Catégories :

Les albums

HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 21 octobre 2019 | nagel heyer records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD12,49 €

Jazz - Paru le 18 octobre 2019 | Wagram Music - 3ème Bureau

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama
Yesun témoigne de l’épanouissement artistique de l’un des pianistes les plus doués de la planète. Le Cubain Roberto Fonseca construit sa route magique depuis l’enfance, quatre ans pour les percussions, huit pour le piano. Impliqué dans le Buena Vista Social Club, il a pris la relève de Ruben Gonzalez au piano et accompagné Ibrahim Ferrer ou Omara Portuando. Compagnon de route de la Cap-Verdienne Mayra Andrade ou de la Malienne Fatoumata Diawara, ces expériences et sa curiosité naturelle lui ont permis d’assimiler en profondeur l’essence des musiques de son île natale et de leurs sources africaines, mais aussi celles de la musique classique occidentale, du jazz et des musiques urbaines (rock, hip-hop, électro…). Yesun profite de cet universalisme, arbitré par une écriture et une virtuosité élégantes et des amitiés de haut vol. La trompette singulière du Libanais Ibrahim Maalouf enrichit Cachucha, le saxophone savant de l’Américain Joe Lavano (Bill Frisell, John Zorn…) enflamme Vivo, et le chant de la suave rappeuse cubaine Danay Suárez envoûte Cadenas.Caméléon sensible et alerte, Roberto Fonseca passe du grand piano Fazoli aux pianos électriques (Clavinet, Rhodes, Wurlitzer), des synthés (Moog, Prophet) aux percussions, des congas au micro de chant. Il rend hommage à la soul (Motown), aux musiques cubaines (Aggua, Mambo pa la niña, Clave) et à un certain romantisme européen (Por Ti) où son piano se fait tendresse. A chaque fois, soutenu par sa garde rapprochée, le batteur Raúl Herrera et le contrebassiste Yandy Martínez-Rodriguez, Fonseca est précis et lumineux, singulier et inimitable. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Jazz - Paru le 18 octobre 2019 | [Illusions]

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz - Paru le 16 novembre 2018 | ACT Music

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Jazz contemporain - Paru le 11 octobre 2019 | Warner (France)

Hi-Res
Impossible d’être déçu par un album d’Erik Truffaz tant chaque enregistrement du trompettiste est un périple sensoriel toujours dense, riche et surtout dépaysant. Et Lune rouge ne déroge pas à la règle, conçu avec ses fidèles Benoît Corboz, Marcello Giuliani et le batteur Arthur Hnatek. Sur les murs du studio d’enregistrement, ils ont accroché les vinyles du quartet depuis vingt ans. Pas comme des trophées mais plutôt les fragments d’une mosaïque en cours. « Pour ce disque, nous avions envie de choses nouvelles. Nous avons confié les clés à Arthur Hnatek et lui avons demandé de composer le matériel de base sur lequel le quartet a pu travailler le son, arranger puis déranger les éléments… Nous avons improvisé tout un tas de petites chroniques qui servent de charnières entre les compositions. » Le matériau final est trituré, étendu, coupé, remonté, jusqu’à obtenir cette envoûtante BO atmosphérique ponctuée de rock ici, de dub là ou d’ambient un peu plus loin. Une séquence répétitive s’éclipse pour un passage lyrique et Truffaz n’oublie jamais de faire rentrer beaucoup d’air et d’espace dans cette musique au ralenti qui déforme le temps, l’espace et les conventions stylistiques. Même son jeu se déconnecte du plancher des vaches pour toper le soleil. Et la filiation avec Miles Davis s’estompe encore plus qu’à l’accoutumée. Magique. © Max Dembo/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD10,99 €

Jazz - Paru le 11 octobre 2019 | Klarthe Jazz

Hi-Res
HI-RES5,99 €
CD3,99 €

Jazz - Paru le 11 octobre 2019 | Universal Music Division Decca Records France

Hi-Res
HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 10 octobre 2019 | nagel heyer records

Hi-Res
HI-RES5,39 €
CD4,04 €

Jazz - Paru le 9 octobre 2019 | ACT Music

Hi-Res
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Jazz - Paru le 8 octobre 2019 | Modern Harmonic

Hi-Res
HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 7 octobre 2019 | nagel heyer records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Jazz contemporain - Paru le 4 octobre 2019 | Whirlwind Recordings

Hi-Res Livret
Natacha Atlas poursuit ici la riche équipée entamée en 2015 pour l’album Myriad Road avec le violoniste et compositeur Samy Bishai, anglo-égyptien comme elle. Leur commune dualité identitaire se fraie un chemin à travers des arrangements jazz élégants où les quarts de ton de la musique orientale peuvent exprimer toute leur saveur. Les envolées épicées du violon de Bishai et le chant modulé, précis et envoûtant de Natacha Atlas sont soutenus par une formation solide de musiciens internationaux inspirés. La fidèle pianiste Alcyona Mick (London Jazz Orchestra), le trompettiste norvégien Hayden Powell, le tromboniste lyonnais Robinson Khoury, le bassiste Andy Hamill (4hero, Laura Mvula, Annie Lennox…), le batteur des Midlands Laurie Lowe, qui alterne avec l’Israélien Asaf Sirkis et le percussionniste portugais Oli Savill, apportent chacun leur touche.Quelques invités enrichissent l’ensemble. Le guitariste brésilien Paulo Vinícius renforce la langueur bossa-nova de Sunny Day. Le raïman algérien Sofiane Saidi souligne le propos de Lost Revolutions, l’Anglo-Suissesse Tanya Wells, spécialiste du chant ghazal, rapproche le voyage de l’Inde ou de l’Iran sur Inherent Rhythm et la soul sister Joss Stone crée un joli contraste vocal dans l’atmosphère enfumée de Words of a King. Mais le meilleur est sans doute pour la fin avec l’étonnante reprise du classique de James Brown It’s a Man’s World qui précède le délicatement dépouillé Moonchild. Pionnière de l’ethno-électro à ses débuts au sein de Transglobal Underground, chanteuse francophone victorieuse avec sa reprise de Mon amie la rose de François Hardy en 1999, marquante interprète de River Man de Nick Drake en 2010, Natacha Atlas ne cesse de se réinventer en affirmant une identité forte et transversale qui lui permettent de conjuguer éclectisme et excellence. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Jazz - Paru le 4 octobre 2019 | We Jazz

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Jazz - Paru le 4 octobre 2019 | Whaling City Sound

Hi-Res
HI-RES2,54 €
CD1,69 €

Jazz - Paru le 4 octobre 2019 | Onze Heures Onze

Hi-Res
HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 4 octobre 2019 | nagel heyer records

Hi-Res
HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Jazz - Paru le 2 octobre 2019 | nagel heyer records

Hi-Res
HI-RES14,39 €
CD10,79 €

Jazz - Paru le 9 septembre 2019 | TripleTunes-MusicStudio

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Jazz - Paru le 28 septembre 2019 | Lovely Music Library

Hi-Res
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Jazz contemporain - Paru le 27 septembre 2019 | Mi'ster

Hi-Res
Ibrahim Maalouf est un hyperactif polymorphe. En septembre 2018, il sortait son ambitieuse Levantine Symphony n° 1, et deux mois plus tard, il lançait sur le marché l’enregistrement de son live de fin 2016 à l’AccorHotels Arena. L’été suivant, il présentait sur les routes de France une création balkanique avec l’Haïdouti Orkestar. À l’automne 2019, son 14e album en douze ans, S3NS, s’aventure notamment en terre cubaine. La fameuse trompette quart de ton d’Ibrahim Maalouf ne connaît pas de frontières ni n’a le temps de refroidir. Au début de S3NS, le piano d’Harold Lopez-Nussa la précède d’une poignée d’accords tempérés avant qu’elle ne dessine le thème d’Una Rosa Blanca qui, au cours de son déroulement, laisse aux deux instruments le temps de s’envoler en un dialogue fébrile sur une rythmique caliente. La suite immédiate Happy Face pourrait se faufiler au centre d’une BO de film d’action signé par le compositeur argentin Lalo Schifrin (Bullitt, Mission Impossible, Starsky & Hutch…). Le morceau-titre est assez typique du lyrisme romantique du Libanais et se déploie de la saudade vers l’euphorie. Retour à Cuba sur Harlem, où le protégé de Chucho Valdès Irving Calao s’installe derrière le piano pour un latin-jazz pur jus. Le pianiste cède ensuite sa place de guest à la violoniste Yilian Canizares sur le joyeux Na Na Na où, au final, elle n’occupe pas beaucoup de place. Un nouveau pianiste de La Havane, Alfredo Rodriguez, vient ensuite imprimer son swing sur N.E.G.U. Gebrayel bénéficie de la présence du pianiste cubain Roberto Fonseca, mais aussi du pianiste belge Eric Legnini et de ses compatriotes François Delporte (guitare) et Stéphane Galland (batterie). Après cette effusion de latino, retour au calme avec le suave duo trompette-piano All I Can't Say, relevé juste à la fin d’une guitare acoustique. Piano et trompette se tiennent aussi la main au début de Radio Magallanes, une radio chilienne qui a soutenu la politique socialiste de Salvador Allende. Le morceau démarre sur une pointe de tristesse avant de reprendre de l’emphase au centre d’un torrent de guitares, cuivres et basse batterie et de laisser entendre la voix de l’ancien président renversé par le dictateur Augusto Pinochet. Tout au long de S3NS, la trompette d’Ibrahim Maalouf aura glorieusement fait résonner ses accents inimitables et sa verve reconnaissable entre toutes. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz

Le genre

Jazz fusion & Jazz rock dans le magazine