Catégories :

Les albums

HI-RES5,99 €
CD3,49 €

Jazz - Paru le 11 octobre 2019 | Okeh - Sony Masterworks

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 4 octobre 2019 | Blue Note Records

Hi-Res
Le label Blue Note a accueilli tant de musiciens précurseurs, géniaux et révolutionnaires, que l’arrivée de Bill Frisell dans la maison fondée en 1939 par Alfred Lion et Max Margulis n’a rien de vraiment surprenant. À 68 ans, le guitariste américain reste non seulement le plus passionnant de sa génération mais sans doute l’un des plus novateurs et influents. Au point que depuis plusieurs années, Frisell a ressenti le besoin naturel d’abattre les frontières stylistiques qui le cantonnaient au rayon jazz. Son répertoire mêle désormais tradition jazz et folk et il s’autorise des escapades en terres country voire rock. Ce premier album Blue Note est on ne peut plus à l’image de ce Frisell insaisissable, se laissant porter au gré des rencontres et surtout des envies. Avec son vieil ami violoncelliste Hank Roberts (ils étaient ensemble à la Berklee School of Music de Boston en 1975 !), la chanteuse Petra Haden, fille de Charlie avec qui il collabore depuis le début des années 2000, et le guitariste, bassiste et chanteur Luke Bergman, Bill Frisell a conçu cet Harmony comme un assemblage singulier de jazz folk chambriste porté par les harmonies vocales. Une lecture atypique et intime des musiques classiques américaines symbolisée notamment par la présence du traditional Red River Valley et du standard Lush Life de Billy Strayhorn. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Jazz - Paru le 4 octobre 2019 | Concord Jazz

Hi-Res
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Latin jazz - Paru le 4 octobre 2019 | World Circuit

Hi-Res
HI-RES1,39 €
CD1,07 €

Jazz - Paru le 4 octobre 2019 | Neuklang

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz contemporain - Paru le 3 octobre 2019 | Loma Vista Recordings

Hi-Res
Il n’en est pas à son premier dynamitage stylistique. Non, pas vraiment. Robert Glasper en a même fait sa raison d’être et de jouer. Passant son temps à arracher l’étiquette « pianiste de jazz » collée dans son dos, l’Américain a ouvert la voie à toute une génération de musiciens décidés à embarquer le jazz sur le terrain de la soul, du rap et de tous les sons possibles. Rien de préfabriqué dans cette démarche comme dans ce Fuck Yo Feelings, plus une mixtape qu’un véritable album. Le fruit de quelques heures passées aux Henson Studios d’Hollywood avec une bande d’amis triés sur le volet, sans feuille de route, ni mode d’emploi. Dans les oreilles coule un torrent improvisé de plus de 70 minutes, réparties sur 19 titres avec un casting assez hallucinant comprenant notamment Yassin Bey/Mos Def, Bilal, Denzel Curry, Rapsody, Mick Jenkins, Terrace Martin, SiR, sans oublier l’immense Herbie Hancock, idole presque octogénaire de Glasper et justement pionnier des fusions de genres. Ecouter Fuck Yo Feelings, c’est être la petite souris invitée à cette jam-session informelle. Un exercice qui fait que les instants excitants et inspirés côtoient ceux plus anecdotiques ou sentant l’inachevé. Mais Robert Glasper est doué et a su agencer et monter ces heures de bandes pour rendre cette expérience de jazz, de soul et de hip-hop totalement enivrante. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES1,99 €
CD1,49 €

Jazz - Paru le 3 octobre 2019 | Discograph

Hi-Res
HI-RES2,99 €
CD1,99 €

Jazz - Paru le 2 octobre 2019 | Decca (UMO)

Hi-Res
HI-RES14,39 €
CD10,79 €

Jazz - Paru le 1 octobre 2019 | Catwalk

Hi-Res
HI-RES21,49 €
CD14,99 €
53

Jazz - Paru le 27 septembre 2019 | Blue Note

Hi-Res
Son 15e sera 53 ! « Pourquoi ce titre ? Tout simplement parce que j’ai conçu et enregistré cette musique au cours de ma 53e année et qu’à cette occasion, j’ai voulu faire un disque qui me ressemble vraiment. C’est un âge pour un homme où l’on se sent dans une forme de maturité, en pleine possession de ses moyens, avec en plus un léger recul sur la vie qui permet une certaine lucidité. Avec ce disque, j’ai eu envie de me livrer totalement, de prendre des risques, tout en assumant mon parcours, mes choix artistiques, ma vie… et mon âge ! » Une feuille de route parfaitement suivie par Jacky Terrasson sur ce 15e disque en leader en quelque trente ans de carrière…Mais cette fois, ce maître de la reprise opte pour ses propres compositions (« Cette façon que j’ai de totalement m’accaparer un morceau en le faisant passer dans un processus de déconstruction formel et stylistique qui renouvelle la perception qu’on peut en avoir, j’ai toujours pris un malin plaisir à me livrer à ce genre de transformation, c’est ma griffe en quelque sorte. »). Seize plages aux formes volontairement ramassées à la manière de chansons et magnifiées par des arrangements denses et précis. Capable de flamboyances pyrotechniques comme de susurrements touchants au creux de l’oreille, le brillant Terrasson assume l’influence de ses grands maîtres comme Keith Jarrett dans le bien nommé Kiss Jannett for Me, ou Ahmad Jamal dès le The Call d’ouverture. Comme il alterne entre le groovy sur le très pop This Is Mine (d’après le thème de Charlie Chaplin Smile) et le lyrique avec la ballade La Part des anges. Mieux encore, Jacky Terrasson cite Mozart sur Lacrimosa d’après un extrait du Requiem. Quel éclectisme !Pour mieux souligner cette richesse kaléidoscopique, il s’offre plusieurs sections rythmiques : Géraud Portal/Ali Jackson, Sylvain Romano/Gregory Hutchinson et Thomas Bramerie/Lukmil Perez. Un besoin de diversité sans doute, pour donner corps concrètement aux différentes facettes de ses compositions. A se demander si Jacky Terrasson n’aurait tout simplement pas signé l’un de ses plus grands disques… © Clotilde Maréchal/Qobuz
HI-RES14,39 €
CD10,79 €

Jazz - Paru le 27 septembre 2019 | ACT Music

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz - Paru le 27 septembre 2019 | ACT Music

Hi-Res Livret
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 27 septembre 2019 | Concord Jazz

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz - Paru le 27 septembre 2019 | Neuklang

Hi-Res
HI-RES11,99 €
CD7,99 €
#2

Jazz - Paru le 27 septembre 2019 | Igloo

Hi-Res
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Jazz - Paru le 27 septembre 2019 | Gearbox Records

Hi-Res
HI-RES23,49 €
CD16,49 €

Jazz - Paru le 20 septembre 2019 | ECM

Hi-Res Livret
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz - Paru le 20 septembre 2019 | Galileo Music Communication

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Jazz - Paru le 20 septembre 2019 | 577 Records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD10,99 €

Jazz - Paru le 13 septembre 2019 | Jazz Village

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
A 89 ans, Ahmad Jamal enregistre toujours. Il n’a plus rien à prouver. Guère besoin non plus d’étoffer sa discographie déjà pantagruélique de plus de 70 albums. Mais il grave dans la cire, régulièrement, la musique de son piano plus ample que jamais. Une petite musique inouïe, épurée et rythmée, qui a influencé des hordes de jazzmen. Comme son titre l’indique, le ton de Ballades (en français) est sans équivoque. Avec son fidèle bassiste James Cammack sur trois titres, Jamal réunit ici 10 pièces qu’il interprète en solitaire. Certaines sont même liées à son ADN comme le fameux Poinciana, qui ouvrait en 1958 son non moins fameux Live at the Pershing, et sur lequel il trouve toujours et encore de belles choses à raconter. Avec l’âge (dont aucun stigmate n’orne ses doigts), cette beauté est de plus en plus directe. Et sur Emily de Johnny Mandel, un thème cher à Bill Evans, le pianiste de Pittsburgh atteint de nouveaux sommets d’épure ; et de justesse. © Marc Zisman/Qobuz

Le genre

Jazz fusion & Jazz rock dans le magazine