoniste baryton Gerry Mulligan, mais c'est son talent de chanteur, avec cette voix fragile et mélodique, qui en ont fait une star du jazz, éclipsant alors les chanteurs à "grosses voix". Voici quelques unes de ses premières réussites. Il demeure avec le temps toujours aussi troublant
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1997 | Verve

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Enregistré avec un trio de rêve, Ray Brown à la contrebasse et Ed Thigpen à la batterie, cet album enregistré en 1962 compte parmi les meilleurs vente de ce pianiste prolixe. Tout est parfait dans ce disque, le répertoire consensuel (Night Train, C Jam Blues, Georgia On My Mind, etc.), la prise de son élégante, et surtout, le swing imparable de ce trio constitué de trois musiciens incontournables, insatiables. Night Train représente la quintessence du trio piano-contrebasse-batterie tendance swing. Engagé, à l'origine, par le producteur Norman Granz pour remplacer Nat King Cole dans les tournées du JATP (Jazz At The Philharmonic) afin d'accompagner les géants du jazz, le virtuose va rapidement devenir le monument que l'on connaît, l'une des figures dominante du piano jazz classique, tournant et enregistrant sous son nom propre.
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz vocal - Paru le 17 avril 2015 | Okeh

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Sélection JAZZ NEWS
L’incroyable chanteuse de jazz Dee Dee Bridgewater est de retour avec un album mélangeant des chansons traditionnelles de la Nouvelles Orléans et des compositions originales qu’elle a concocté pour l’occasion. Dee Dee’s Feathers est un brillant hommage à la ville iconique du jazz et marque le triste 10e anniversaire de l’ouragan Katrina qui a profondément marqué l’Etat de la Louisiane.C’est à Esplanade Studio, une vieille église de la Nouvelles Orléans transformée en studio d’enregistrement que Dee Dee a choisi d’immortaliser cet opus. Accompagnée par des talentueux musiciens tels que Dr John, Bill Summers et le New Orleans Jazz Orchestra (NOJO), la chanteuse transporte l’auditeur dans un monde de swing et de douceur qui ne laisse pas indifférent. © LG/Qobuz
CD14,49 €

Jazz traditionnel & New Orleans - Paru le 1 janvier 1990 | Columbia Jazz Masterpieces

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Bix Beiderbecke est souvent présenté comme l'alternative au jeu puissant et affirmé de Louis Armstrong. On opposa de la même manière le jeu de Miles Davis à celui de Dizzy Gillespie ou, aux saxophones, celui de Lester Young à celui de Coleman Hawkins. Son phrasé legato, sa douceur de timbre, son lyrisme mélancolique, marquent une approche radicalement différente de celle d'Armstrong dont il demeure, malgré tout, un disciple. Cette compilation est un bon exemple du génie de ce personnage qui mourut trop vite, en 1931, des suites d'une pneumonie, il avait 28 ans. Ainsi entra t-il dans la légende !
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - Paru le 22 septembre 2014 | Okeh

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - 4 étoiles de Classica
Seul face à lui-même. C’est juste armé de ses saxophones soprano, alto et ténor que Branford Marsalis se présente dans l’antre de la Grace Cathedral de San Francisco, là même où Duke Ellington donna ses célèbres concerts sacrés durant les années 60… Marsalis souffle ici dans un vaste répertoire, allant du post-bop à la musique baroque ! Bref, de Carl Philipp Emanuel Bach à Steve Lacy, le spectre est disons assez large… Mêlée à la réverbération unique du lieu lui aussi unique, cette musique est un tourbillon improvisé avec intelligence et passion. On se laisse donc simplement porté par le chant d’un saxophoniste virtuose et inspiré, qui n’a plus rien à prouver et signe ici un disque à la fois habité et renversant. © MZ/Qobuz
CD14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2007 | Universal Music Division Decca Records France

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
CD19,49 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 1988 | Pacific Jazz

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
CD16,99 €

Jazz contemporain - Paru le 14 avril 2009 | Rhino Atlantic

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
HI-RES13,49 €21,49 €(37%)
CD9,99 €14,99 €(33%)

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 2013 | Blue Note

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
Pas tout à fait chanteuse de jazz, mais pas totalement musicienne de pop non plus… Pour la sortie de Come Away With Me en 2002, Norah Jones n’a pas éteint les débats. Cependant, une chose est indéniable à son propos : elle dispose d’un grand talent pour raconter ses chansons. D’ailleurs, celle qui a grandi au Texas n’hésite pas à chercher l’inspiration dans différents registres pour enrichir sa musique. Que ce soit du blues, de la soul, du jazz, mais aussi de la country, Norah Jones est capable d’alterner, de mélanger, de créer sans difficulté. Elle sait aussi rendre hommage à ses aînés et reprend notamment le classique de Hank William Cold, Cold Heart. Les titres originaux ont été à la fois par elle-même, mais aussi par ses musiciens de toujours Jesse Harris et Lee Alexander. Pour son deuxième album, la belle Norah prouve qu’elle a bien mérité l’étiquette prestigieuse de chez Blue Note. © RB/Qobuz 
CD13,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 1998 | Pacific Jazz

Distinctions Qobuz Référence
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Jazz - Paru le 19 octobre 2018 | Gazebo

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
Comme un retour aux sources pour Eric Le Lann et Paul Lay. Á LA source même. Avec Thanks a Million, le trompettiste et le pianiste font un pèlerinage sur la planète Louis Armstrong. Ils ne sont évidemment pas les premiers à venir célébrer cette musique géniale mais leur approche tout en finesse et d’une grande pureté mélodique force le respect. Mais avant même l’élégance des relectures qu’ils proposent, Le Lann et Lay signent ici un pacte de complicité fascinant. Une profonde connivence qui donne à ces standards maintes fois entendus des teintes originales. Et puis les duos piano/trompette, surtout lorsqu’ils ont cette tenue, ne courent pas/plus les rues… Un superbe paso-doble qui se referme par Farewell to Louis, une composition originale gorgée de mélancolie. © Marc Zisman/Qobuz
CD13,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 1989 | Blue Note Records

Distinctions Qobuz Référence
Pour ceux qui préfèrent Baker dans son habit de chanteur, cette excellente compilation regroupe ses apports les plus essentiels. Ces 20 morceaux sont extraits de sessions datant de l’époque que l’on s’accorde à reconnaître comme l’âge d’or de sa carrière vocale (1953-1956), sessions dans lesquelles Rodgers & Hart, Carmichael, Gershwin et Kern imposent leurs normes. Baker chantait d’une façon "blanche" et naïve au meilleur sens du terme, avec un sérieux tremblotant et incertain qui incarnait une certaine tendance du bohémianisme du milieu des années 50. Tel est le Baker que l’on découvre dans cette compilation, avec quelques-unes de ses interprétations les plus célèbres : "My Funny Valentine", "Time After Time", "There Will Never Be Another You" et "Let's Get Lost". ~ Richie Unterberger
CD18,99 €

Jazz - Paru le 2 janvier 1996 | RCA Victor - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Pour se faire une bonne idée de la griffe Glenn Miller, inutile de se procurer l'intégrale de sa discographie (13 CD) inégale. Cette compilation de 38 morceaux vous présente les meilleures prises de ces standards qui marquèrent définitivement les années de la seconde guerre mondiale. De In The Mood, l'indicatif de l'orchestre, à Tuxedo Junction, tant prisé par les danseurs du Savoy, au romantique Moonlight Serenade, avec sa voix lead à la clarinette, le délicieux (I've Got a Gal in) Kalamazoo et les caractéristiques Chatanooga Choo Choo ou Little Brown Jug, tout est là. JMP © Qobuz
HI-RES13,49 €21,49 €(37%)
CD9,99 €14,99 €(33%)

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Verve

Hi-Res Distinctions Hi-Res Audio
CD13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1956 | Verve

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz

Le genre

Jazz manouche dans le magazine
  • Django et Stéphane, c'était Hot !
    Django et Stéphane, c'était Hot ! Une grande exposition consacrée à Django Reinhardt s'ouvre à la Cité de la musique...
  • Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières
    Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières Jusqu’au 23 janvier 2013, la Cité de la Musique à Paris propose une exposition consacrée à Django Reinhardt et réalisée par Vincent Bessières. Déjà commissaire de l’exposition We Want Miles, il évo...
  • Festival Django Reinhardt, la passion jazz !
    Festival Django Reinhardt, la passion jazz ! La 33e édition du Festival de jazz Django Reinhardt a eu lieu du 27 juin au 1er juillet, avec au programme le Trio Rosenberg, Sonny Amati Schmitt Quartet et Gonzala Bergara parmi d'autres. Un grand...
  • Festival de Chaillol, demandez le programme !
    Festival de Chaillol, demandez le programme ! Pour sa 16e édition le Festival de Chaillol s'intéresse aux traditions orales, aux musiques populaires et improvisées. Tout un programme à découvrir.
  • Brady Winterstein, furie manouche au Sunset
    Brady Winterstein, furie manouche au Sunset Le 21 janvier, Brady Winterstein, jeune prodige de la guitare jazz manouche, est en trio à Paris au Sunset. GAGNEZ DES PLACES AVEC QOBUZ EN VOUS RENDANT SUR LA PAGE FACEBOOK DE QOBUZ.
  • Brady à la folie !
    Brady à la folie ! A 17 ans, Brady Winterstein assure déjà la relève de la guitare jazz manouche…
  • Les doigts virtuoses
    Les doigts virtuoses Les 25 et 26 janvier, les Doigts de l’Homme sont aux Duc des Lombards à Paris dans le cadre du festival French Quarter...
  • Django, ressuscité à Samois
    Django, ressuscité à Samois Du 23 au 27 juin, 26 concerts célèbreront le maître de la guitare manouche, Django Reinhardt, dont on fête cette année le centenaire de la naissance, à Samois sur Seine.
  • Une place pour Django
    Une place pour Django A l’occasion du centenaire de la naissance de Django Reinhardt, une place du 18e arrondissement de Paris portera le nom du grand guitariste manouche.
  • Un Noël manouche à Pleyel
    Un Noël manouche à Pleyel Le 23 décembre, Biréli Lagrène, Swan Berger et Caravan Palace se produiront à Paris, Salle Pleyel, pour une grande soirée manouche.