Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Opéra - Paru le 2 octobre 2020 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Le terrible destin des reines Tudor a inspiré à Gaetano Donizetti trois opéras comptant parmi les grands ouvrages du belcanto : Anna Bolena, Maria Stuarda et Roberto Devereux. C’est un régal pour une cantatrice de la trempe de Diana Damrau qui, comme sa consœur Beverly Sills autrefois, peut exprimer la féminité et la détermination de ces héroïnes sacrifiées par le machisme ou la raison d’État à travers les mélodies somptueuses du compositeur italien. Les scènes finales présentées dans cet album décrivent toutes le moment le plus terrible de l’action, même si Donizetti et ses librettistes ont pris leur distance avec la vérité historique. La pauvre Marie Stuart est décapitée par sa cousine, la reine Elizabeth Iere, tout comme Anne Boleyn qui aura elle aussi la tête tranchée par Henri VIII en même temps que ses proches. Elisabeth sera plongée dans la plus grande détresse après l’exécution de l’amour de sa vie, Roberto, le comte d’Essex. Folle de douleur, elle est prise de visions et voit la couronne d’Angleterre baignant dans le sang et un homme courant dans tout le palais en portant sa propre tête. Le cinéma saura, cent ans après Donizetti, reprendre à son compte ces macabres situations. Diana Damrau aime avant tout la caractérisation donnée par Donizetti à ces trois femmes. « Il leur donne, dit-elle, la capacité d’aimer, une énorme tendresse, un désir insatiable, une vulnérabilité, une allure grandiose, force, conviction, vanité, fierté, avidité, un côté impitoyable, détermination et dureté, un sens des responsabilités et du pouvoir, colère, rage, désespoir, impuissance, détresse, tristesse… et une angoisse de la mort sous-tend probablement tout cela… ». Au pupitre, le maestro Antonio Pappano, à la tête du Chœur et de l’Orchestre de l’Académie Sainte-Cécile de Rome et de six solistes vocaux, cisèle ses accompagnements en donnant toute la force tragique à ces trois moments pathétiques. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
HI-RES28,99 €
CD20,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES28,99 €
CD20,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES28,99 €
CD20,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2014 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Opéra - Paru le 19 septembre 2014 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Les bandes mères EMI de Maria Callas — rapidement numérisées pour les besoins du CD, il y a plus de 25 ans, avec force applications de filtres pour camoufler les défauts sonores (distorsions ou autres) — sont passées dans les mains expertes des techniciens d’Abbey Road pour nous rendre aujourd’hui des enregistrements au plus proche de leur son originel. Le gain sonore est indéniable, que ce soit par la suppression des bruits parasites ou le traitement des sons saturés sans pour autant altérer les sons harmoniques naturels. De plus, cette décision de remastériser tout Callas a permis de retrouver des masters qu’on croyait disparus — perte désastreuse ayant entraîné des copies de copies… Mais qui dit plus grande définition et propreté du son dit meilleure perception des détails, en bonne ou mauvaise part. Si l’on discerne plus nettement les nuances, les écarts de dynamique, les plans sonores et que l’on gagne plus de fidélité dans les timbres, on entend davantage tous les défauts ; pour la Callas, si sa voix semble plus dramatique, plus lumineuse, plus présente, et son phrasé plus magnifique encore, elle se dévoile en même temps dans sa vérité, avec son acidité, ses fêlures. Cependant, grâce à un son fidèlement rajeuni, des enregistrements comme La Tosca, Madame Butterfly, Le Trouvère, Le Barbier de Séville..., entre autres, apparaissent comme jamais irremplaçables. © Qobuz - 09/2014
A partir de :
HI-RES22,49 €
CD14,99 €

Opéra - Paru le 6 juillet 2018 | Orfeo

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES25,19 €
CD17,99 €

Classique - Paru le 25 juillet 2011 | Mariinsky

Hi-Res Livret
A partir de :
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 1 mai 2020 | CPO

Livret
A partir de :
HI-RES8,99 €
CD6,99 €

Classique - Paru le 12 avril 2019 | Naxos

Hi-Res Livret
Comme Puccini le fera plus tard avec sa désormais célèbre Messa di Gloria, le jeune Gaetano Donizetti se fait la main en composant des arrangements de psaumes pour les Vêpres, une tradition bien vivace dans l’Italie du début du XIXe siècle. Encore élève de Simon Mayr, il compose de la musique religieuse dans la plus pure tradition du bel canto, la pompe de l’église et celle de l’opéra étant étroitement liées à cette époque. Oubliés depuis longtemps, ces psaumes restés à l’état de manuscrit ont survécu en dormant paisiblement dans les bibliothèques de Bergame, Naples et Paris où des musicologues en quête de découvertes sont venus les réveiller. C’est une première mondiale que nous offrent ici Franz Hauk et le Simon Mayr Chorus avec le soutien orchestral du Concerto de Bassus, des musiciens allemands qui ressuscitent les œuvres de Johann Simon Mayr, ce compositeur allemand qui fit une brillante carrière en Italie et dont on commence à saisir l’importance dans l’histoire de l’opéra. En ouvrant la voie à Paisiello et à Rossini, Mayr eut aussi une influence décisive sur son élève Donizetti qui lui resta toujours fidèle, n’hésitant pas à reconnaître tout ce qu’il devait à son professeur. Ce premier travail de Mayr est d’ailleurs encore largement tributaire du style de son maître tout en contenant en germe tout le génie mélodique du futur auteur de Lucia di Lammermoor et de tant de chefs-d’œuvre de l’opéra romantique italien. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
HI-RES31,99 €
CD27,99 €

Opéra - Paru le 15 janvier 2021 | Opera Rara

Hi-Res Livret
A partir de :
CD14,49 €

Classique - Paru le 27 mars 2009 | Sony Classical

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Un élixir d’amour sous forme d'une bouteille de... Bordeaux qui réussit à titiller tous les sens et à délier les langues, voilà la trame de cet opéra-comique dont le livret, signé Eugène Scribe, avait déjà été mis en musique par Aubert une année avant Donizetti. Il faudra aussi un providentiel héritage pour que le jeune et pauvre paysan change de statut social et puisse épouser la jolie Adina. L'oeuvre est vraiment charmante et ouvre la porte aux chefs-d'oeuvre ultérieurs du compositeur italien. Elle regorge de mélodies joyeuses et séduisantes. Cet enregistrement de 1977 reste un des meilleurs de la discographie. Sir John Pritchard mène son petit monde avec beaucoup de finesse et de légèreté. Geraint Evans est un Docteur Dulcamara plein d'abatage et comique à souhait. Placido Domingo un amoureux touchant et Ileana Cotrubas une Adina rouée à souhait. Une véritable réussite à consommer sans modération. FH
A partir de :
CD11,99 €

Opéra - Paru le 6 septembre 2011 | Naxos

Livret
Le cinquantième opéra de Donizetti, Marino Faliero, fut créé à paris en 1835 par une distribution comprenant quatre des meilleurs chanteurs de l'époque. L'œuvre a connu un grand succès puis a disparu des théâtres jusqu'en 1966. La basse Giorgio Surian tient le rôle-titre dans cette captation audio tout à fait passionnante. Cette publication fait suite au succès de l'édition DVD parue début 2011.
A partir de :
CD14,99 €

Classique - Paru le 11 octobre 2010 | Warner Classics

Distinctions 4 étoiles Classica
« Le Don Pasquale de Riccardo Muti ravit par son soleil, son rythme, le charme de Freni (Norina) et la faconde du vieux Bruscantini.» (Classica, octobre 2016)
A partir de :
CD9,99 €

Musique chorale (pour chœur) - Paru le 1 janvier 2016 | Orfeo

A partir de :
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Opéra - Paru le 19 septembre 2014 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Les bandes mères EMI de Maria Callas — rapidement numérisées pour les besoins du CD, il y a plus de 25 ans, avec force applications de filtres pour camoufler les défauts sonores (distorsions ou autres) — sont passées dans les mains expertes des techniciens d’Abbey Road pour nous rendre aujourd’hui, sous étiquette Warner Classics, des enregistrements au plus proche de leur son originel. Le gain sonore est indéniable, que ce soit par la suppression des bruits parasites ou le traitement des sons saturés sans pour autant altérer les sons harmoniques naturels. De plus, cette décision de remastériser tout Callas a permis de retrouver des masters qu’on croyait disparus — perte désastreuse ayant entraîné des copies de copies… Mais qui dit plus grande définition et propreté du son dit meilleure perception des détails, en bonne ou mauvaise part. Si l’on discerne plus nettement les nuances, les écarts de dynamique, les plans sonores et que l’on gagne plus de fidélité dans les timbres, on entend davantage tous les défauts ; pour la Callas, si sa voix semble plus dramatique, plus lumineuse, plus présente, et son phrasé plus magnifique encore, elle se dévoile en même temps dans sa vérité, avec son acidité, ses fêlures. Grâce à un son fidèlement rajeuni, des enregistrements comme La Tosca, Madame Butterfly, Le Trouvère, Le Barbier de Séville…, entre autres, apparaissent comme jamais irremplaçables. © Qobuz - 09/2014
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Opéra - Paru le 15 septembre 2017 | Warner Classics

Hi-Res
A partir de :
CD33,99 €

Classique - Paru le 11 avril 1988 | Warner Classics

Distinctions 4 étoiles Classica
« Le Don Pasquale de Riccardo Muti ravit par son soleil, son rythme, le charme de Freni (Norina) et la faconde du vieux Bruscantini.» (Classica, octobre 2016)
A partir de :
CD12,49 €

Opéra - Paru le 1 juin 1996 | Warner Classics International

A partir de :
CD8,99 €

Classique - Paru le 26 août 2008 | Naxos

Livret
Dimitra Theodossiou (Elizabeth), Andrew Schroeder (Le Duc de Nottingham), Federica Bragaglia (Sara), Massimiliano Pisapia (Robert Devereux), Luigi Albani (Lord Cecil)... - Orchestre & Chœur du Bergamo Musica Festival - Marcello Rota, direction
A partir de :
HI-RES31,99 €
CD27,99 €

Opéra - Paru le 7 juin 2019 | Opera Rara

Hi-Res Livret

Le compositeur

Gaetano Donizetti dans le magazine