Catégories :

Les albums

HI-RES89,49 €
CD77,49 €

Blues - Paru le 15 juin 2018 | Silvertone

Hi-Res Livret Distinctions Grammy Awards
En entamant son opus de 2018, Blues Is Alive and Well part la constatation du peu de temps qui lui reste sur cette terre du haut de ses 81 ans, le vétéran Buddy Guy donne la tonalité du reste d'un disque placé sous le signe de la finitude. Encadrés par les symboliques "A Few Good Years" et "End of the Line", les titres de son nouvel effort voient en outre défiler des invités de marque venus prêter main forte à leur idole, de Jeff Beck et Keith Richards sur "Cognac" à Mick Jagger à l'harmonica sur "You Did the Crime" ou James Bay sur "Blue No More et viennent s'ajouter au catalogue déjà bien fourni du jovial géant de l'electric blues de Chicago. © TiVo
CD9,99 €

Country - Paru le 25 mai 2018 | MCCOURY Music

Distinctions Grammy Awards
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Country - Paru le 30 mars 2018 | MCA Nashville

Hi-Res Livret Distinctions Pitchfork: Best New Music - Grammy Awards
En 2013, avec l’impeccable Same Trailer Different Park qui décrocha, à la surprise générale, le Grammy Award du meilleur album country de l’année, Kacey Musgraves avait évité de tomber dans les pièges tendus par Nashville en devenant une 5 473e Taylor Swift. D’autant plus que ses textes parlaient notamment d’homosexualité, de fumette et de mères célibataires, bref de choses qu’on n’aime guère trop dans les franges les plus conservatrices de la country américaine… Pour Pageant Material, son deuxième opus paru durant l’été 2015, la Texane poursuivait dans une veine similaire. Lorsqu’une chanson semblait s’engager sur le chemin miné des clichés du genre, la jeune cow-girl donnait un gros coup de collier pour faire brillamment vriller sa composition. On alternait alors entre country pure et country pop en passant par des titres nettement plus rock voire un brin rétro avec banjo et pedal steel ou, à l’opposé, violons langoureux… Sans révolutionner le genre, ni faire vaciller Nashville, la native de Golden, dans le Nord du Texas, étendait son cercle de fans qui se demandaient sans doute à quoi allait ressembler la suite… Printemps 2018, Kacey Musgraves sort donc la suite en question. Un troisième album qu’elle ancre encore un peu plus vers la pop. Si les intégristes de la country risquent de lâcher l’affaire, les curieux feraient bien d’écouter Golden Hour jusqu’au bout. Est-ce le fait d’avoir passé la bague au doigt de son collègue Ruston Kelly qui fait de ce disque un traité d’Amour ? Sans jamais sonner niaiseux, ses chansons d’amour offrent en effet un vrai lâcher-prise émotionnel et une sincérité inédite. Dans une interview accordée à Entertainment Weekly, Kacey Musgraves dit avoir été influencée par Neil Young, Sade et les Bee Gees ! Un triumvirat on ne peut plus éclectique et déroutant mais plutôt pertinent une fois Golden Hour refermé. Reste à se laisser porter par la douceur de ses chansons qui fleurent bon l’été indien et dont les mélodies sont souvent d’une redoutable efficacité. © Max Dembo/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Country - Paru le 16 février 2018 | Low Country Sound - Elektra

Hi-Res Distinctions Grammy Awards - Preis der deutschen Schallplattenkritik
Brandi Carlile ne chôme pas. Entre sa nouvelle vie de mère homosexuelle librement affichée, son activisme auprès de l'association War Child, la belle a trouvé le temps de rentrer en studio pour la sixième fois. En pleine maternité, l'hallucination d'une Amérique au bord du craquage a infusé le récit de ce qu'elle considère comme le plus intense de sa carrière. By the Way, I Forgive You, traversé par le thème évangélique du pardon, coproduit par Shooter Jennings (le fils de feu Waylon) et Dave Cobb (Jason Isbell, Chris Stapleton et Lori McKenna) succède à la country folk de The Firewatcher's Daughter (2015). Dix titres sur 43 minutes abattent tour à tour sujets familiaux, politiques et identitaires signés Carlile et les fidèles jumeaux Hanseroth (Fightings Machinists). Le tout emballé dans une country émotive pour large audience, dont les cordes ont été arrangées par le regretté Paul Buckmaster (Elton John, David Bowie, Rolling Stone ou encore Leonard Cohen). © Charlotte Saintoin/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Country - Paru le 20 mai 2016 | Mercury (Universal France)

Hi-Res Distinctions Grammy Awards
For years, Chris Stapleton has been praising his pen throughout Nashville (but not only), signing hits for Kenny Chesney, George Strait, Adele, Luke Bryan, Tim McGraw, Brad Paisley and Dierks Bentley, and co-writing with Vince Gill Peter Frampton and Sheryl Crow. The native of Kentucky does not have enough to get his song. And he is. Certainly, from 2008 to 2010, Stapleton had piloted the SteelDrivers, friendly group of bluegrass, but this time, it is time to write his personal ... Dave Cobb (Sturgill Simpson, Jason Isbell, Jamey Johnson, Lucette, Rival Sounds. ..),  Traveler  shows that Stapleton has a real voice. In ballads, he lives in  Tennessee Whiskey .On arrival, the songwriter signs has a great contemporary country record, attached to a certain tradition but keeping his boots in his time. © CM / Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Blues - Paru le 31 juillet 2015 | Silvertone

Hi-Res Distinctions Grammy Awards
Certains amours ne faiblissent pas avec le temps, celui qui existe entre Buddy Guy et sa guitare aurait même tendance à se renforcer avec les âges. Le guitariste blues profite de son 28e album studio pour déclarer sa flamme à son instrument fétiche et délivre une collection de chansons dans lesquelles il s’exécute dans ce qu’il sait faire de mieux : faire crier et vibrer sa stratocaster avec l’énergie et la passion qu’on lui connait. Guy a de nouveau fait appel au producteur Tom Hambridge pour donner cette saveur particulière au son de l’album et mettre encore plus en relief le dynamisme de son jeu de guitare. Des prestigieux noms viennent également prêter main forte au virtuose américain : Joss Stone chante sur (Baby) You’ve Got What It Takes, Van Morrison rend hommage à B.B. King sur le titre Flesh and Bone et Billy Gibbons vient mettre un peu de son Texas dans la chanson Wear You Out. Buddy Guy prouve une fois de plus qu’il a le blues dans le sang. © LG/Qobuz
HI-RES13,49 €
CD8,99 €

Folk - Paru le 17 juillet 2015 | Southeastern Records

Hi-Res Distinctions Grammy Awards
Le cinquième album solo de l’auteur/compositeur/interprète américain Jason Isbell depuis son départ des Drive-By Truckers. Son opus précédent, Southeastern, avait connu un franc succès et lui avait valu plusieurs récompenses. Isbell compte bien réitérer la performance avec Something More Than Free pour lequel il a su reprendre une grande bouffée d’inspiration et l’insuffler dans des jolies ballades aux influences rock sudiste, country et bluegrass. Enregistré à Nashville avec l’aide du producteur Dave Cobb, l’album est arrangé de très belle manière, les guitares acoustiques et électriques sont parfaitement mixées avec la voix émotionnelle de Jason Isbell qui resplendit de sensibilité sur des titres comme 24 Frames et How To Forget. © LG/Qobuz
CD14,99 €

Country - Paru le 4 mai 2015 | Mercury Nashville

Distinctions Grammy Awards
Durant des années, Chris Stapleton a loué sa plume à tout Nashville (mais pas que), signant des tubes pour Kenny Chesney, George Strait, Adele, Luke Bryan, Tim McGraw, Brad Paisley et Dierks Bentley, et co-écrivant avec Vince Gill, Peter Frampton et Sheryl Crow. Le natif du Kentucky n’a donc plus trop à faire ses preuves niveau songwriting… Passer côté micro étant une toute autre affaire, son premier album solo qu’il se décide à enregistrer, à 37 ans, se devait d’être à la hauteur. Et il l’est. Certes, de 2008 à 2010, Stapleton avait piloté les SteelDrivers, sympathique groupe de bluegrass, mais cette fois, l’heure est à la rédaction de sa copie perso à lui tout seul… Produit par les doigts de fée et l’ouïe d’or de Dave Cobb (Sturgill Simpson, Jason Isbell, Jamey Johnson, Lucette, Rival Sons…), Traveller montre que Stapleton possède une vraie voix. Dans les ballades comme dans les titres nettement plus up-tempo, il habite ses chansons de fond en comble et y apporte parfois même une touche de soul sudiste comme sur Tennessee Whiskey. A l’arrivée, le songwriter signe un superbe disque de country contemporaine, attaché à une certaine tradition mais gardant ses bottes dans son époque. © CM/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Country - Paru le 1 janvier 2015 | New Rounder

Hi-Res Livret Distinctions Grammy Awards
CD9,99 €

Country - Paru le 7 octobre 2014 | Rounder

Distinctions Grammy Awards
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Country - Paru le 2 juin 2014 | RCA Records Label Nashville

Hi-Res Distinctions Grammy Awards
CD14,99 €

Country - Paru le 1 janvier 2013 | Mercury Nashville

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Grammy Awards
Certains imaginaient sans doute que Kacey Musgraves serait le clone n°25478 de Taylor Swift. Grosse grosse grosse erreur… Avec ce Same Trailer Different Park qui décrochera le Grammy Award du meilleur album country, la jeune songwriteuse texanne évite de tomber dans les pièges tendus par Nashville. Et lorsque chaque chanson semble s’engager sur le chemin des clichés du genre, Musgraves donne un gros coup de collier pour faire brillamment vriller la composition. On alterne ainsi de la country pure à la country pop en passant par des titres nettement plus rock voire un brin rétro. Et côté textes, elle maîtrise son art à la perfection, capable de soutirer les larmes comme de faire rire avec causticité. Souvent formatées, les stars de la country pop contemporaine proposent peu d’aspérité et de talent. Same Trailer Different Park prouve que Kacey Musgraves est non seulement une star mais une grande artiste. © CM/Qobuz

Le genre

Blues/Country/Folk dans le magazine
  • Willie Nelson, rebelle au cœur
    Willie Nelson, rebelle au cœur Avec "First Rose of Spring", le toujours aussi prolifique pape de la country music signe un nouvel album habité par l'émotion...
  • LaMontagne ça vous gagne
    LaMontagne ça vous gagne Avec "Monovision", son 8e album, le songwriter américain Ray LaMontagne peaufine son folk rock teinté de soul...
  • Dion a le blues
    Dion a le blues A 80 ans, l'homme de "The Wanderer" signe un album blindé d'invités 5 étoiles nommés Bruce Springsteen, Paul Simon, Jeff Beck, Billy Gibbons, Brian Setzer, Van Morrison...
  • Jaime Wyatt, une rebelle à Nashville
    Jaime Wyatt, une rebelle à Nashville Dans la pure tradition de la country outlaw, la cowgirl signe un premier album confession évoquant ses addictions passées, ses sorties de route, ses doutes et son coming out...
  • Steve Earle au fond de la mine
    Steve Earle au fond de la mine Pour son 20e album, le maître de l'americana signe un hommage poignant aux mineurs morts en 2010 en Virginie-Occidentale...
  • Lucky Peterson, blues à mort
    Lucky Peterson, blues à mort Aussi à l'aise à la guitare qu'à l'orgue, le grand bluesman américain s'est éteint à l'âge de 55 ans...
  • Jason Isbell, sobre, sombre et sain
    Jason Isbell, sobre, sombre et sain Avec "Reunions", le songwriter d'Alabama confirme son statut de maître de l'Americana...
  • Lucinda Williams sort ses griffes
    Lucinda Williams sort ses griffes Avec "Good Souls Better Angels", la boss de l'americana signe un album aux teintes bluesy, engagé et rageur comme jamais...
  • Pokey LaFarge dompte ses démons
    Pokey LaFarge dompte ses démons Grâce au rétro "Rock Bottom Rhapsody", le troubadour de l’americana moderne revient sur une crise personnelle aiguë qui nourrit un impeccable nouvel album...
  • Laura Marling, le 7e saut
    Laura Marling, le 7e saut Avec "Song for our Daughter", son puissant septième album, la Britannique conforte son statut de reine du folk moderne...