Catégories :

Artistes similaires

Les albums

CD8,09 €

Classique - Paru le 30 août 2019 | Brilliant Classics

Livret
CD23,49 €

Classique - Paru le 1 janvier 1970 | Deutsche Grammophon (DG)

CD5,99 €

Musique concertante - Paru le 17 octobre 2004 | Naxos

Livret
Adams : Short Ride in a Fast Machine - Busoni : Berceuse elegiaque (arr. J. Adams) / Bournemouth Symphony Orchestra, dir. Marin Alsop
HI-RES29,99 €
CD19,99 €

Classique - Paru le 2 juin 2017 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica
CD12,49 €

Classique - Paru le 8 mars 2010 | Warner Classics

CD9,99 €

Classique - Paru le 9 juin 2005 | Zig-Zag Territoires

CD9,99 €

Classique - Paru le 8 janvier 2007 | Warner Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
C'est une œuvre monstrueuse et improbable, qui, contrairement à la fourmi de 18 mètres de Robert Desnos existe bel et bien : un Concerto pour piano de proportions gigantesques et qui dure plus d'une heure. Ferrucio Busoni était un des plus grands pianistes de son temps et un compositeur extrêmement original. Son Concerto pour piano mêle un grand orchestre symphonique et un choeur, avec un programme mystique et philosophique. Avant Marc-André Hamelin, c'est John Ogdon qui a ressuscité le monstre en le réhabilitant en concert et au disque. Le projet est fou et l'œuvre aussi outrancière que captivante. FH
HI-RES11,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 2 décembre 2016 | Warner Classics

Hi-Res Livret
Ah non, ça, on ne peut pas dire que Cyril Huvé fait dans la facilité ou le répertoire éculé. Des œuvres pour piano de Ferruccio Busoni, non pas ses (raisonnablement célèbres) adaptations d’après Bach, mais bien des ouvrages originaux. Ainsi la Toccata de 1920, une œuvre donc de l’ultime maturité (Busoni devait disparaître quatre ans plus tard), fait-elle montre d’une probable incidence à la Prokofiev bien plus que celle des baroques ; plus singulier encore, le Indianisches Tagebuch (« Journal indien, quatre études pour piano sur des motifs des Peaux-Rouges américains » de 1915), dans lequel Busoni exploite des thèmes natifs nord-américains tels que rassemblés par l’ethnomusicologue états-unienne Natalie Curtis Burlin, mais dans un discours profondément busonien, toujours aux limites de la tonalité, l’écriture pianistique étant comme toujours celle d’un grand maître du clavier. Huvé n’a choisi ici que des œuvres des dernières grandes années du compositeur, dont les explorations musicales portent toutes vers son ultime opus magnum, son opéra inachevé Doktor Faust. © SM/Qobuz
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 mars 2002 | Chandos

Livret
CD9,99 €

Classique - Paru le 5 janvier 2018 | Myricae Classics

Livret
La discographie du Concerto pour piano de Ferruccio Busoni n’est pas assez ample (Hamelin, Donohoe, Thiollier ou Ogdon sont parmi les rares à s’y être frottés), pour que l’on ne salue pas chaque nouvelle parution, en l’occurrence l’enregistrement de Pietro Massa réalisé certes déjà en 2008 mais dont voici la réédition. Le Concerto de Busoni n’en a que le nom, car dans la forme, il s’agit d’une immense symphonie de plus d’une heure de durée, en cinq mouvements (dont le dernier exige un chœur d’hommes), et dans laquelle le piano joue souvent le rôle de solo, mais aussi assez fréquemment celui d’instrument accompagnateur dans le sein même de l’orchestre, presque comme une harpe un peu plus sonore – d’ailleurs, il n’y a pas de harpe dans la partition malgré l’effectif instrumental délirant qu’elle déploie, ceci expliquant peut-être cela… On pourrait se dire que le compositeur a pu s’inspirer des formes les plus immenses de Mahler et certains modernismes de l’entre-deux-guerres, si ce n’est que son Concerto fut créé en 1904 (eh oui ! 1904 ! quelle modernité !), en l’occurrence par le Philharmonique de Berlin et Karl Muck. Il s’agit là d’un ouvrage plus qu’intrigant, débordant d’émotion et d’idées orchestrales, de couleurs intenses, un véritable chef-d’œuvre dont les proportions seules restent un frein à une plus grande notoriété. On remarquera que le choral final est un hymne chantant, entre autres, la gloire… d’Allah, dans les paroles prononcées par le personnage Alladin des Mille et une nuits. C’est dans ce dernier mouvement que le piano s’intègre le plus dans la texture orchestrale, au point de n’avoir presque plus de rôle soliste. © SM/Qobuz
CD16,99 €

Classique - Paru le 27 mai 1999 | WM Italy

CD16,99 €

Classique - Paru le 27 mai 1999 | WM Italy

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Musique symphonique - Paru le 1 avril 2005 | Chandos

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
CD16,99 €

Musique de chambre - Paru le 9 mars 2009 | WM Italy

CD13,49 €

Classique - Paru le 29 août 2006 | Warner Classics International

Distinctions Choc de Classica
CD9,99 €

Classique - Paru le 2 décembre 2016 | Warner Classics

CD16,99 €

Classique - Paru le 24 juin 1999 | WM Italy

HI-RES8,99 €
CD5,99 €

Classique - Paru le 12 juillet 2019 | Naxos

Hi-Res Livret
CD5,99 €

Classique - Paru le 5 février 2013 | Naxos

Livret
Le prodigieux pianiste allemand Wolf Harden présente le volume 8 de la musique pour piano de Busoni. Les Préludes opus 37 et les Macchiette Medioevali opus 33 sont un produit des jeunes années de Busoni (1881-83). Dans ces pièces rares et charmantes le compositeur se détache du modèle classique de ses premières oeuvres pour se tourner vers un langage plus romantique.
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 mai 2013 | SWR Digital