Catégories :

Les albums

HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Jazz contemporain - À paraître le 27 septembre 2019 | Mi'ster

Hi-Res
Ibrahim Maalouf est un hyperactif polymorphe. En septembre 2018, il sortait son ambitieuse Levantine Symphony n°1, et deux mois plus tard, il lançait sur le marché l’enregistrement de son live de fin 2016 à l’AccorHotels Arena. L’été suivant, il présentait sur les routes de France une création balkanique avec l’Haïdouti Orkestar. A l’automne 2019, son 14e album en douze ans, S3ENS, s’aventure notamment en terre cubaine. La fameuse trompette quart de ton d’Ibrahim Maalouf ne connaît pas de frontières ni n’a le temps de refroidir. Au début de S3ENS, le piano d’Harold Lopez-Nussa la précède d’une poignée d’accords tempérés avant qu’elle ne dessine le thème d’Una Rosa Bianca qui, au cours de son déroulement, laisse aux deux instruments le temps de s’envoler en un dialogue fébrile sur une rythmique caliente. La suite immédiate Happy Face pourrait se faufiler au centre d’une BO de film d’action signé par le compositeur argentin Lalo Schifrin (Bullitt, Mission Impossible, Starky & Hutch…). Le morceau-titre est assez typique du lyrisme romantique du Libanais et se déploie de la saudade vers l’euphorie. Retour à Cuba sur Harlem, où le protégé de Chucho Valdès Irving Calao s’installe derrière le piano pour un latin-jazz pur jus. Le pianiste cède ensuite sa place de guest à la violoniste Yilian Canizares sur le joyeux Na Na Na où, au final, elle n’occupe pas beaucoup de place. Un nouveau pianiste de La Havane, Alfredo Rodriguez, vient ensuite imprimer son swing sur N.E.G.U.. Gebrayel bénéficie de la présence du pianiste cubain Roberto Fonseca, mais aussi du pianiste belge Eric Legnini et de ses compatriotes François Delporte (guitare) et Stéphane Galland (batterie). Après cette effusion de latino, retour au calme avec le suave duo trompette-piano All I Can't Say, relevé juste à la fin d’une guitare acoustique. Piano et trompette se tiennent aussi la main au début de Radio Magallanes, une radio chilienne qui a soutenu la politique socialiste de Salvador Allende. Le morceau démarre sur une pointe de tristesse avant de reprendre de l’emphase au centre d’un torrent de guitares, cuivres et basse batterie et de laisser entendre la voix de l’ancien président renversé par le dictateur Augusto Pinochet. Tout au long de S3ENS, la trompette d’Ibrahim Maalouf aura glorieusement fait résonner ses accents inimitables et sa verve reconnaissable entre toutes. © Benjamin MiNiMuM/Qobuz
HI-RES5,39 €
CD4,04 €

Jazz - À paraître le 30 août 2019 | ACT Music

Hi-Res Livret
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Jazz - À paraître le 6 septembre 2019 | Sony Music CG

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz - À paraître le 31 août 2019 | ACT Music

Hi-Res Livret
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Jazz - À paraître le 20 septembre 2019 | Herb Alpert Presents

Hi-Res
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Jazz - À paraître le 27 septembre 2019 | ACT Music

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Gospel - À paraître le 6 septembre 2019 | Blow Till Midnight Records

Hi-Res
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Jazz - À paraître le 20 septembre 2019 | Brownswood Recordings

Hi-Res
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Jazz - À paraître le 30 août 2019 | HighNote Records

Hi-Res Livret
Au milieu des années 80, la trompette juvénile et virtuose de Wallace Roney fascine les fans de post bop. Au point qu’un certain Miles Davis l’adoube et l’embarque même à ses côtés sur scène à Montreux en 1991. Trois ans après la mort du maître, les fidèles issus de son canal historique – Herbie Hancock, Wayne Shorter, Ron Carter et Tony Williams – proposent même à Roney d’être le souffleur de l’album hommage A Tribute to Miles (1994). Le natif de Philadelphie réussira pourtant à exister malgré le pesant héritage de Miles… A un an de ses 60 ans et avec une bonne vingtaine d’albums en tant que leader, Wallace Roney reste un fidèle serviteur de cet alliage impeccable entre hard bop et post bop. Avec Blue Dawn - Blue Nights, c’est cette fois bien lui le maître. Maître qui s'entoure des pointures cadettes comme le pianiste Oscar Williams II (31 ans), le bassiste Paul Cuffari (20 ans), le saxophoniste Emilio Modeste (19 ans) et, son neveu, le batteur Kojo Odu Roney (15 ans seulement !). Un groupe épaulé sur certains titres par le guitariste Quintin Zoto mais surtout Lenny White, mythique batteur du groupe de Chick Corea, Return to Forever, et du Miles Davis de la période Bitches Brew. Et pour mettre encore plus en exergue ses jeunes complices, Wallace Roney a choisi de ne signer aucun des huit thèmes de son disque au classicisme raffiné. © Max Dembo/Qobuz
HI-RES11,99 €
CD7,99 €

Jazz - À paraître le 27 septembre 2019 | Albert's Favourites

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Jazz - À paraître le 27 septembre 2019 | Ubuntu Music

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Jazz - À paraître le 30 août 2019 | Barbara Studio

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Jazz - À paraître le 13 septembre 2019 | Jazzman

Hi-Res
HI-RES4,49 €
CD2,99 €

Jazz - À paraître le 20 septembre 2019 | Rhythm Kitchen

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Jazz - À paraître le 30 août 2019 | Music for Dreams

Hi-Res
HI-RES1,49 €
CD0,99 €

Jazz - À paraître le 13 septembre 2019 | We Jazz

Hi-Res
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Jazz - À paraître le 30 août 2019 | Finito Bacalao Records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD10,99 €

Jazz - À paraître le 27 septembre 2019 | Music Development Company

Hi-Res
HI-RES16,99 €
CD10,99 €

Jazz - À paraître le 6 septembre 2019 | Challenge Records

Hi-Res
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Jazz - À paraître le 6 septembre 2019 | Sunnyside

Hi-Res