Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Messes, Passions, Requiems - Paru le 1 mars 2019 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
Écrit pour le plaisir, le Requiem de Fauré que son auteur décrit comme une « berceuse de la mort », est un Requiem à part dans l’histoire de la musique. D’une poésie douce, simple et pudique, il offre des instants de recueillement délicat et d’expressivité émouvante, tant au chœur que chez les deux solistes vocaux. Soucieux de restituer la partition aussi fidèlement que possible à sa première exécution, l’Ensemble Aedes et Les Siècles, sous la baguette de Mathieu Romano, délivrent ici l’œuvre dans son orchestration originale de 1893, qui fait la part belle à l’orgue, avec un texte latin prononcé à la française comme il était d’usage à l’époque de la création. Le programme donne aussi à entendre l’articulation exceptionnelle des chanteurs de l’Ensemble Aedes dans Figure humaine de Poulenc. On n’a jamais entendu si distinctement le texte chanté de ces sublimes poèmes d’Éluard mis en musique par Francis Poulenc ! Les trois Chansons de Charles d'Orléans de Debussy referment avec élégance l'album. Ici encore, on est sidéré par la qualité et la clarté du matériau vocal. Mathieu Romano, directeur artistique et fondateur d’Aedes, s’impose en magicien des voix, tout à la fois puissantes et intimes dans les partitions a cappella, et consolatrices dans leur mariage avec les cordes des Siècles. Un casting 100% français pour un disque de musique 100% française, et une triple redécouverte. Indispensable ! © Aparté
A partir de :
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2005 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 5 septembre 2011 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Paavo Järvi nous offre son second album à la tête de l'Orchestre de Paris. Un enregistrement exceptionnel du Requiem (avec le concours de Philippe Jaroussky dans le Pie Jesu), d'une légèreté diaphane et d'une expressivité fluide et rayonnante, côtoie des pièces aujourd'hui plus rares de Fauré, telles que la sublime Élégie, ou le Cantique de Jean Racine. Et pour finir, le psaume "Super flumina Babylonis", présenté par Fauré en 1863 au Concours de composition de l’Ecole Niedermeyer, enregistré ici pour la première fois. Un très bel album !
A partir de :
CD19,99 €

Classique - Paru le 30 octobre 2015 | Alpha

Livret
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Piano solo - Paru le 14 avril 2017 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - 4 étoiles Classica
Disciple de Vlado Perlemuter et Jean Hubeau, Michel Dalberto s’est imposé au fil de quarante années de carrière comme un maître et un ardent défenseur de la musique française. Sa signature sur le label Aparté d’une série d’enregistrements dédiée à Debussy, Fauré, Ravel, Franck, marque son grand retour au disque. Chaque épisode sera enregistré "live" et accompagné de vidéo. Ce deuxième opus met à l’honneur Gabriel Fauré. Il a été enregistré le 7 janvier 2017 sur un piano Bechstein au Conservatoire d’Art Dramatique à Paris.« De la Ballade de 1877 à la décantation du dernier Nocturne de 1921, c’est toute l’évolution créatrice de Fauré qu’embrasse le Bechstein sombre et superbement pointu de Michel Dalberto. [...] Dalberto [...] distribue les plans sonores, colore les interventions de pupitres imaginaires dans la Ballade, adopte des tempos allant, avec une détermination combative et une tension incroyables. Dans Thème et variations, il reprend des mains de Perlemuter un jeu droit qui avance, somptueux de sonorités, sévère, jamais anecdotique, à la pâte brillante et pleine, dont la générosité expressive étonne. Et plus encore dans cinq nocturnes ! Dalberto atteint là au tragique, à l’émotion la plus forte à travers un jeu dont la densité polyphonique donne leur poids de souffrance à chaque accord, à chaque ligne souterraine, fragmentée, tenue jusqu’à sa résolution [...] Dalberto a trouvé des clefs inédites pour nous ouvrir au secret de nocturnes pourtant chéris par des pianistes aussi divers que Lefébure, Pennetier, Perlemuter, Samson François et Horowitz.» (Diapason, mai 2017 / Alain Lompech)
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Classique - Paru le 25 septembre 2012 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Choc de Classica - Hi-Res Audio
Dans un genre fixé par Boccherini et représenté au XIXe siècle par les chefs-d’œuvre de Schumann, Brahms et Franck, Gabriel Fauré livra deux partitions bien différentes, loin de ses premières romances comme de l’évanescente « berceuse de la mort » qu’est le Requiem. Son Quintette avec piano Opus 89 demeure peu connu, pour des raisons qui tiennent à sa facture autant qu’à son histoire. Pourtant considéré comme l’« une des plus belles oeuvres du maître » par Koechlin, il fait office de transition vers la dernière période stylistique de Fauré. L’opus 115 est l’une des dernières productions du compositeur, étonnamment moins mélancolique que son aînée. Au soir de son existence, Fauré témoigne de sa souveraine maîtrise et de sa prodigieuse puissance de création.
A partir de :
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 10 janvier 2020 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama
Chanter la mélodie française exige la réalisation d’une alchimie très difficile à obtenir entre une diction parfaite rendant intelligible le texte mis en musique et la recherche d’une expression ne tombant pas dans la préciosité. Grâce à un ambitus particulier, Marc Mauillon est à la fois ténor et baryton : il épouse ainsi un immense répertoire allant du baroque à la musique d’aujourd’hui. Ce récital fauréen est un véritable enchantement par la grâce de toutes ces qualités réunies, auxquelles s’ajoute le timbre clair et touchant du chanteur français. Grand maître de la mélodie depuis ses débuts jusqu’à ses toutes dernières œuvres, Gabriel Fauré n’a pas toujours mis en musique des textes impérissables. Outre son style sans faille et une voix propre à cet art, Marc Mauillon a choisi avec goût et discernement les textes des 31 mélodies de son nouvel album consacré à Fauré. Avec la complicité d’Anne Le Bozec, qui le soutient si judicieusement au piano, il a choisi des textes de Victor Hugo (véritable passion du jeune Fauré), Charles Baudelaire, Paul Verlaine et Molière, à côté de poèmes plus datés de Sully Prudhomme, Armand Silvestre, Paul de Choudens ou Catulle Mendès. Rien de suranné dans ce bel album, juste un chant simple et naturel qui semble unir la mélodie à la chanson française. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Classique - Paru le 15 mai 2020 | Sony Classical

Hi-Res Livret
Avec ce troisième volet consacré cette fois aux œuvres religieuses, Ivor Bolton et son Orchestre symphonique de Bâle poursuivent l’exploration de la musique de Fauré. Organiste de l’église de la Madeleine à Paris, Fauré n’était pourtant pas croyant et laisse peu d’œuvres religieuses. Si le Requiem, présenté en plat de résistance de cet album, n’a pas connu d’oubli, la Messe des pêcheurs de Villerville est en revanche un véritable petit bijou simple et populaire à découvrir. Fruit de l’amitié qui le liait à André Messager, cette Messe a été composée à quatre mains dans ce petit village de pêcheurs de la côte normande entre Trouville et Honfleur, où les deux compositeurs se trouvaient en vacances. Après le succès de la première audition de la version originale pour chœur de femmes, harmonium et violon, Messager orchestra les quatre premières parties de cette messe et Fauré la dernière. Elle paraîtra enfin en 1907, mutilée et modifiée, sous le nom de Messe basse, mais c’est bien la version première que nous offrent ici Ivor Bolton avec ses chanteuses et ses musiciens. « Très honorable ». Telle est la mention reçue par un Fauré de 18 ans lors du concours de composition de l’école Niedermeyer de Paris lorsqu’il y présente ce magnifique Psaume « Super flumina Babylonis ». Il obtiendra le premier prix l’année suivante avec le Cantique de Jean Racine dédié à César Franck et moins oublié aujourd’hui par la postérité. Cet album propose aussi la rare Passion, prologue pour le mystère en deux chants et dix parties d’Edmond Haraucourt qui fut créé en 1890 mais… sans la musique de Fauré. © François Hudry/Qobuz
A partir de :
CD11,49 €

Classique - Paru le 16 avril 2013 | harmonia mundi

Distinctions Diapason d'or - Choc du Monde de la Musique
Requiem Op.48 (version pour grand orchestre) enregistré d'après la nouvelle édition révisée par Jean -Michel Nectoux. Edition Hamelle-Leduc, 1998
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 27 mars 2020 | Chandos

Hi-Res Livret
A partir de :
CD8,99 €

Classique - Paru le 15 septembre 2002 | Arion

Distinctions Choc du Monde de la Musique - 4F de Télérama - 10 de Classica-Répertoire - Discothèque Idéale Qobuz
Voilà une intégrale de référence de l'œuvre pour violon et piano de Gabriel Fauré. Gérard Poulet et Noël Lee formaient un véritable duo et non une association éphémère constituée pour un festival ou un enregistrement discographique. Ils réalisèrent ensemble plusieurs disques pour le même éditeur avec un rare bonheur, celui de la complicité et de l'écoute mutuelle. Leur Fauré chante tout en sachant être viril et tendre à la fois. FH
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Musique de chambre - Paru le 29 septembre 2011 | Alpha

Hi-Res Livret Distinctions Choc de Classica - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
Romance - Sonates n°1 & n°2 - Elégie - Sérénade - Papillon - Berceuse - Trio pour clarinette, piano, violoncelle, op.120 / Eric Le Sage, piano - François Salque, violoncelle - Paul Meyer, clarinette
A partir de :
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique concertante - Paru le 29 mai 2020 | ARTALINNA

Hi-Res Livret
Disciple de Jean-Marc Luisada à l’Ecole Normale de Musique de Paris, la pianiste russe Alexandra Matvievskaya s’est plongée tardivement dans l’œuvre de Gabriel Fauré qui la fascina rapidement. Elle réunit ici six partitions à la fois complexes et emblématiques de l'oeuvre pour piano du compositeur. Quatre Nocturnes, du tempétueux Deuxième à l'ultime et tragique Treizième, qui béneficie ici d'une interprétation à la fois sombre et réellement résignée, en passant par l'extatique Quatrième et le très délicat Sixième. Alexandra Matvievskaya a déjà pu s'affirmer lors de divers concerts comme une interprète extraordinaire de la Ballade, l'une des partitions les plus difficiles du répertoire pianistique et que son pianisme transporte littéralement en plein air. Ainsi que du Thème et Variations dont elle fait ressortir toutes les richesses polyphoniques. Un grand récital Fauré à découvrir sans tarder. © Artalinna
A partir de :
CD8,99 €

Classique - Paru le 3 novembre 2008 | naïve

A partir de :
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Musique de chambre - Paru le 2 octobre 2020 | Berlin Classics

Hi-Res
A partir de :
HI-RES16,49 €
CD10,99 €

Musique concertante - Paru le 22 mars 2019 | Alpha

Hi-Res Livret
Par leur poésie au lyrisme intime et passionné, par leur écriture raffinée révélant peu à peu une profondeur inédite, les treize Nocturnes de Gabriel Fauré forment peut-être l’ensemble le plus significatif de son oeuvre pour piano seul. Composés sur une période de quarante-six ans (entre 1875 et 1921), ils témoignent de l’admirable évolution stylistique du musicien. D’une expression ancrée dans le romantisme à une esthétique inscrite de plain-pied dans la modernité du XXe siècle, Fauré s’épanouit, sculpte sa personnalité musicale. Ces Nocturnes ne sont pas d’égale importance, mais ils forment un recueil dont la diversité et la progression offrent un parfait panorama de son art. Éric Le Sage, l’un des représentants les plus incontournables de l’école française de piano et qui a signé de nombreux enregistrements pour Alpha - dont l'intégrale de la musique de chambre de Fauré - retrouve ici son répertoire de prédilection. © Alpha Classics
A partir de :
HI-RES11,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1968 | Warner Classics

Hi-Res
A partir de :
HI-RES11,99 €
CD8,49 €

Classique - Paru le 9 septembre 2014 | Kings College Cambridge

Hi-Res Livret
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Piano solo - Paru le 1 octobre 2015 | Mirare

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
A partir de :
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Concertos pour clavier - Paru le 13 octobre 2017 | La Dolce Volta

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - Choc de Classica
Comme toujours, l’immersion dans toutes les strates d’une oeuvre permet de recréer un monde, avec son esprit, ses couleurs, ses parfums, ses idiomes, ses idéaux, et d’en mieux saisir les évolutions, les singularités et les sources d’inspiration. Le pianiste Philippe Cassard est bercé depuis son enfance par la musique de Gabriel Fauré et joue désormais la quasi totalité de son répertoire. Le pianisme caressant de la Ballade évoque ces touches noires que Chopin chérissait. La partie centrale du Nocturne n°2 semble surgir d’une Bunte Blätter de Schumann. Celle du Nocturne n°4 fait penser à l’extase de Tristan et Isolde, de Wagner. La Fantaisie, composée par un homme de presque soixante-quinze ans atteint de surdité, fascine par sa vigueur, son énergie inépuisable, sa luminosité et les arabesques cristallines du piano. Le Prélude de Pénélope est une page impressionnante, grandiose, d’un souffle exceptionnel. Voici un formidable hommage à Gabriel Fauré ; cet aristocrate du phrasé, ce lyrique éperdu, cet amoureux de poésie aura tracé un sillon affranchi des dogmes, que les interprètes du monde entier empruntent désormais avec ferveur. © La Dolce Volta« Épaulé par Jacques Mercier à la subtile direction, le pianiste se montre dynamique et détendu mais toujours transparent, « sans rien qui pèse ou qui pose ». Dans les Nocturnes n° 1 et n° 2, encore marqués par le romantisme, comme dans ce n° 11, tellement plus émacié mais où il convient d’éviter toute sécheresse, Philippe Cassard fait preuve d’une parfaite alliance de force et de délicatesse.» (Classica, novembre 2017)

Le compositeur

Gabriel Fauré dans le magazine