Les albums

19,49 €
13,99 €

Be Bop - Paru le 8 août 1957 | Verve Reissues

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Et dire que certains puristes reprochèrent à Charlie Parker cette aventure d’un soir avec des violons. Trop commercial, hurlaient-ils… Mais si Bird avait économiquement vu juste (l’album rencontra un immense succès public), il était surtout artistiquement en total adéquation avec ses valeurs. Le saxophoniste insistait pour préciser qu'il tenait beaucoup à cet enregistrement avec cordes, pensant sérieusement que sa musique devait être prise au sérieux comme celle des musiciens classiques. La section de cordes lui sert ici d’écrin pour mettre en relief des improvisations toujours aussi libres et raffinées. Surtout, la poésie qui se dégage de cette musique et les cambrures luxueuses qu’il laisse entrevoir n’en font jamais un disque kitsch ou désuet, bien au contraire. Voilà un disque d’une rare beauté, produit pour Verve par Norman Granz en 1949 et 1950 et prouvant que le Dieu du bebop savait faire évoluer son art sans le diluer. © MZ/Qobuz
23,99 €
19,99 €

Jazz - Paru le 18 septembre 2015 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Indispensable JAZZ NEWS
Il y a des albums d’une discothèque dite idéale qui font l’unanimité. Concert By The Sea d’Erroll Garner est l’un d’entre eux. Le by the sea en question – au bord de mer –se situe à Carmel, en Californie. Le 19 septembre 1955, le pianiste Erroll Garner et sa démentielle rythmique en béton armée – Eddie Calhoun à la contrebasse et Denzil Best à la batterie – déroulent un jazz au swing magnifié. Offrir une telle palette de couleurs, à trois seulement, relève du miracle. On passe d’une intimité chambriste à un feu d’artifices virtuose, de subtilités d’épures à des uppercuts rythmiques. Garner en général et Garner à Carmel en particulier c’est évidemment un style, surtout, dont l’épicentre (ce très léger décalage entre main gauche et main droite) regorge de ce swing volubile et communicatif. Les doigts de cet autodidacte caressent à peine le clavier que son univers si personnel et reconnaissable en un claquement de doigts est déjà là. Et quelle virtuosité spontanée ! Cette impeccable réédition propose non seulement l’album d’origine remasterisé mais surtout l’intégralité du concert. Une embardée de plus de deux heures et demi d’un jazz sans âge, que tous les pianistes (pas seulement jazz) devraient écouter au moins une fois dans leur vie. Deux fois même. Dix ! Cent ! © MZ/Qobuz
14,39 €
10,79 €

Jazz - Paru le 1 mai 2015 | Winter & Winter

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Cette merveille issue du vaste catalogue du label Winter & Winter est également une merveille de la discographie de Paul Motian. Sideman hors pair et membre du fameux trio de Bill Evans (1959/1961), le batteur de Philadelphie demanda, durant les années 80, à Stefan Winter et Hiroshi Itsuno (futurs fondateurs de Winter & Winter alors en poste chez Polydor) de produire des relectures de pièces plus ou moins connues des comédies musicales américaines. Ce fut alors le début de Paul Motian On Broadway, série d’enregistrements où les standards retrouvaient une nouvelle jeunesse. En 2015, pour le 30e anniversaire de son label, Stefan Winter (qui a produit près de vingt-cinq albums avec Motian jusqu’à sa mort en 2011) a sélectionné sept titres piochés dans Paul Motian On Broadway pour construire ce Standards plus One. Le batteur est donc épaulé par le saxophoniste ténor Joe Lovano, le guitariste Bill Frisell, le contrebassiste Charlie Haden et, sur deux titres, le saxophoniste alto Lee Konitz. Des orfèvres et des coloristes d’un sérieux calibre trouvant ici le ton juste pour proposer un éclairage neuf à ces partitions de Jerome Kern, Irving Berlin, George Gershwin, Cole Porter ou bien encore Richard Rodgers tant de fois enregistrées. © MZ/Qobuz
19,49 €
13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | CM BLUE NOTE (A92)

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Dès ses débuts comme leader à la fin des années 40, tout est déjà là ! Jeu cubiste, décrochages déroutants, déconstruction mélodique, sens inédit du rythme, compositions géniales (Straight No Chaser, Round About Midnight, Well You Needn’t et Ruby My Dear sont sur ces enregistrements historiques !), Thelonious Monk embarque le piano vers des cieux avant-gardistes où la dissonance est belle et la perversion mélodique ingénieuse. Une modernité toutefois respectueuse d’une certaine tradition. Juste que le pianiste américain, dans son écriture comme dans son jeu, se joue des règles du jeu. Et dès ces faces historiques pour le label Blue Note, il est simplement en train d’inventer ce qui deviendra le jazz moderne. Essentiel et toujours aussi… moderne ! © MZ
10,79 €
8,09 €

Jazz - Paru le 31 janvier 2014 | MPS

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Enregistrés en 6 volumes pour le label MPS en 1968, la série des disques d'Oscar Peterson sous l'appellation "Exclusively For My Friends", dans le salon du producteur allemand du label, Hans Georg Brunner-Schwer, en présence de quelques amis, fait souvent partie des disques préférés pour les amateurs de ce pianiste hors-normes. Et ce pour différentes raisons : la qualité des prises de sons, la décontraction de ces sessions et l'excellence des rythmiques auxquels fait appel le pianiste (Ray Brown à la contrebasse avec Ed Thigpen à la batterie ou Sam Jones à la contrebasse avec Louis Hayes ou Bobby Durham à la batterie) enfin, la qualité elle-même du piano : un Bösendorfer. Des disques qui restent des références absolue en terme de piano jazz.
14,99 €
9,99 €

Jazz - Paru le 28 janvier 2014 | Bethlehem Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,99 €

Jazz - Paru le 17 septembre 2013 | Pablo

Livret Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz
Difficile de dire quel est le meilleur album de ce saxophoniste prolifique... Mais celui-ci, simple jam entre amis, comme aimait à les enregistrer le producteur Norman Granz, emporte notre enthousiasme. Une thématique autour du répertoire des frères Gershwin (une autre spécialité de Granz qui avait fait décliner ces « songbooks » de compositeurs majeurs de Broadway à de nombreux interprètes, à commencer par Ella Fitzgerald), une rythmique béton (Oscar Peterson au piano, Joe Pass à la guitare, George Mraz à la contrebasse et Grady Tate à la batterie), une excellente prise de son (merci l’équipe de Pablo Records), participent d’un disque décontracté, swinguant. L’album, enregistré le 6 juin 1975, met particulièrement en valeur ce saxophoniste attachant, disciple, comme d’autres brothers issus de l’ère cool, de Lester Young, et qui n’a pas oublié la chaleur d’un Ben Webster. A noter que cette réédition (avec livret numérique) comprend deux prises alternatives.
17,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 2009 | FRANK SINATRA DIGITAL REPRISE

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Dans sa discothèque idéale, difficile de dire quel disque de « The Voice » mettre en particulier tant « Old Blue Eyes » nous a régaler d’interprétations et de rencontres de haut niveau. Sans doute faut-il considérer Frank Sinatra comme l’artiste référence sur bien des standards dont il donna une version définitive. Qobuz a une préférence pour ce disque en public, dans son casino de Las Vegas, le Sands, où il se produisait ce soir-là en compagnie du grand orchestre de Count Basie et sous la direction et les arrangements de son ami Quincy Jones. Du très grand art de crooner, en toute décontraction, mais avec un swing rarement égalé dans ses disques en studio.
14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1998 | FRANK SINATRA DIGITAL REPRISE

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
11,49 €

Jazz vocal - Paru le 20 mai 2013 | Le Chant du Monde

Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Le trompettiste s'est fait connaître auprès du saxophoniste baryton Gerry Mulligan, mais c'est son talent de chanteur, avec cette voix fragile et mélodique, qui en ont fait une star du jazz, éclipsant alors les chanteurs à "grosses voix". Voici quelques unes de ses premières réussites. Il demeure avec le temps toujours aussi troublant
19,49 €
13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2013 | Blue Note Records

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Dès ses débuts comme leader à la fin des années 40, tout est déjà là ! Jeu cubiste, décrochages déroutants, déconstruction mélodique, sens inédit du rythme, compositions géniales (Straight No Chaser, Round About Midnight, Well You Needn’t et Ruby My Dear sont sur ces enregistrements historiques !), Thelonious Monk embarque le piano vers des cieux avant-gardistes où la dissonance est belle et la perversion mélodique ingénieuse. Une modernité toutefois respectueuse d’une certaine tradition. Juste que le pianiste américain, dans son écriture comme dans son jeu, se joue des règles du jeu. Et dès ces faces historiques pour le label Blue Note, il est simplement en train d’inventer ce qui deviendra le jazz moderne. Essentiel et toujours aussi… moderne ! © MZ
14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2011 | Original Jazz Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Parce qu'il déboulait tel un chien dans un jeu de quilles, Julian Adderley fut surnommé "Cannonball", à moins que ce ne fût pour son appétit féroce. Les versions diverses sur les origines du surnom de ce successeur du virtuose Charlie Parker. Son art est profondément ancré dans la tradition noire américaine, à base de blues et de gospel, ne sacrifiant jamais au swing ravageur, marque de fabrique du jazz d'alors. Mais ce n'est pas tout à fait sur ce registre que l'alto s'exprime ici, retrouvant les subtiles harmonies de celui qu'il avait croisé au sein du sextet de Miles Davis, Bill Evans. Un très grand disque. ©JMP/Qobuz
14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2010 | Original Jazz Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Indispensable JAZZ NEWS - Qobuz Référence
14,99 €

Jazz vocal - Paru le 1 janvier 2010 | Riverside

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Cet album est le résultat des premières sessions de Chet Baker pour le label Riverside et sous la tutelle du producteur Dick Bock. Le quartet comprend Kenny Drew (piano), Sam Jones (basse), et Philly Joe Jones (batterie) et des performances du bassiste George Morrow et du batteur Dannie Richmond sur quelques titres. Nous voilà avec l’archétype du son west coast, nonchalant, lyrique, fluide. Chet Baker Sings: It Could Happen to You est un petit miracle d’équilibre entre parties instrumentales et parties chantées, justement réparties entre deux titres forts : "Do It the Hard Way" et "Old Devil Moon". Cette version inclut des alternate takes et deux bonus issus de ces sessions : "I'm Old Fashioned" et "While My Lady Sleeps". ©JMP/Qobuz
14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2010 | Original Jazz Classics

Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz
Pour le remettre en selle après un séjour en prison (pour détention et consommation de drogues), la femme du saxophoniste Art Pepper lui offrit en 1957 une session d'enregistrement avec la meilleure rythmique du moment, celle de Miles Davis : Red Garland au piano, Paul Chambers à la contrebasse et Philly Joe Jones à la batterie. Selon la légende, le saxophoniste n'appris qu'il enregistrait avec ces musiciens que le matin même de la session. Il n'avait pas jouer de son saxophone alto depuis deux semaines et ce dernier, ne fonctionnait pas correctement. D'autres versions diffèrent de celle-ci. Mais quoiqu'il en soit sur les réelles conditions d'enregistrement de ce disque, ce « Meets The Rhythm Section » fut essentiel dans la reconnaissance publique de l'importance de ce soliste et la consolidation des rapports étroits qu'entretiendront Lester Koenig et le saxophoniste pour le Label Contemporary.
16,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1992 | Warner Jazz

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Au delà de toute catégorie, Jimmy Scott est un interprète de ballades aux tempi presque étirés, au point qu'ils peuvent sembler pratiquement immobile, flottant dans l'air comme la fumée dans un estaminet. Jimmy Scott est le chanteur du diaphane, du fragile, de l'émotion à fleur de peau. Cet album, l'une de ses plus belles réalisations, enregistré en 1992, à l'âge de 66 ans, marque le grand retour de cet éternel oublié de l'historie du jazz. Sa carrière est marquée par des trahisons et des promesses dévastatrices. Comme celle que lui fit Ray Charles en 1962 de l'exhumer de l'anonymat avec un album magnifique mais vite jeté aux oubliettes pour de sombres raisons contractuelles. Comment décrire cette voix unique, androgyne, capable de vous faire oublier son âge et son sexe. Ici, il est accompagné par des musiciens de jazz de première classe : Kenny Barron au piano, Ron Carter à la contrebasse, Grady Tate à la batterie, John Pisano à la guitare et David "Fathead" Newman au saxophone. Un disque rare !
14,99 €

Jazz vocal - Paru le 4 septembre 2009 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
13,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2008 | Fantasy Records

Distinctions 8/10 de Volume - Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
Réédition de l'album paru en 1961 / Bill Evans, piano - cott LaFaro, contrebasse - Paul Motian, batterie
10,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1994 | Concord Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence
14,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2007 | Universal Music Division Decca Records France

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence

Le genre

Jazz manouche dans le magazine
  • Django et Stéphane, c'était Hot !
    Django et Stéphane, c'était Hot ! Une grande exposition consacrée à Django Reinhardt s'ouvre à la Cité de la musique...
  • Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières
    Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières Jusqu’au 23 janvier 2013, la Cité de la Musique à Paris propose une exposition consacrée à Django Reinhardt et réalisée par Vincent Bessières. Déjà commissaire de l’exposition We Want Miles, il évo...
  • Festival Django Reinhardt, la passion jazz !
    Festival Django Reinhardt, la passion jazz ! La 33e édition du Festival de jazz Django Reinhardt a eu lieu du 27 juin au 1er juillet, avec au programme le Trio Rosenberg, Sonny Amati Schmitt Quartet et Gonzala Bergara parmi d'autres. Un grand...
  • Festival de Chaillol, demandez le programme !
    Festival de Chaillol, demandez le programme ! Pour sa 16e édition le Festival de Chaillol s'intéresse aux traditions orales, aux musiques populaires et improvisées. Tout un programme à découvrir.
  • Brady Winterstein, furie manouche au Sunset
    Brady Winterstein, furie manouche au Sunset Le 21 janvier, Brady Winterstein, jeune prodige de la guitare jazz manouche, est en trio à Paris au Sunset. GAGNEZ DES PLACES AVEC QOBUZ EN VOUS RENDANT SUR LA PAGE FACEBOOK DE QOBUZ.
  • Brady à la folie !
    Brady à la folie ! A 17 ans, Brady Winterstein assure déjà la relève de la guitare jazz manouche…
  • Les doigts virtuoses
    Les doigts virtuoses Les 25 et 26 janvier, les Doigts de l’Homme sont aux Duc des Lombards à Paris dans le cadre du festival French Quarter...
  • Django, ressuscité à Samois
    Django, ressuscité à Samois Du 23 au 27 juin, 26 concerts célèbreront le maître de la guitare manouche, Django Reinhardt, dont on fête cette année le centenaire de la naissance, à Samois sur Seine.
  • Une place pour Django
    Une place pour Django A l’occasion du centenaire de la naissance de Django Reinhardt, une place du 18e arrondissement de Paris portera le nom du grand guitariste manouche.
  • Un Noël manouche à Pleyel
    Un Noël manouche à Pleyel Le 23 décembre, Biréli Lagrène, Swan Berger et Caravan Palace se produiront à Paris, Salle Pleyel, pour une grande soirée manouche.