Votre panier est vide

Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Classique - Paru le 17 janvier 2020 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason
« [...] Composés en 1765, au moment de quitter Berlin pour Hambourg, les deux concertos pour hautbois paraissent bien sages par rapport aux accents tourmentés des partitions des années 1740 et 1750 [...]. La formidable Xenia Löffler [...] déroule avec une sensibilité affûtée les longues lignes mélodiques des mouvements lents [...]. Son jeu véloce, coloré d'appoggiatures et d'ornements discrets, séduit particulièrement dans les allegros que la soliste empoigne sans à-coups mais stimulée par l'accompagnement accrocheur d'une Akademie berlinoise à son meilleur. [...]» (Diapason, mars 2020 / Jean-Luc Macia)
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Concertos pour violoncelle - Paru le 30 mars 2016 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - Choc de Classica - Prise de Son d'Exception
Loin d’être un pâle épigone de son père qu’il admirait tant et dont il fut l’un des plus ardents défenseurs, Carl Philipp Emanuel Bach se révèle ici dans toute sa singularité en réinventant littéralement les genres auxquels il touche. Il révolutionne le concerto et la symphonie, bouleverse les formes et les codes ; dans ses concertos pour violoncelle, l’instrument solo n’est plus l’émanation de la basse ou du tissu orchestral, il incarne bel et bien un instrument positionné face à l’orchestre, créant un dialogue tantôt violent, tantôt d’une extrême sensualité. « CPE » annonce ainsi les heures de gloire du violoncelle dans les répertoires classique puis romantique, de Haydn à Schumann. Mozart ne s’y était pas trompé, lui qui avait dit « Il est le père, nous sommes ses enfants ». Voici neuf ans qu’Ophélie Gaillard et son ensemble Pulcinella côtoient ce surprenant personnage. Pour ce deuxième volume consacré à son œuvre, nos musiciens ont choisi deux symphonies, un concerto pour violoncelle, une sonate pour violoncello piccolo – que Bach-le-père a utilisé assez souvent dans ses cantates, et surtout pour lequel il a conçu sa Suite BWV 1012 ; il s’agit d’un violoncelle plus petit mais, dans la plupart des cas, accordé comme le violoncelle normal) –, et pour terminer un concerto pour clavecin. Les solos de violoncelle sont tenus par Ophélie Gaillard, le clavecin par Francesco Corti. Enregistré en septembre 2015 à l’église Bon-Secours, Paris. © SM/Qobuz« [...] Les sautes d’humeur, les incises, les traits vibrants qu’exige cette musique torturée autant que torrentielle sont maîtrisés à la perfection. La soliste et son orchestre Pulcinella visitent ce monde aux lumières changeantes sans rien perdre en beauté sonore. [...] L’album confirme la qualité superlative de timbres et la discipline à toute épreuve obtenue en quelques années par Pulcinella. [...] Une totale réussite.» (Diapason, mai 2016 / Jean-Luc Macia)
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Concertos pour violoncelle - Paru le 24 mars 2014 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - 4 étoiles Classica - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
L'anniversaire de la naissance de Carl Philipp Emanuel Bach (8 mars 1714) suscite un engouement extraordinaire de la part des interprètes comme des maisons de disques et c'est une grande chance, car voilà un compositeur qui fait partie des plus grands et que le grand public ignorait un peu. Le choix d'Ophélie Gaillard est des plus judicieux, car il fait découvrir à la fois un Concerto et de la musique de chambre, comme cette extraordinaire "Conversation entre un sanguin et un mélancolique" qui nous fait plonger à elle seule dans l'univers tourmenté et pré-romantique de cet étonnant compositeur. Voilà une manière singulière d'exprimer en musique la dualité qui est au cœur de chaque être humain. FH
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Musique de chambre - Paru le 11 octobre 2019 | Signum Records

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Concertos pour violoncelle - Paru le 18 mai 2018 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 4F de Télérama - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Après deux albums salués par la critique internationale unanime, l’Ensemble Resonanz, basé à Hambourg, propose un enregistrement consacré à Carl Philip Emanuel Bach : les Concertos pour violoncelle Wq. 170 et Wq. 172, respectivement de 1750 et 1753, et la Symphonie Wq. 173 de 1741. On remarquera d’emblée la différence radicale de langage entre les deux concertos, écrits après la mort de Bach-le-Père, et la Symphonie, écrite encore de son vivant : les concertos regardent résolument vers l’époque classique en devenir, y compris dans le futur « Sturm und Drang » (à cet égard, le Concerto en la mineur qui ouvre l’album, tout en vigueur et en oppression mélodique, est un parfait exemple), tandis que la Symphonie procède du baroque en cours de mutation finale. La lecture cristalline qu’offre le violoncelliste Jean-Guilhen Queyras et l’Ensemble Resonanz sous la direction de son nouveau directeur musical en résidence, le violoniste Riccardo Minasi, s’oppose sans vergogne aucune à la vogue – parfois assez intrusive il est vrai, voire dictatoriale et exclusive – des instruments d’époque qui voudrait que toute musique avant Mozart (et encore, même Mozart) n’eût pas droit d’être joué sur instruments modernes. Queyras, Resonanz et Minasi ont su se saisir des véritables apports stylistiques de la mode baroque. Voilà un bien bel album, superbement joué, et qui sait faire ressortir toute l’originalité de Carl Philip Emanuel Bach. © SM/Qobuz« Leur première rencontre au disque fait des étincelles, dans deux concertos exubérants où Riccardo Minasi excelle à mettre Jean-Guihen Queyras tout à la fois en danger et en valeur. Quel orchestre ! » (Diapason, juillet/août 2018)
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 18 octobre 2019 | Glossa

Hi-Res Livret
Carl Philipp Emanuel Bach, le second fils de Johann Sebastian Bach, était son préféré et aussi celui qui eut le plus de succès. Personnage clé de la transition du Baroque au Classicisme, C.P.E. Bach eut sur Mozart et Beethoven une grande influence, due en partie à ses sonates pour clavier. Au XVIIIe siècle, le concerto pour violoncelle était une nouveauté relative et ni Boccherini ni Haydn n’avaient encore apporté leur contribution à ce genre quand C.P.E. Bach composa les siens entre 1750 y 1753. Le drame orageux qui souffle au début des concertos et la candeur insouciante des finales contrastent fortement avec la délicatesse et la profondeur d’émotion des mouvements lents. Le célèbre violoncelliste belge Roel Dieltiens et le légendaire Orchestre du XVIIIe siècle transforment, avec un art consommé de la narration, ces musiques en histoires fascinantes et hautes en couleurs. Cette édition inclut un texte émouvant et édifiant de la grande romancière et poète néerlandaise Anna Enquist, amie depuis des lustres de l’orchestre et du regretté Frans Brüggen. Prenant comme point de départ les sessions d’enregistrement du disque à Amsterdam auxquelles elle assista, Enquist explore la personnalité musicale de Carl Philipp Emanuel en se centrant particulièrement sur sa relation avec l’œuvre de son père. © Glossa
HI-RES23,09 €
CD16,49 €

Classique - Paru le 22 mai 2020 | CAvi-music

Hi-Res Livret
HI-RES14,49 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 30 septembre 2019 | Passacaille

Hi-Res Livret
CD4,99 €

Classique - Paru le 17 avril 2020 | XXI Music

Admirée et souvent citée en exemple par Haydn, Mozart et Beethoven, la musique de Carl Philipp Emanuel Bach peine encore à trouver son public, à l’instar des trois autres compositeurs. Être un des fils de Johann Sebastian reste un héritage lourd à porter. Mise en scène émotionnelle d’une musique ponctuée de surprises et de modulations soudaines, violentes oppositions dynamiques, silences parfois lourds d’angoisse, c’est tout ce « théâtre de l’âme » (Gilles Cantagrel) qui fait le prix et l’originalité du compositeur, qui appartenant au début de l’ère classique mais dont la musique semble déjà apercevoir le romantisme. Prolixe comme tous les artistes de son temps, Carl Philipp laisse près de 50 concertos pour le clavecin, son instrument préféré avec le clavicorde, sur lequel il aimait improviser pendant des heures. Familier de ce compositeur, Christian Zacharias lui a déjà consacré plusieurs enregistrements. Le Concerto en ré mineur, Wq. 23, H. 427, qu’il a choisi pour ce concert de novembre 2019 avec l’Orchestre national d’Auvergne qu’il dirige depuis son clavier, illustre parfaitement la nouveauté du langage de Carl Philipp Emanuel Bach, et particulièrement dans le Poco Andante dont l’épanchement expressif préfigure les plus grands pages concertantes de Mozart. L’extraordinaire Rondo en ut mineur donné en bis nous laisse au bord de l’abîme avec son instabilité harmonique et sa fin en forme de question sans réponse. Une musique qui semble inaugurer et condenser cet « âge de la sensibilité » auquel Haydn et Mozart vont ensuite largement contribuer. © François Hudry/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Musique de chambre - Paru le 29 mars 2011 | harmonia mundi

Hi-Res Livrets Distinctions 5 de Diapason - Gramophone Editor's Choice - Choc de Classica - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
Concertos pour clavier, Wq. 43 / Andreas Staier, clavecin
HI-RES15,99 €
CD11,49 €

Concertos pour violoncelle - Paru le 24 mars 2014 | Aparté

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or de l'année - Diapason d'or - 4 étoiles Classica - Prise de Son d'Exception - Hi-Res Audio
L'anniversaire de la naissance de Carl Philipp Emanuel Bach (8 mars 1714) suscite un engouement extraordinaire de la part des interprètes comme des maisons de disques et c'est une grande chance, car voilà un compositeur qui fait partie des plus grands et que le grand public ignorait un peu. Le choix d'Ophélie Gaillard est des plus judicieux, car il fait découvrir à la fois un Concerto et de la musique de chambre, comme cette extraordinaire "Conversation entre un sanguin et un mélancolique" qui nous fait plonger à elle seule dans l'univers tourmenté et pré-romantique de cet étonnant compositeur. Voilà une manière singulière d'exprimer en musique la dualité qui est au cœur de chaque être humain. FH
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 17 avril 2020 | haenssler CLASSIC

Hi-Res Livret
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Musique vocale sacrée - Paru le 10 février 2014 | harmonia mundi

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - Hi-Res Audio
Selon Gilles Cantagrel (qui vient de publier une remarquable biographie consacrée à CPE Bach aux Editions Papillon), il n'est pas impossible que Carl Philipp Emanuel Bach se soit présenté à Leipzig pour remplacer son père avec ce Magnificat en ré majeur. Ce qui expliquerait sa proximité avec le célèbre Magnificat paternel. En poussant la comparaison un peu plus loin, on reste étonné du presque décalque du Fecit potentiam ou du Deposuit entre le père et le fils. Exemple unique, car Carl Philipp Emanuel a très vite possédé son style propre tout en vénérant la musique de son père. Le calcul n'était pas bon, car c'est justement cette proximité qui l'a probablement empêché d'avoir le poste. Il reste que la découverte est passionnante grâce à une interprétation très vivante, pleine de rythme et de couleur. Les 300 ans de sa naissance permettent d'évaluer enfin à sa juste valeur un des grands compositeurs de l'histoire de la musique. FH
CD6,99 €

Oratorios sacrés - Paru le 24 décembre 2009 | harmonia mundi

Dirigée avec succès par Gluck à Vienne, en 1777, cet oratorio (d'abord intitulé "Cantate sacrée") décrit, dans le style expressif inimitable de Carl Philipp Emanuel Bach, les souffrances et le désespoir des Israélites traversant le désert. On y entend beaucoup d'invention mélodique et une instrumentation originale, comme l'utilisation d'un basson dans un long solo absolument splendide. Du poignant chœur de lamentation initial au lumineux ensemble final, William Christie traverse cet oeuvre avec une grande éloquence et une attention de chaque instant. FH
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 17 octobre 2014 | Es-Dur

Hi-Res
CD5,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 2006 | Alpha

Livret
HI-RES17,99 €
CD13,49 €

Classique - Paru le 14 octobre 2016 | Es-Dur

Hi-Res
CD5,99 €

Duos - Paru le 27 décembre 2005 | Alpha

Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 3 janvier 2020 | BIS

Hi-Res Livret
CD11,49 €

Classique - Paru le 11 novembre 2007 | harmonia mundi

Le compositeur

Carl Philipp Emanuel Bach dans le magazine
  • La Minute Qobuz #27
    La Minute Qobuz #27 Cette semaine, La Minute Qobuz présente toute l’actualité musicale : 5 minutes, 5 artistes, 5 albums avec Kylie Minogue, Emilie Simon, Rusconi, François & The Atlas Mountains, Cuarteto Casals et, p...