Catégories :

Artistes similaires

Les albums

HI-RES19,99 €
CD17,49 €

Piano solo - Paru le 10 avril 2015 | Sony Classical

Hi-Res Distinctions Diapason d'or - Gramophone Editor's Choice
CD48,99 €

Classique - Paru le 15 mai 2015 | Decca Music Group Ltd.

Livret Distinctions Diapason d'or
HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Duos - Paru le 18 novembre 2016 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Diapason d'or - 5 Sterne Fono Forum Klassik
Fils de la soprano Edith Wiens, neveu de la non moins soprano Edda Moser, on ne s’étonnera guère que le violoncelliste allemand Johannes Moser ait été baigné dans une atmosphère de lyrisme et de chant, qui transparaît à chaque instant qu’il joue. Pour cet album, son choix s’est arrêté sur deux piliers du répertoire russe/soviétique : la Sonate de Rachmaninov, un chef-d’œuvre – quand bien même assez « brouillon », débordant d’idées pas toujours ordonnées, mais quelle matière somptueuse ! – de 1901, l’époque du Deuxième Concerto pour piano ; et la Sonate de Prokofiev, écrite en 1949 et créée dans la foulée par Rostropovitch (qui, bien qu’il n’en fût pas le dédicataire, épaula considérablement le compositeur dans moult détails techniques lors de l’écriture) et Richter. Ces deux ouvrages font la part belle à la conception mélodique, ultra-lyrique, vocale quasiment, du violoncelle. En complément de programme, Moser et son partenaire privilégié, le pianiste Andrei Korobeinikov, ont choisi la Vocalise de Rachmaninov – dont l’aspect chantant saute aux yeux autant qu’aux oreilles – ainsi que l’extraordinaire Adagio que Prokofiev a adapté lui-même pour violoncelle et piano à partir d’une scène de son ballet Cendrillon, l’une de ses plus amples et somptueuses créations mélodiques. © SM/Qobuz« L’extraordinaire talent de Johannes Moser était terni par des partenaires en retrait dans ses disques précédents. Quel éblouissement quand il rencontre le cerveau non moins bouillonnant d’Andrei Korobeinikov ! On s’est habitué à ce que chacun des disques de ce musicien cultivé soit au moins excellent, mais il trouve ici un partenaire tout à fait à sa mesure, autre surdoué notoire [...] Korobeinikov apporte au dialogue avec le violoncelliste germano-canadien une intelligence vigilante et spirituelle. Le résultat est d’une qualité musicale rare : on espère les retrouver bien vite dans d’autres répertoires.» (Diapason, janvier 2017 / Michel Stockhem)
CD14,99 €

Classique - Paru le 28 novembre 2005 | Warner Classics

CD41,99 €

Classique - Paru le 14 juin 2019 | Universal Music Australia Pty. Ltd.

HI-RES23,09 €
CD16,49 €

Musique symphonique - Paru le 13 mai 2016 | LSO Live

Hi-Res Livret
CD15,99 €

Classique - Paru le 15 mars 2019 | Sony Classical

HI-RES17,99 €
CD11,99 €

Classique - Paru le 3 juillet 2015 | PentaTone

Hi-Res Livret Distinctions Gramophone Editor's Choice - 5 Sterne Fono Forum Klassik
En cette année du centenaire de la mort de Scriabine, quoi de plus normal que nombre de nouveaux enregistrements lui soient dédiés… et quoi de plus normal, hélas, que ce soient plus ou moins toujours les mêmes œuvres puisque, du haut de ses quarante-trois de vie, le malheureux compositeur n’a eu que le temps d’écrire pour orchestre trois symphonies, deux poèmes symphoniques et un concerto pour piano. Et encore, seuls la troisième symphonie et les deux poèmes sont-ils de la « dernière » époque scriabinienne, celle qui s’ouvre sur de nouveaux mondes jusque-là inexplorés. Ce nouvel enregistrement signé Mikhail Pletnev allie la Première symphonie de 1900, un gigantesque ouvrage en six mouvements avec chœur et solistes vocaux – une de ces œuvres avec lesquelles le compositeur semble « fermer » le siècle romantique avec éclat – et le génialissime Poème de l’extase, une véritable orgie orchestrale et un monde sonore extraordinairement nouveau. © SM/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Classique - Paru le 30 octobre 2015 | Decca Music Group Ltd.

Hi-Res Livret
CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1997 | Deutsche Grammophon (DG)

CD11,49 €

Classique - Paru le 31 juillet 2007 | harmonia mundi

Classique - Paru le 1 mai 1998 | Warner Classics UK

Téléchargement indisponible
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 juillet 2012 | Nimbus Alliance

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1996 | Decca Music Group Ltd.

HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 1 août 2007 | BIS

Hi-Res Livret
HI-RES14,99 €
CD9,99 €

Classique - Paru le 7 février 2012 | Ondine

Hi-Res Livret Distinctions 5 de Diapason - 4 étoiles de Classica - Hi-Res Audio
Le pianiste finlandais Olli Mustonen revient chez Ondine avec les oeuvres pour piano d'Alexandre Scriabine, son répertoire fétiche en récital. Le programme offre un parcours à travers les très virtuoses Études et Préludes, la Sonate n°10, peut-être le chef d'oeuvre du compositeur, et culmine avec Vers La Flamme, un tour de force pianistique popularisé par Vladimir Horowitz. Olli Mustonen est un pianiste flamboyant qui s'affranchit des barrières expressives comme aucun autre.
CD33,99 €

Classique - Paru le 6 décembre 2005 | Nonesuch

CD8,49 €

Classique - Paru le 21 avril 2006 | harmonia mundi

CD14,99 €

Classique - Paru le 1 janvier 1971 | Decca Music Group Ltd.

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Voici, sous la baguette experte de feu Lorin Maazel, un « vrai » poème symphonique, un poème symphonique de nature pianistique-concertante, et un vrai concerto pour piano, le tout de Scriabine. Le « vrai » poème symphonique, bien sûr, c’est le phénoménal et explosif Poème de l’extase de 1908, une œuvre sinueuse, fuyante, et dans laquelle les dernières minutes sont ce qui s’approche sans doute le plus d’un orgasme dans le répertoire symphonique… Non moins orgiaque est le poème symphonique avec piano solo Poème du feu de 1910, ou Prométhée dans lequel Scriabine pousse encore plus loin la fuite harmonique et les recherches sonores orchestrales. L’ouvrage principal de ce CD est pourtant le Concerto pour piano de 1896 qui, lui, appartient encore à la période postromantique du compositeur, dans la lointaine mais évidente lignée de Chopin, et dans celle plus proche de Tchaïkovski. Scriabine n’avait que vingt-quatre ans lorsqu’il écrivit ce chef-d’œuvre mais les fondations de son langage harmonique s’y entendent déjà au détour de bien des tournures. Au piano, Vladimir Ashkenazy, grand défenseur de l’œuvre pour piano de Scriabine au même titre que celle de Rachmaninov. En réalité, le pianiste russe commençait son immersion « discographique » chez Scriabine en participant les 26 et 27 avril 1971 aux côtés du London Philharmonic Orchestra et Lorin Maazel à l’enregistrement du Concerto et Prométhée. Il proposera par ailleurs une belle intégrale des dix Sonates dont l’enregistrement s’est étalé sur douze ans, entre le 29 novembre 1972 (Sonates Nos. 3, 4, 5 & 9) et le 17 septembre 1984 (Sonate No. 1). C’est en mai 1978 que Lorin Maazel réalisa à Cleveland sa gravure flamboyante du Poème de l’extase. © SM/Qobuz
CD24,49 €

Classique - Paru le 15 août 2001 | Warner Classics

Le compositeur

Alexander Scriabin dans le magazine
  • Jonathan Benichou en « e-récital »
    Jonathan Benichou en « e-récital » Le pianiste jouera Bach et Scriabine le 6 avril au Théâtre de l’Athénée à Paris et offrira aux spectateurs le téléchargement gratuit de son nouvel album à paraître chez Sisyphe.