Les albums

14,99 €
9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 18 décembre 2018 | Appetite Music

Hi-Res
18,99 €
15,99 €

Bandes originales de films - Paru le 17 décembre 2018 | Sony Classical

Hi-Res
Après Alexandre Desplat en 2012 pour Rise of the Guardians, c’est au tour de Daniel Pemberton (Steve Jobs de Danny Boyle, Cartel et Tout l’argent du monde de Ridley Scott) de signer la musique du second long-métrage de Peter Ramsey – premier Afro-Américain à diriger un film d’animation à gros budget à Hollywood. Dans cette nouvelle exploration cinématographique des comics Marvel, Miles Morales (seconde incarnation de Spider-Man) découvre un monde où d’autres que lui peuvent porter le masque de l’araignée. C’est donc un message optimiste et plein d’espoir qui anime le film, dans la mesure où, finalement, tout le monde peut être un héros. C’est avant tout cette dimension héroïque qui émerge de la BO de Pemberton, avec des plages comme Spider Training (et son ostinato de violoncelles), The Amazing Spider-Man (et ses cuivres épiques), ou bien Comic Book (dans lequel on peut repérer le thème dédié à Morales). Les adeptes de BO à la fois percussives et cuivrées seront ravis. Même chose pour ceux qui conjuguent action et électro. C’est dans Into the Spider-Verse, Peter Enters the Spider-Verse et Gwen Enters the Spider-Verse que les synthétiseurs sont utilisés avec le plus d’audace. Néanmoins, Pemberton s’attache aussi à illustrer le quotidien new-yorkais de Morales, pas seulement l’aventure et l’imaginaire. Ainsi, des plages comme Catch the S Train ou bien Vision Brooklyn 1, 2, 3 surprennent par leur ambiance rythmique parfois jazzy, leurs synthés pétillants ou un sifflement badin. Il lui arrive même de succomber à un certain romantisme, comme dans le très reposant Mi Amor, ainsi que dans le piano solo/cordes intitulé For the Love of MJ. ©Nicolas Magenham/Qobuz
4,49 €
2,99 €

Bandes originales de films - Paru le 16 décembre 2018 | Green l.f.ant Music

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 décembre 2018 | Gaumont

Hi-Res Livret
14,99 €
9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 décembre 2018 | Lakeshore Records

Hi-Res
1,49 €
0,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 décembre 2018 | BKM

Hi-Res
1,49 €
0,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 décembre 2018 | Epidemic Sound

Hi-Res
1,49 €
0,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 décembre 2018 | Epidemic Sound

Hi-Res
1,49 €
0,99 €

Bandes originales de films - Paru le 14 décembre 2018 | Epidemic Sound

Hi-Res
7,49 €
4,99 €

Bandes originales de films - Paru le 13 décembre 2018 | Sony Music Entertainment India Pvt. Ltd.

Hi-Res
14,99 €
9,99 €

Bandes originales de films - Paru le 12 décembre 2018 | 22D Music

Hi-Res
11,99 €
7,99 €

Bandes originales de films - Paru le 11 décembre 2018 | Uppm - Koka Media

Hi-Res
2,99 €
2,49 €

Bandes originales de films - Paru le 11 décembre 2018 | Sony Music Entertainment India Pvt. Ltd.

Hi-Res
16,99 €
14,49 €

Bandes originales de films - Paru le 10 décembre 2018 | Sony Music Entertainment India Pvt. Ltd.

Hi-Res
21,49 €
14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 7 décembre 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res Livret
Avec ses cordes obsessionnellement arpégées faisant écho à la fois à Bach et au lyrisme postminimaliste, le morceau introductif de cette BO donne le ton (The Shores of Scotland). Après la resplendissante musique de John Barry pour le biopic de 1971, c’est au tour du Germano-britannique Max Richter de s’attaquer au destin hors-norme de la reine d’Ecosse (et éphémère reine de France). Certes, à l’image des costumes et décors majestueux du film, la musique joue la carte d’une ampleur mâtinée de tension sous-jacente (elle est interprétée par un orchestre de 100 musiciens et 12 choristes). Mais Richter nous rappelle que derrière la grande histoire d’une nation, il s’agit aussi et avant tout de deux portraits intimes et féminins auquel se livre ce premier film signé Josie Rourke : celui de Marie, donc, mais aussi de sa rivale Elizabeth I. C’est pourquoi il choisit de personnifier ces femmes, ici par un cor anglais impérial (The Hilltop) ou là par une voix féminine éthérée (Knox). Quant aux nombreuses et puissantes percussions qui parsèment la BO, elles sont là pour nous rappeler le destin tumultueux de Marie (A Claim to the Throne, The Wedding, Outmaneuvered, The Assassination). En trouvant l’équilibre parfait entre la musique de la Renaissance et la musique contemporaine, et en sachant doser force, délicatesse et noirceur, Max Richter a donc réussi le pari d’une BO intellectuellement habile et émotionnellement efficace. ©Nicolas Magenham/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 7 décembre 2018 | Walt Disney Records

Hi-Res
Le premier Mary Poppins voit le jour en 1964, avec son lot de chansons désormais légendaires signées par les frères Sherman (à qui l’on doit également Le Livre de la jungle ou encore Les Aristochats). Certes, la barre est haute, mais pour la version de 2018, Marc Shaiman (compositeur attitré de Bob Reiner – Quand Harry rencontre Sally, Misery…) et Scott Wittman (célèbre parolier de Broadway) n’ont rien à envier à la célèbre fratrie. D’ailleurs, qui d’autre que Shaiman aurait pu reprendre le flambeau, dans la mesure où ce compositeur est certainement le plus grand fan de la musique du film d’origine avec Julie Andrews dans le rôle de la nounou à la fois sévère et loufoque ? Shaiman aurait même appris à arranger et orchestrer en écoutant inlassablement le score des frères Sherman jusqu’à ses 18 ans. Can You Imagine That ou Trip a Little Light Fantastic ne sont pas – encore ? – des classiques indémodables, mais nous sommes indéniablement face à des chansons admirablement confectionnées. Qu’il s’agisse d’un air sentimental (The Place Where Lost Things Go) ou délicieusement entraînant (A Cover Is Not the Book), la magie opère. Et tout comme Julie Andrews en son temps, Emily Blunt n’est pas doublée lors des passages chantés. De plus, Shaiman et Wittman n’ont pas cherché à moderniser une musique d’un autre temps. Elle semble même être le prolongement naturel de celle des frères Sherman, comme si elle avait mariné plus de cinquante ans dans un jus à la fois merveilleux et optimiste. L’esprit du classique de Disney est donc préservé, ce qui ne contrariera pas les fans de la version originale. La BO comprend également des pistes purement instrumentales. Certaines d’entre elles ont même été composées avant le tournage pour permettre à l’équipe d’être « dans l’ambiance » sur le plateau. La célèbre technique de Sergio Leone pour ses westerns spaghettis fait donc des émules jusqu’à son exact opposé : la grande comédie musicale hollywoodienne. ©Nicolas Magenham/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Bandes originales de films - Paru le 7 décembre 2018 | Deutsche Grammophon (DG)

Hi-Res
13,49 €
8,99 €

Bandes originales de films - Paru le 7 décembre 2018 | Editions Milan Music

Hi-Res Livret
19,49 €
16,99 €

Bandes originales de films - Paru le 7 décembre 2018 | Ghostlight Records

Hi-Res
1,49 €
0,99 €

Bandes originales de films - Paru le 7 décembre 2018 | Epidemic Sound

Hi-Res

Le genre

Bandes originales de films dans le magazine