Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 novembre 2017 | Evidence

Hi-Res Livret
Composées lors du séjour italien de Haendel au début du XVIIIe siècle, les cantates ici interprétées par la soprano Anna Kasyan dessinent une cartographie nuancée du cœur des héroïnes d’opéra. Ce sont alors les castrats qui brûlent les planches des scènes italiennes mais quelques cantatrices se font tout de même entendre. Ces cantates italiennes de Haendel furent ainsi exécutées en leur temps par Margherita Durastanti. Anna Kasyan prend le relai de la prima donna et fait revivre avec passion les tourments de ces figures déchirées entre amour et devoir. Mélange d'histoire et de mythologie, les livrets des cantates – comme ceux des opéras – font la part belle aux personnages féminins dont Lucrèce est ici le plus parfait modèle. En réunissant ces partitions, la jeune soprane géorgienne offre un programme dramatique et virtuose. Grand prix du concours de belcanto Vincenzo Bellini, Anna Kasyan met toute sa technique au service de l’expression des sentiments de Haendel. Elle renouvelle sans cesse les ornements et soigne le phrasé au plus près du texte et des affects qu’il exprime. Souvent étonnante, raffinée dans son expression et sa clarté d’émission, Anna Kasyan s’est vite affirmée dans un large répertoire aussi bien à l’opéra où elle est désormais habituée des grandes productions du genre qu’en musique de chambre, alors même qu’elle entame une carrière cinématographique (L’Abbiamo fatta grossa, de Carlo Verdone au côtés de Carlo Verdone et Antionio Albanese). © Evidence
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 24 avril 2020 | Philharmonia Baroque Productions

Hi-Res
HI-RES26,99 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 5 juin 2020 | Philharmonia Baroque Productions

Hi-Res
HI-RES44,99 €
CD29,99 €

Oratorios sacrés - Paru le 5 avril 2019 | Philharmonia Baroque Productions

Hi-Res Livret
Nicholas McGegan à la tête de son Philharmonia Baroque Orchestra & Chorale est devenu un des spécialistes des oratorios de Haendel, mais il n’avait cependant jamais abordé Joseph and his brethren (« Joseph et ses frères »), un oratorio narrant l’histoire familiale compliquée de Joseph et sa réconciliation avec sa famille juive en Egypte. Composé en 1744, cet oratorio un peu délaissé est écrit sur un livret assez faible et oscille sans cesse entre le sacré et le profane, un va et vient qui semble être à l’origine du relatif oubli dans lequel il est tombé, à côté de chefs-d’œuvre comme Le Messie, Saül, Samson ou Belshazzar. Écrit, quelquefois mot pour mot, d’après un livret écrit vingt ans plus tôt par Apostolo Zeno pour un oratorio de Caldara, ce texte a souvent été accusé de sentimentalisme voire de mièvrerie à l’époque où on commençait à redécouvrir Haendel dans les années 1950. Ce qui passait parfaitement pour les auditeurs du XVIIIe siècle ne plaisait plus à la critique moderne. La partition est pourtant du grand Haendel et renferme de grands moments dramatiques tels l’Ouverture et la scène de la prison au Premier Acte ou encore les airs de Pharaon et de Siméon, proprement opératiques. Ce deuxième enregistrement intégral de Joseph et ses frères permettra peut-être une réévaluation d’une œuvre un peu maudite, et ce grâce à la patiente ténacité de ses interprètes. © François Hudry/Qobuz

Le compositeur

Georg Friedrich Händel dans le magazine