Catégories :

Les albums

HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Jazz - Paru le 14 octobre 2016 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
Comme son nom l’indiquait, le Liberation Music Orchestra proposait la face la plus engagée de Charlie Haden. En 1969, le label Impulse ! publia le premier disque de cette nouvelle phalange soixante-huitarde emmenée par celui qui s’était fait un nom comme contrebassiste du quartet d’Ornette Coleman. Tout au long de sa carrière, Haden ranima régulièrement ce big band, à la scène comme au disque. Deux ans après sa mort le 11 juillet 2014, Impulse ! publie cet ultime enregistrement du Liberation Music Orchestra. L’idée de ce Time/Life remonte en fait à 2007, lorsque Charlie Haden et Ruth Cameron, sa femme et manager de longue date, estimèrent que les outrages infligés à la nature devenaient tels qu’il était de leur devoir de les dénoncer. En août 2011, le Liberation Music Orchestra se produisit au Middelheim Jazz Festival à Anvers. Cette année-là, Bertrand Flamang, directeur de l’événement, souhaitait que cette question de l’environnement soit au cœur du festival. Pour se conformer à ce désir, le Liberation Music Orchestra choisit donc d’offrir au public une interprétation somptueuse du Blue In Green de Bill Evans et Miles Davis ainsi qu’une version aussi audacieuse qu’évocatrice de Song For The Whales, un morceau déchirant qu’Haden composa en 1979 et enregistra pour la première fois avec son groupe Old and New Dreams. Comme d’habitude, le groupe put compter sur les splendides arrangements de Carla Bley. Trois autres pièces signées de cette dernière, captées à New York en janvier 2015, viennent compléter ce superbe album avec, à la basse et à la direction à la suite de la disparition de Haden, Steve Swallow, alias Monsieur Carla Bley… Même si Charlie Haden n’apparait donc que sur les deux premiers thèmes, Time/Life est une célébration totale de l’esprit qu’il a su insuffler au jazz tout au long de sa riche carrière. Un entrelacs de beauté, de combat, de liberté et de connivence avec ses confrères. © CM/Qobuz« [...] Ce ne sont pas les solistes qui, ici, éblouissent, mais comme précédemment, la voix unique que façonnent compositions et arrangements où brillent l'inventivité et l'originalité foncière de Carla Bley. Le premier Liberation Music Orchestra nous aida en 1969 à traverser de ternes années : celui-ci illumine notre présent et, dans la continuité d'une musique sanguine et haute d'élévation, clôt (hélas !) avec brio une aventure musicale singulière qui n'a cessé de chanter l'espérance.» (Classica, décembre 2016 / Jean-Pierre Jackson)
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 26 août 2016 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
Créée au festival de Jazz d’Umeå en octobre 2012, Ante Lucem est une puissante suite pour quintet de jazz et orchestra symphonique. Cette œuvre d’Iro Haarla fut enregistrée dans la salle de concert de l’opéra de Norrlands à Umeå. Le présent album qui parait chez ECM résulte à la fois de la première et de sessions en studio effectuées les jours suivants. La grande harpiste et pianiste finlandaise signe ici quatre pièces intimement liées, bien que distinctes, qui reflètent de différentes façons la « lutte entre les ténèbres et la lumière », selon ses mots. On traverse des turbulences avant de croiser des paysages de pure mélancolie. Puis le grand orchestre (le NorrlandsOperan Symphoniorkester dirigé par Jukka Iisakkila) laisse place à des passages plus intimistes. Bref, la palette esthétique de l’œuvre impressionne tant par son ambition que par le niveau d’écriture d’Haarla entourée pour l’occasion du trompettiste Hayden Powell, du saxophoniste Trygve Seim, du contrebassiste Ulf Krokfors et du batteur Mika Kallio. Une œuvre foisonnante. © CM/Qobuz
CD34,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 2016 | Verve Reissues

Distinctions Choc de Classica - 5 Sterne Fono Forum Jazz
Entendre pour la première fois des enregistrements totalement inédits de Bird, c’est un peu comme retrouver des pages supplémentaires de la Bible du jazz… Ce double album qui parait durant l’été 2016 réunit donc 58 pistes studio jamais entendues du saxophoniste mythique ! Cet ouvrage unique est le travail de l’éminent historien du jazz Phil Schaap, expert émérite ès ornithologie. « Ces prises inédites sont des blockbusters, pour Schaap. Elles livrent des improvisations de Bird sans précédent dans d’excellente conditions d’enregistrement. » En s’étendant sur les années 1949-1952, Unheard Bird: The Unissued Takes révèle l’intemporel maître du saxo alto qu’est Charlie Parker au sommet de la maturité de ses talents prodigieux. Pour les labels Clef et Mercury (Verve n'existait pas encore de son vivant), on l’entend donc ici avec plusieurs formations : avec Machito et son Afro-Cuban Orchestra (janvier1949), en septet (mai 1949), en quintet (mai 1949), en quartet avec l’orchestre de Jimmy Carroll (novembre 1949), à nouveau en quartet (avril 1950), avec le quintet de Dizzy Gillepsie (juin 1950), avec le quintet de Gillepsie encore et Thelonious Monk (juin 1950), en sextet (mars 1951), en septet (janvier 1952) et avec son propre orchestre (mars 1952). Proposant de nombreuses prises alternatives, faux départs et autres discussions de studio, ce genre de publication est avant tout destiné aux fanatiques de Parker. Ces multiples prises, souvent vraiment différentes, montrent aussi que derrière le mythe il y avait un homme, vulnérable comme tous les autres, génial soit-il. Un artiste cherchant au fil des séances à livrer l’enregistrement le plus harmonieux et parfait possible. Bird s’envolera pour toujours trois ans après ces sessions, le 12 mars 1955, à seulement 34 ans… © MD/Qobuz« Charlie Parker enregistra de 1947 à 1954 pour les différents labels de l'imprésario et producteur Norman Granz. Un coffret avait regroupé toutes ces faces ("The Complete  Charlie Parker on Verve"). Mais voici que 69 plages, dont plus de la moitié sont inédites, quoique souvent incomplètes, viennent enrichir ce monument. L'un des avantages est que le "Bird" y est mieux enregistré qu'ailleurs. On y retrouve, brillamment remasterisés, les morceaux en quartet, en quintet – dont celui avec Dizzy Gillespie et Thelonious Monk –, avec une section de cordes qui lui assurèrent une vraie célébrité, hélas passagère. Cette fois, l'œuvre est intégrale, et notre plaisir l'est tout autant.» (Classica, octobre 2016 / Jean-Pierre Jackson)
HI-RES15,49 €
CD10,99 €

Jazz - Paru le 1 avril 2016 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica
Dans classique, il y classe. Bill Charlap est un peu les deux. Discret autant que raffiné, le pianiste new-yorkais se concentre sur la transmission et la célébration d’un jazz éternel. Avec lui, le voyage dans les années 40 et 50 est garanti sans vice de forme. Et à chaque fois la magie opère ! Prenez des standards enregistrés entre un et deux millions de fois comme I'll Remember April ou A Sleepin' Bee. Epaulé par sa rythmique en or massif (Peter Washington à la contrebasse et Kenny Washington à la batterie), Charlap en fait du nectar de swing, une merveille d’épure et de bon goût. Et tout le reste de ce Notes From New York est du même calibre. L’art du trio piano-basse-batterie est une petite île à part entière de l’histoire du jazz. Et force est de constater qu’avec un tel opus, le Bill Charlap Trio a non sa place dessus mais fait entendre une voix plus qu’attachante… © CM/Qobuz
CD10,99 €

Jazz - Paru le 1 avril 2016 | Universal Music Division Decca Records France

Livret Distinctions Choc de Classica
Dans classique, il y classe. Bill Charlap est un peu les deux. Discret autant que raffiné, le pianiste new-yorkais se concentre sur la transmission et la célébration d’un jazz éternel. Avec lui, le voyage dans les années 40 et 50 est garanti sans vice de forme. Et à chaque fois la magie opère ! Prenez des standards enregistrés entre un et deux millions de fois comme I'll Remember April ou A Sleepin' Bee. Epaulé par sa rythmique en or massif (Peter Washington à la contrebasse et Kenny Washington à la batterie), Charlap en fait du nectar de swing, une merveille d’épure et de bon goût. Et tout le reste de ce Notes From New York est du même calibre. L’art du trio piano-basse-batterie est une petite île à part entière de l’histoire du jazz. Et force est de constater qu’avec un tel opus, le Bill Charlap Trio a non sa place dessus mais fait entendre une voix plus qu’attachante… © CM/Qobuz
CD15,99 €

Jazz - Paru le 1 février 2016 | Fremeaux Heritage

Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica - Indispensable JAZZ NEWS
« Il a joué avec la crème des musiciens, dont Dizzy Gillespie (aux côtés de qui il enregistra la première version de Bebop), Count Basie, Erroll Garner, et beaucoup d'autres. Coleman Hawkins, l'"inventeur" du saxophone l'a invité à ses côtés, ainsi qu'Amalia Rodriguez. Il a gravé la plus belle version de Laura. Son influence fut importante sur Johnny Griffin, Benny Golson, et plusieurs autres. Cependant, son nom est presque oublié : Don Byas. Saxophoniste pulpeux au timbre de velours mais capable aussi d'un swing féroce, il fut une voix essentielle dans ces années qui virent le passage du langage classique du jazz au be-bop, fréquentant régulièrement le Minton's Playhouse. Il fut aussi une vedette (comme on disait) dans toute l'Europe. Ce double disque providentiel, superbement remasterisé permet de l'entendre à nouveau lors de superbes sessions à New York et Paris. S'en priver serait se priver d'un plaisir certes innocent mais salvateur par les temps qui courent.» (Classica, avril 2016 / Jean-Pierre Jackson)
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz vocal - Paru le 25 septembre 2015 | RPM Records - Columbia

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica - Grammy Awards
Considéré dans un premier temps comme le vice-président des crooners – le président étant évidemment Franky – Tony Bennett a imposé son style, sa griffe et sa voix depuis belles lurettes. Et c’est dans le cadre épuré du simple piano/voix, qu’il est devenu l’un des plus grands. Ses fans ne chérissent pas pour rien les deux disques qu’il enregistra en duo avec le pianiste Bill Evans au milieu des années 70… C’est dans un cadre également épuré (solo et trio) qu’il signe ce sublime The Silver Lining avec Bill Charlap (épaulé par sa femme Renee Rosnes sur les quatre titres à deux pianos) et la rythmique composé du contrebassiste Peter Washington et du batteur Kenny Washington. Sur le pupitre, les partitions de Jerome Kern qui signa, durant la première moitié du XXe siècle, des merveilles telles que All The Things You Are et The Way You Look Tonight. A 89 ans tout de même, Tony Bennett revient à des affaires sérieuses après d’amusantes parenthèses avec Amy Winehouse et Lady Gaga. Et quel retour ! A quelques heures d’entrer dans sa neuvième décennie, sa voix est évidemment différente et c’est armé de la sorte qu’il aborde ce récital. Croonant juste comme il faut, swingant comme personne, sachant faire sobre quand nécessaire et revisitant avec une classe folle ces standards tant de fois enregistrés, le New-yorkais joue ici la carte de la nostalgie sans forcer le trait et en visant droit au cœur. Touché ! © CM/Qobuz« Tony Bennett a bien de la chance : après Lady Gaga pour un album surprenant mais charmant, c'est en compagnie du trio de Bill Charlap qu'il chante les classiques de Jerome Kern ! L'expérience et l'assurance de son chant y trouvent l'écrin le plus sophistiqué et le plus brillant qu'un chanteur puisse espérer. Bien des artistes d'une génération plus récente pourront y trouver une admirable leçon et tout mélomane déguster avec délices ce récital de grande classe.» (Classica, novembre 2015 / Jean-Pierre Jackson)
CD17,99 €

Jazz - Paru le 1 mai 2015 | Fremeaux Heritage

Distinctions Choc de Classica
CD8,99 €

Jazz - Paru le 15 juin 2015 | INA Mémoire vive

Livret Distinctions Choc de Classica - Elu par Citizen Jazz
Jazz classique : Sydney Bechet, Sammy Price, Claude Luter, Joe Turner, Coleman Hawkins, Ella Fitzgerald... - Jazz moderne : Donald Byrd & Bobby Jaspar, Michel Hauser Quartet, Zoot Sims, Dizzie Gillespie, Stan Getz...
CD11,99 €

Jazz - Paru le 10 juin 2015 | INA Mémoire vive

Livret Distinctions 4 étoiles Jazzman - Choc de Classica
Avec cette compilation, focalisée sur les années 1954-1959, l’INA propose de redécouvrir les plus grands moments de Jazz aux Champs-Élysées, qui a fait les beaux jours de Paris Inter, avec des enregistrements rares et inédits de Lester Young, Stan Getz et Michel Legrand, Blossom Dearie et les Blue Stars, Chet Baker, Stéphane Grappelli, Lucky Thompson, Donald Byrd, les Delta Rhythm Boys…
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 9 juin 2015 | Concord Jazz

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - 5 Sterne Fono Forum Jazz
L’idée de romance et de passion s’est retrouvée au cœur de tant de standards de jazz que lui consacrer un album n’était que rendre justice à cette thématique inépuisable… C’est donc ce que fait Kurt Elling tout au long de Passion World, un onzième album que le chanteur de Chicago a conçu avec un casting cosmopolite au possible. Arturo Sandoval, Sara Gazarek, Till Brönner, Tommy Smith, Frank Chastenier et notre Richard Galliano national sont de la partie. Même le répertoire voyage aux quatre coins du monde, Elling revisitant des pièces signées U2, Pat Metheny, Björk mais aussi un poème de James Joyce ou La Vie en rose ! Côté voix, la thématique du jour aidant, il délaisse les acrobaties dont il a le secret pour un style plus langoureux et sensuel, un chant qu’il livre avec beaucoup de raffinement. Les aficionados de jazz vocal seront comblés. © CM/Qobuz« Dans son nouvel album l'excellent chanteur Kurt Elling n'hésite pas à interpréter Nicht Wandle, Mein Licht, extrait des Liebeslieder de Brahms, La vie en rose ou Bonita Cuba, démontrant une fois encore l'extraordinaire souplesse de son registre, la justesse impeccable de son énonciation, et rendant ce dernier opus aussi indispensable que les précédents.» (Classica, octobre 2015 / Jean-Pierre Jackson)
CD83,99 €

Jazz - Paru le 1 janvier 1986 | Concord Records

Distinctions Choc de Classica
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 8 mai 2015 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - Sélection JAZZ NEWS - 5 Sterne Fono Forum Jazz
S’il est avare d’interviews, on ne pourra jamais reprocher à Keith Jarrett de l’être en publications discographiques… Avec Creation, le pianiste d’Allentown propose une sélection personnelle de musique enregistrée tout au long de l’année 2014, lors de ses concerts improvisés au Japon, au Canada et en Europe. Si dans le passé ses témoignages solo reflétaient le processus d'improvisation évoluant au fil d'une soirée, cette fois-ci Jarrett choisit de concentrer les moments les plus révélateurs de six concerts donnés à Tokyo, Toronto, Paris et Rome. Avec cette «nouvelle» approche, il livre ici le tout dernier état de sa création musicale spontanée et prouve une fois de plus qu’il est un musicien en constante évolution. Passionnant. © CM/Qobuz " L'extrême concentration du pianiste y impose peu à peu celle, indispensable, de l'auditeur, envoûté par de longues suites d'accords où l'on pense irrésistiblement à Scriabine, par de superbes développements issus d'une cellule mélodique ou harmonique initiale dont la logique et l'inventivité fascinent. Mais ce qui réjouit le plus profondément, c'est qu'une musique aussi aventureuse et exigeante puisse naître en situation de concert, qu'il existe un public dans le monde entier pour en partager les silences et les vertiges, l'incroyable austérité et l'absence de toute plaisante concession." (Classica, mai 2015 / Jean-Pierre Jackson)
CD6,99 €

Jazz - Paru le 6 avril 2015 | Cristal records

Distinctions Choc de Classica
" Si ces albums n'encombrent pas les bacs, Gérard Marais est pourtant l'une des figures les plus intéressantes de la musique actuelle en France, que sa discrétion n'empêche pas d'être porteur d'un univers à la poésie personnelle à travers des compositions soignées à l'esthétique impeccable (Le Rouge et le Noir) et d'une sonorité de guitare admirable de clarté et de fraîcheur. Ici en compagnie de Jérémie Ternois, Henri Texier et Christophe Marguet, il signe un retour bienvenu que l'on ne saurait trop recommander d'écouter." (Classica, mai 2015 / Jean-Pierre Jackson)
HI-RES10,49 €
CD6,99 €

Jazz - Paru le 24 avril 2014 | Gaya Music Production

Hi-Res Livret Distinctions TSF - Choc de Classica - Sélection JAZZ NEWS
Le frère de la saxophoniste Sophie Alour est un des trompettistes qui comptent désormais dans la jazzosphère, excellent lecteur, excellent soliste, il est de toutes les aventures orchestrées. Son premier album était donc très attendu et les plus impatients ne seront pas déçus. Pour ce W.I.L.L.I.W.A.W de facture classique, Julien Alour a réuni pour ce disque un quintet traditionnel : lui à la trompette et au bugle, François Theberge au saxophone ténor, Adrien Chicot au piano, Sylvain Romano à la contrebasse et Jean-Pierre Arnaud à la batterie. Toutes les compositions et les arrangements sont du leader. Tant qu'au titre, W.I.L.L.I.W.A.W, c'est le nom d'un vent turbulent et imprévisible qui descend par rafales des sommets glacés dans les régions extrêmes des Amériques. La musique est mélodique sans renier pour autant le swing et la niaque de ses ainés.
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz - Paru le 30 janvier 2015 | ACT Music

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - 5 Sterne Fono Forum Jazz
Mein Beethoven est la suite logique de son dernier album Parsifal où Dieter Ilg interprétait à sa manière un Richard Wagner sacré, version jazz de chambre, et clôturait l’opus sur le thème de l’Ode à la joie (qu’il reprend ici, vous devinerez dans quel titre). Cette fois, c’est tout un album que le jazzman allemand consacre au grand compositeur, sans faire de la musique crossover mais en modelant le matériau original dans des thèmes dépouillés, dénués d’une grande orchestration pour un rapport plus intime. C’est notamment sur le magnifique Mond Und Schein que le piano mélodique de Reiner Böhm et la batterie de velours de Patrice Héral complètent la basse de Dieter Ilg pour achever ce bel enregistrement, dévoilant un clair de lune solennel mais pas tragique, où quelques notes polytonales viennent pimenter ce moment musical d’une grande tendresse. © HR/Qobuz
CD2,00 €9,99 €(80%)

Jazz contemporain - Paru le 2 février 2012 | Laborie Jazz

Livret Distinctions TSF - Choc de Classica - Elu par Citizen Jazz - Découverte JAZZ NEWS - Qobuzissime - Qobuz Référence
A 19 ans, Shai Maestro accompagnait déjà Avishai Cohen aux quatre coins du monde. Six ans plus tard, l’heure de l’indépendance a sonné pour le jeune homme. Avec ce magnifique premier album, le pianiste israélien impose ses envoûtantes créations et une esthétique totalement personnelle, portée haut par un trio virtuose et bluffant. Nourri de culture traditionnelle, classique et jazz, Maestro y affirme son jeu et son riche talent de compositeur. Avec Ziv Ravitz à la batterie (Lee Konitz, Esperanza Spalding…) et Jorge Roeder à la contrebasse (Roy Haynes, Gary Burton…), il offre son profil le plus lyrique comme le plus fiévreux. Un vrai choc, une vraie révélation, un vrai Qobuzissime, quoi !
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Jazz - Paru le 28 novembre 2014 | ECM

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica - Discothèque Idéale Qobuz - Indispensable JAZZ NEWS
Cinq années séparent l’enregistrement de The Astounding Eyes Of Rita de ce Souvenance. Cinq années chamboulées par un événement majeur dans la vie d’Anouar Brahem et de sa Tunisie natale : la révolution de jasmin. S’il n’est pas directement la lecture par le maître du oud de ces événements, ce nouvel album en dégage les effluves, en hume l’essence… Un moyen sans doute pour Anouar Brahem de s’interroger sur le rôle du réel dans sa musique. De par sa longueur (un double album) et son instrumentarium atypique (un grand orchestre est de la partie et le oud est souvent en retrait comme rarement chez Brahem), Souvenance est un disque à part. Une ample et vaste tenture comme en apesanteur. Le musicien tunisien se fait ici metteur en son, compositeur d’une vraie-fausse musique de film dans laquelle on s’abandonne avec bonheur. Et comme à l’accoutumée avec Anouar Brahem, impossible d’étiqueter ce sublime ovni. Sublime, oui. © MD/Qobuz
CD7,99 €

Jazz - Paru le 4 novembre 2014 | Cristal records

Distinctions Choc de Classica
HI-RES13,49 €19,49 €(31%)
CD9,99 €13,99 €(29%)

Jazz - Paru le 16 juin 2014 | Impulse!

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - Choc de Classica - Sélection JAZZ NEWS
Voici la rencontre touchante de deux musiciens qui se sont connus durant un demi siècle et qui n’avaient jamais enregistré ensemble avant. Charlie Haden à la contrebasse et Jim Hall à la guitare ont en commun un sens et un amour de la mélodie, une réelle notion d'espace, allant directement à l'essentiel. Le répertoire est bien connu des admirateurs de l'un ou de l'autre mais il est ici revisité complètement. Cette rencontre inédite est un petit bijou d’intimisme. Les deux musiciens sont morts à sept mois d’écart, Jim Hall en décembre 2013 et Charlie Haden en juillet 2014. Cette édition de leur performance enregistrée au cours du Festival de Jazz de Montréal en 1990 est un ajout majeur à la discographie de ces deux artistes. Ils sont en pleine forme, en pleine maîtrise de leur art. Un grand disque. © JMP/Qobuz

Le genre

Jazz manouche dans le magazine
  • Django et Stéphane, c'était Hot !
    Django et Stéphane, c'était Hot ! Une grande exposition consacrée à Django Reinhardt s'ouvre à la Cité de la musique...
  • Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières
    Il était une fois Django Reinhardt, par Vincent Bessières Jusqu’au 23 janvier 2013, la Cité de la Musique à Paris propose une exposition consacrée à Django Reinhardt et réalisée par Vincent Bessières. Déjà commissaire de l’exposition We Want Miles, il évo...
  • Festival Django Reinhardt, la passion jazz !
    Festival Django Reinhardt, la passion jazz ! La 33e édition du Festival de jazz Django Reinhardt a eu lieu du 27 juin au 1er juillet, avec au programme le Trio Rosenberg, Sonny Amati Schmitt Quartet et Gonzala Bergara parmi d'autres. Un grand...
  • Festival de Chaillol, demandez le programme !
    Festival de Chaillol, demandez le programme ! Pour sa 16e édition le Festival de Chaillol s'intéresse aux traditions orales, aux musiques populaires et improvisées. Tout un programme à découvrir.
  • Brady Winterstein, furie manouche au Sunset
    Brady Winterstein, furie manouche au Sunset Le 21 janvier, Brady Winterstein, jeune prodige de la guitare jazz manouche, est en trio à Paris au Sunset. GAGNEZ DES PLACES AVEC QOBUZ EN VOUS RENDANT SUR LA PAGE FACEBOOK DE QOBUZ.
  • Brady à la folie !
    Brady à la folie ! A 17 ans, Brady Winterstein assure déjà la relève de la guitare jazz manouche…
  • Les doigts virtuoses
    Les doigts virtuoses Les 25 et 26 janvier, les Doigts de l’Homme sont aux Duc des Lombards à Paris dans le cadre du festival French Quarter...
  • Django, ressuscité à Samois
    Django, ressuscité à Samois Du 23 au 27 juin, 26 concerts célèbreront le maître de la guitare manouche, Django Reinhardt, dont on fête cette année le centenaire de la naissance, à Samois sur Seine.
  • Une place pour Django
    Une place pour Django A l’occasion du centenaire de la naissance de Django Reinhardt, une place du 18e arrondissement de Paris portera le nom du grand guitariste manouche.
  • Un Noël manouche à Pleyel
    Un Noël manouche à Pleyel Le 23 décembre, Biréli Lagrène, Swan Berger et Caravan Palace se produiront à Paris, Salle Pleyel, pour une grande soirée manouche.