Catégories :
Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 20 octobre 2017 | Rhino

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Pour leur troisième album, les Smiths sont au sommet de leur art : voix de crooner torturé, arpèges cristallins suintant d’une guitare limpide, paroles romantiques et cyniques, tout est là pour faire une pop 100% britannique, comme les Kinks, les Who et les Jam surent en engendrer en leur temps… The Queen Is Dead, Bigmouth Strikes Again, The Boy With The Thorn In His Side, There Is A Light That Never Goes Out ou Some Girls Are Bigger Than Others sont autant de perles introspectives que le chant du charismatique Morrissey transforme en poésie pure. Tracas adolescents, peintures sociales, caricatures subtiles, la plume du Moz trempe ici dans l’encre de la perfection. © MD/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 30 octobre 2015 | Beggars Banquet

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Après deux albums avec Tubeway Army, Gary Numan avance enfin seul et démasqué sous le nom de… Gary Numan ! Paru durant l’été 1979, ce troisième opus fait dans le tout synthétique. Minimoog, Polymoog et autres ARP Odyssey, The Pleasure Principle est une belle orgie de claviers en tous genres, un sommet de la new wave électronique qui fait alors fureur en cette aube des années 80. Un disque au cœur duquel la batterie et les percussions de Cedric Sharpley jouent aussi un rôle primordial, contrepoids parfait aux machines. L’influence de Bowie est toujours bien là mais Numan impose ici et plus que jamais sa propre voix, son propre style. Au point que The Pleasure Principle soit son disque le plus accompli. © CM/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 30 octobre 2015 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES17,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 octobre 2015 | Beggars Banquet

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Derrière les mimétismes bowiesques, ce second et ultime album de Tubeway Army demeure un vrai chef d’œuvre de new wave électronique. Sans doute plongé dans la prose de Philip K. Dick, le groupe de Gary Numan scotchait alors avec Replicas sur la science-fiction, l’homme devenant machine, l’androgynie et tous les thèmes adjacents. Paru en avril 1979, ce disque porté par son tubesque single Are 'Friends' Electric? propose une pop synthétique à souhait, au cœur de laquelle Numan trouvait la mélodie et le refrain justes. Et derrière son impressionnante quincaillerie de synthés analogiques et Moog en tous genres, Tubeway Army signe un disque qui marquera l’aube des années 80. © CM/Qobuz
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 2 octobre 2015 | Stunvolume

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître… Certes, le cerveau de Garbage n’est pas un bleu lorsque parait le premier album éponyme du groupe en 1995. Le rock’n’roll conçu par le producteur américain Butch Vig (celui-là même Vig (aux manettes du Nevermind de Nirvana !) et chanté par l’Ecossaise Shirley Manson déroulent un impressionnant chapelet d’influences : grunge, métal, punk, shoegazing, pop et electro, difficile d’encager ce disque surpuissant aux mélodies redoutables. Pourtant, le disque n’a rien d’un collage artificiel. Sur des couches de guitares saturées façon My Bloody Valentine (Supervixen), Butch Vig dépose des touches d’électro ou de rythmes funky (Queer). Et lorsque l’atmosphère se détend, Garbage abat la carte plus urbaine et noctambule (Stupid Girl). Un grand disque post-grunge bien en phase avec l’état du rock au milieu de la décennie 90. Cette Deluxe Edition du 20e anniversaire comprend un total de 21 titres : l'album originel accompagné de 9 morceaux supplémentaires rares. © CM/Qobuz
HI-RES16,49 €
CD11,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 2 octobre 2015 | Stunvolume

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Pour un coup d’essai, ce fut un coup de maître… Certes, le cerveau de Garbage n’est pas un bleu lorsque parait le premier album éponyme du groupe en 1995. Le rock’n’roll conçu par le producteur américain Butch Vig (celui-là même Vig (aux manettes du Nevermind de Nirvana !) et chanté par l’Ecossaise Shirley Manson déroulent un impressionnant chapelet d’influences : grunge, métal, punk, shoegazing, pop et electro, difficile d’encager ce disque surpuissant aux mélodies redoutables. Pourtant, le disque n’a rien d’un collage artificiel. Sur des couches de guitares saturées façon My Bloody Valentine (Supervixen), Butch Vig dépose des touches d’électro ou de rythmes funky (Queer). Et lorsque l’atmosphère se détend, Garbage abat la carte plus urbaine et noctambule (Stupid Girl). Un grand disque post-grunge bien en phase avec l’état du rock au milieu de la décennie 90. © CM/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 21 août 2015 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Encastrer le froid dans le chaud (à moins que ça ne soit l’inverse), Gang of Four sait faire. Dans la grisaille nordiste de Leeds, le chanteur Jon King, le guitariste Andy Gill, le bassiste Dave Allen et le batteur Hugo Burnham lancent leur révolution post-punk à coups de guitares désarticulées et de grooves anguleux. Entertainment !, leur premier album publié en septembre 1979, impose la singularité de ce yin et yang climatique. Très très frisquet donc dans des mélodies que la six-cordes de Gill cisaille à coups de stridences et de laminages. Mais très très chaud dans une rythmique élastique et funky comme chez les Talking Heads d’alors. Le carambolage est d’autant plus violent que les textes de cet Entertainment! ne sont pas vraiment de l’entertainment mais plutôt des petits cocktails Molotov à base de situationnisme, de féminisme, d’aliénation, de conflit nord-irlandais, de guérilla maoïste en Amérique du Sud et de plein d’autres festives considérations… Avec leurs confrères de The Fall, Père Ubu, Au Pairs ou PIL, Gang of Four ébranle les harmonies, les refrains, les solos et les mélodies comme nul autre. Un radicalisme qui influencera des années plus tard des groupes comme The Rapture, Radio 4, Editors, Bloc Party ou Franz Ferdinand… © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 27 octobre 2014 | Rough Trade

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
La pochette de l’album le sous-entend légèrement : les Libertines ne carburent pas qu’à l’eau minérale et à la vitamine C. Les problèmes de drogue et d’entente entre les leaders Pete Doherty et Carl Barât sont à l’origine de la plupart des titres figurant sur le deuxième album éponyme de ce groupe à la si courte carrière mais à l’influence si grande. Leur manager Alan Mcgee qui avait déjà dû supporter les frères Gallagher d’Oasis qualifie les Libertines comme le groupe le plus extrême avec qui il a travaillé. Mais la vie mouvementée menée par les musiciens en question semble les inspirer plus que jamais : avec cet album, c’est un rock typiquement britannique qui est livré, avec ses guitares claquantes qui viennent se superposer aux paroles empreintes de poésie moderne écrites par les deux artistes. Un classique venu tout droit de Londres. © LG/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 septembre 1991 | Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Paru en 1991, ce 5e album studio permet aux Red Hot Chili Peppers de toucher enfin le grand public sans pour autant avoir mis de l’eau dans leur vin funk rock métallique. Produit par les doigts de fée du barbu Rick Rubin, Blood Sugar Sex Magik est aussi l’avènement de John Frusciante, guitariste ayant remplacé le furieux Hillel Slovak emporté à 26 ans par une overdose en 1988. Ses solos se fondent à la perfection dans la rythmique portée par la basse élastique de Flea. Dans les uppercuts rock’n’funk comme Give It Away ou les ballades royales telles que Under The Bridge, le gang californien fait des étincelles et accouche, à l’arrivée, de son plus bel opus. © MD/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD14,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 mai 1993 | Parlophone UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Est-ce bien le même Talk Talk qui dévalisa les charts quatre ans plus tôt grâce au tubesque Such a Shame ? Avec ce Spirit of Eden, la bande de Mark Hollis opère un virage à 180° en laissant à la cave les synthés typiquement 80's de ses débuts. Publié en septembre 1988, ce quatrième album slalome entre pop chambriste et jazz climatique. Basse onirique, guitare au ralenti et batterie cotonneuse viennent enlacer le chant d’Hollis, qui a abandonné le dandysme de Bryan Ferry pour les chuchotements osés du David Sylvian de Brilliant Trees ou du Brian Eno de Music for Airports. Talk Talk invente une sorte de postrock élégant, mâtiné de New Age classieuse. Et pour atteindre ce zénith de mélancolie, les Anglais ont sorti une improbable quincaillerie avec hautbois, harmonium, violon, basson, cor anglais, dobro… On sort de Spirit of Eden conscient d’avoir entendu une incroyable BO éthérée en forme de symphonie sensorielle. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 14 juillet 2014 | 4AD

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
Lorsque parait ce sixième album en septembre 1990, les Cocteau Twins sont déjà considérés comme l’un des groupes les plus originaux de la scène new wave des années 80. Les nappes de guitares oniriques de Robin Guthrie et la voix d’ange de Liz Fraser qui ferait quasiment passer celle de Kate Bush pour du Tom Waits ont touché des hordes de fans aux quatre coins du monde. Pourtant Heaven Or Las Vegas n’est guère un radotage de leurs enregistrements antérieurs. La base reste certes la même et, en moins de quinze secondes, l’identité du groupe est identifiable. Pourtant, les mélodies sont ici plus enjouées que par le passé, et le chant de Liz Fraser semble lui aussi sourire. Rythmiquement, le disque prend également des risques, osant quelques séquences up-tempo. A l’arrivée, non seulement la magie Cocteau Twins brille toujours de mille feu mais elle touche au sublime. © MD/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 14 juillet 2014 | 4AD

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
HI-RES17,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 novembre 2013 | Beggars Banquet

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
On aurait tort de réduire Bauhaus à la quincaillerie gothique qui l’entoure. Car par-delà ce décorum un brin puéril, la bande de Peter Murphy était l’une des formations les plus originales de l’ère new wave/post punk. Originale mais surtout brillante dans l’écriture et l’exécution de ses chansons comme cette compilation de leurs singles en atteste. L’alliage proposé par Bauhaus était unique. On y trouvait évidemment pas mal de Bowie (dont ils reprendront brillamment Ziggy Stardust) voire du Marc Bolan (belle relecture aussi de Telegram Sam), bref une bonne dose de glam rock, mais aussi une énergie punk à la Sex Pistols, de la noirceur crispée façon Joy Division, sans oublier le respect d’une certaine tradition rock’n’roll comme les Cramps pouvaient alors l’entendre. A la barre du navire Bauhaus, un charismatique et grandiloquent Peter Murphy surfant sur la guitare énervée de Daniel Ash et la basse élastique de David J. Et dans les oreilles, des tubes de fin du monde tels que Dark Entries et des grandes messes comme les neuf minutes de Bela Lugosi’s Dead. A l’arrivée, un groupe majeur du rock britannique des années 80. © MZ/Qobuz
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2011 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Pour certains, Nevermind est sans doute le dernier vrai chef d’œuvre de l’histoire du rock. Chef d’œuvre au sens de disque fédérateur, pour ne pas dire LE disque d’une génération… En 1991 pourtant, certains se demandent pourquoi la planète entière va s’emparer de cette bombe nucléaire de rock’n’roll, punk dans l’âme, pour la transformer en véritable phénomène. Après un premier disque cinglant (Bleach), beau retour au punk basique passé à la moulinettes de sonorités distordues et métalliques, Kurt Cobain affute sa plume et son sens de la mélodie : Smells Like Teen Spirit évidemment mais aussi le raz-de-marée électrique de Territorial Pissings, le fielleux Come As You Are, le folk troublant de Poly ou le bipolaire Lithium, tout est perfection, destructeur pour le corps, renversant pour l’esprit… L’organe lancinant de Kurt Cobain fait corps avec sa prose désespérée et la batterie de Dave Grohl résonne comme autant de directs au plexus. Essentiel ? Doux euphémisme. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2013 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio - Pitchfork: Best New Reissue
Suite au raz de marée Nevermind, la bande à Kurt Cobain décide de s’accompagner de Steve Albini (notamment connu pour son travail avec les Pixies) pour produire son prochain disque. Un tel choix est cohérent pour un groupe qui veut affirmer son image punk et indie, et qui désire se débarrasser de l’étiquette pop qui lui a été collé après l’incroyable succès de son précédent opus. In Utero constitue un véritable pied de nez aux maisons de disque puisque Nirvana ne fait pas le choix facile et commercial de reproduire la même recette qu’avant : l’ambiance est volontairement plus sombre et les instrumentations sont lourdes et très punk, constituant un disque moins facilement accessible que Nevermind. Difficile de ne pas considérer cet album comme une lettre de suicide écrite par Cobain, ce dernier mettant tout son talent de songwriter dans des titres aux paroles glaçantes, chantant et criant ses frustrations et sa rage dans des titres brillamment composés. La dernière preuve de l’immense talent du chanteur qui se suicidera en 1994, laissant derrière lui une œuvre touchante et immensément influente. A l'occasion de son 20e anniversaire, l'album est totalement remasterisé. © LG/Qobuz
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 novembre 1993 | WM UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 15 février 1988 | WM UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Pour leur troisième album, les Smiths sont au sommet de leur art : voix de crooner torturé, arpèges cristallins suintant d’une guitare limpide, paroles romantiques et cyniques, tout est là pour faire une pop 100% britannique, comme les Kinks, les Who et les Jam surent en engendrer en leur temps… The Queen Is Dead, Bigmouth Strikes Again, The Boy With The Thorn In His Side, There Is A Light That Never Goes Out ou Some Girls Are Bigger Than Others sont autant de perles introspectives que le chant du charismatique Morrissey transforme en poésie pure. Tracas adolescent, peintures sociales, caricatures subtiles, la plume du Moz trempe ici dans l’encre de la perfection. © MD/Qobuz
HI-RES22,49 €
CD19,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 28 septembre 2012 | Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Au fil de leur carrière, les britanniques de Muse l’ont bien fait comprendre : ils n’aiment pas faire deux fois la même chose ! Le tant attendu 6e album du groupe le prouve une fois de plus : The 2nd Law propose un son plus électro que celui auquel Matt Bellamy et ses compères nous avaient habitué, allant même jusqu’à explorer des sonorités dubstep sur certaines chansons. Auto-produit entre Londres et Los Angeles, le disque contient des arrangements peaufinés jusqu’au moindre détail dans lesquels les gros riffs de guitare se laissent légèrement effacés par des synthétiseurs plus que jamais présents. Autre nouveauté de cet album : le bassiste Chris Wolstenholme dévoile pour la première fois ses talents de compositeur et de chanteur sur 2 titres Save Me et Liquid State. La force de Muse réside dans sa capacité à évoluer tout en gardant un son qui lui est propre et dont le charme opère toujours. © LG/Qobuz
HI-RES20,49 €
CD17,49 €

Alternatif et Indé - Paru le 3 mars 1998 | Reprise

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Il est tentant de cataloguer l’ambitieux, brillant et multiforme American Idiot des Green Day comme leur version d’un album des Who, étape suivant le très pop Warning (2000) inspiré des Kinks. Mais réduire l’album à ses influences donnerait l’impression injustifiée de n’avoir là qu'un grand patchwork de sons familiers, alors que c’est bien d’une œuvre visionnaire et personnelle à part entière dont il s’agit. American Idiot offre une musicalité accrue à la hauteur des paroles incisives de Billie Joe Armstrong qui expriment la paranoïa et la peur de vivre dans l’Amérique d’après le 11 septembre, tout en livrant des portraits intimes de personnages à petite échelle. Un chef-d’œuvre, donc, et l’un des rares albums à transmettre ce que l’on ressent à vivre dans l’étrange et déconcertante Amérique du début des années 2000. ~ Stephen Thomas Erlewine