Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Classique - Paru le 11 septembre 2015 | Deutsche Grammophon Classics

Hi-Res Livret Distinctions 4F de Télérama - 4 étoiles Classica
En vérité, cet album propose deux enregistrements d’Orfeo ed Euridice de Gluck. La partition existe sous diverses versions : l’originale de Vienne en italien, avec un castrat contralto dans le rôle d’Orphée, en 1762 (c’est la version principale choisie pour cet ample album) ; la version de Parme en 1769, toujours en italien mais pour un castrat soprano ; la version en français de Paris en 1774, où Orphée est alors confié à un haute-contre – avec un ballet en prime ; puis la version que réalisa Berlioz en 1859 pour voix de contralto, une sorte de mélange entre les diverses écritures précédentes. Il n’en reste pas moins que la version originale viennoise de 1762 représente le premier jet de la main de Gluck et garde aujourd’hui toute sa force. Pour des raisons que l’on imagine, il est très impossible aujourd’hui de retrouver cette couleur de voix si particulière qu’est celle du castrat, mais Franco Fagioli est sans doute le contre-ténor actuel qui présente la voix la plus proche de celle des castrats d’autrefois, caractérisée par une tessiture très étendue, une technique très belcantiste capable d’un cantabile au souffle infini mais aussi d’une incroyable vélocité dans les colorature. Le Insula orchestra joue sur instruments d’époque, restant fidèle à l’instrumentarium souhaité par Gluck. Lors de concerts publics qu’avait donné ce même ensemble, Laurence Equilbey avait choisi d’ajouter à l’Orfeo viennois quelques pages célèbres de la version parisienne, l’Orphée et Eurydice de 1774, comme l’ « Air des furies » ou encore le magnifique solo de flûte des Champs-Élysées. Aussi, la présence de Franco Fagioli justifiait d’insérer le fameux air de bravoure qui clôt l’Acte I. Ainsi, Laurence Equilbey a tenu à proposer au disque, en plus de l’intégrale de la version viennoise, une partie qu’elle appelle simplement Orpheo, composé des moments saillants de cette interprétation en concert, alliage inédit des versions de Vienne et de Paris. © SM/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 18 mai 2018 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions 5 Sterne Fono Forum Klassik
Voici le premier enregistrement jamais réalisé de cette version particulière d’Orfeo ed Euridice de Gluck : celle du Théâtre Royal de Naples pour le Carnaval de 1774. Certes, elle repose en partie sur la version initiale de Vienne datée 1762 (où Orphée était chanté par un castrat alto), mais également sur la réécriture de 1769 pour Parme où Orphée était confié à un soprano masculin. Les notes, les tonalités, l’instrumentation, les tempos et nombre de dynamiques subirent de considérables modifications dans la version du Carnaval napolitain ; l’ouvrage est à la fois entièrement reconnaissable et pourtant différent de sa forme habituelle, d’autant que sont rajoutés quelques numéros entièrement nouveaux – dont l’un, en vérité, est sans doute possible dû à l’aristocrate dilettante Diego Naselli, le second peut-être aussi. L’orchestration elle-même subit maintes modifications, dues bien sûr aux contraintes locales et disponibilités du moment. Le succès napolitain de février 1774 fut suffisant pour qu’en novembre de la même année, le fameux Théâtre San Carlo se saisisse de l’ouvrage – encore une fois dans une toute nouvelle version, avec non plus trois mais huit personnages, et plusieurs numéros apocryphes de Jean-Chrétien Bach et autres stars du moment, destinés à rallonger l'ouvrage jusqu’à trois actes, là où la présente version n’en offre qu’un seul, divisé en six scènes. Orphée est chanté par Philippe Jaroussky, Eurydice par Amanda Forsythe, Amore par Emöke Baráth, tandis que Diego Fasolis mène avec ardeur l’ensemble I Barocchisti et le Chœur de la Radio Suisse Italienne. Les amateurs de Gluck seront ravis de découvrir encore l’une des mille facettes possibles et imaginables de cet ouvrage qui, décidément, aura connu d’innombrables réécritures et péripéties. © SM/Qobuz
HI-RES35,96 €
CD23,96 €

Opéra - Paru le 4 octobre 2019 | PentaTone

Hi-Res Livret
CD24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Deutsche Grammophon (DG)

HI-RES19,49 €28,49 €(32%)
CD16,99 €24,49 €(31%)

Classique - Paru le 5 septembre 2011 | Warner Classics

Hi-Res Livret Distinctions Hi-Res Audio
Ce coffret regroupe une très belle équipe de chanteurs tels Sonia Prina, Ann Hallenberg, Max Emanuel Cencic et Topi Lehtipuu. Dirigés par Alan Curtis, ils interprètent Ezio de Gluck, une première pour le chef britannique, qui n'a enregistré que des ouvrages de Haendel jusqu'à ce jour, dont Berenice et Ariodante. Composé en 1750, Ezio se fonde sur un livret de Métastase, auteur prolifique. Cet opéra a été écrit bien avant les pièces dites « réformées » de Gluck que sont Orfeo et Alceste.
CD33,99 €

Classique - Paru le 15 décembre 2006 | Warner Classics

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 11 septembre 2015 | Deutsche Grammophon Classics

Hi-Res Livret
CD14,49 €

Intégrales d'opéra - Paru le 29 octobre 2009 | Sony Classical

CD11,49 €

Classique - Paru le 6 janvier 2001 | Warner Classics International

CD17,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1993 | Decca Music Group Ltd.

Livret
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 15 juillet 2014 | Hungaroton

HI-RES21,99 €
CD18,99 €

Classique - Paru le 2 mars 2018 | RCA Red Seal

Hi-Res
CD24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2004 | Archiv Produktion

Livret
CD14,99 €

Classique - Paru le 14 janvier 2008 | Warner Classics

Orphée et Euridice / Barbara Hendricks, soprano - Brigitte Fournier, soprano - Anne Sofie Von Otter, mezzo-soprano - Chœur Monteverdi - Orchestre De L'Opéra National De Lyon - John Eliot Gardiner, direction
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2001 | Decca Music Group Ltd.

La Clémence de Titus - Il Parnaso confuso - Ezio - La Semiramide riconosciuta - La Corona - Antigono / Cecilia Bartoli, mezzo-soprano - Akademie für Alte Musik Berlin - Bernhard Forck, direction
CD24,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1970 | Decca Music Group Ltd.

HI-RES3,75 €7,49 €(50%)
CD2,50 €4,99 €(50%)

Classique - Paru le 1 janvier 1961 | BnF Collection

Hi-Res Livret
CD17,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1968 | Deutsche Grammophon (DG)

Orphée & Euridice / Dietrich Fischer-Dieskau, baryton - Edda Moser, soprano - Gundula Janowitz, soprano - Münchener Bach-Chor - Münchener Bach-Orchester - Karl Richter, direction
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1976 | Decca Music Group Ltd.