Catégories :
Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2013 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio - Pitchfork: Best New Reissue
Suite au raz de marée Nevermind, la bande à Kurt Cobain décide de s’accompagner de Steve Albini (notamment connu pour son travail avec les Pixies) pour produire son prochain disque. Un tel choix est cohérent pour un groupe qui veut affirmer son image punk et indie, et qui désire se débarrasser de l’étiquette pop qui lui a été collé après l’incroyable succès de son précédent opus. In Utero constitue un véritable pied de nez aux maisons de disque puisque Nirvana ne fait pas le choix facile et commercial de reproduire la même recette qu’avant : l’ambiance est volontairement plus sombre et les instrumentations sont lourdes et très punk, constituant un disque moins facilement accessible que Nevermind. Difficile de ne pas considérer cet album comme une lettre de suicide écrite par Cobain, ce dernier mettant tout son talent de songwriter dans des titres aux paroles glaçantes, chantant et criant ses frustrations et sa rage dans des titres brillamment composés. La dernière preuve de l’immense talent du chanteur qui se suicidera en 1994, laissant derrière lui une œuvre touchante et immensément influente. A l'occasion de son 20e anniversaire, l'album est totalement remasterisé. © LG/Qobuz
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2011 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Pour certains, Nevermind est sans doute le dernier vrai chef d’œuvre de l’histoire du rock. Chef d’œuvre au sens de disque fédérateur, pour ne pas dire LE disque d’une génération… En 1991 pourtant, certains se demandent pourquoi la planète entière va s’emparer de cette bombe nucléaire de rock’n’roll, punk dans l’âme, pour la transformer en véritable phénomène. Après un premier disque cinglant (Bleach), beau retour au punk basique passé à la moulinettes de sonorités distordues et métalliques, Kurt Cobain affute sa plume et son sens de la mélodie : Smells Like Teen Spirit évidemment mais aussi le raz-de-marée électrique de Territorial Pissings, le fielleux Come As You Are, le folk troublant de Poly ou le bipolaire Lithium, tout est perfection, destructeur pour le corps, renversant pour l’esprit… L’organe lancinant de Kurt Cobain fait corps avec sa prose désespérée et la batterie de Dave Grohl résonne comme autant de directs au plexus. Essentiel ? Doux euphémisme. © Marc Zisman/Qobuz
HI-RES21,49 €
CD14,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2014 | UMC (Universal Music Catalogue)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Sorti en 1973, Goodbye Yellow Brick Road est considéré comme l’un des albums majeurs d’Elton John. En l’espace de 17 titres sans temps mort, le chanteur anglais montre toute l’étendue de son talent de songwriter. Au sommet de son art, il livre certains de ses morceaux les plus inspirés, qui font aujourd’hui figure de classiques et nous rappellent l’immense talent de l’un des chanteurs les plus influents du XXe siècle. © NG/QOBUZ
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Punk - New Wave - Paru le 6 septembre 2013 | Sony Music UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Qu’on parle ici de chef d’œuvre ne fait évidemment aucun doute mais là où les Clash brillent réellement tout au long de ce troisième album, c’est dans leur capacité à passer en revue toute la mythologie du rock’n’roll avec grandeur, richesse et éclectisme. Loin de n’être qu’un coup de gueule punk post-ado, l’art du gang de Joe Strummer fusionne un engagement militant et social jamais bas du front à un traitement subtil de tous leurs styles de prédilection, qu’il s’agisse de reggae (Guns Of Brixton, Rudie Can't Fail), de rockabilly (Brand New Cadillac), de soul (The Right Profile), de ska (Wrong 'Em Boyo), de funk (Train In Vain) voire même de jazz (Jimmy Jazz). Même la pochette de ce London Calling qui revisite celle du tout premier disque d’Elvis Presley est un chef d’œuvre. In-dis-pen-sa-ble ! © MZ/Qobuz
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Rock - Paru le 21 avril 1997 | Universal Music Division Barclay

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Louise Attaque connaît un succès foudroyant en France à la sortie de son premier album éponyme en 1997. Le groupe compte uniquement sur le bouche à oreilles pour la promotion de l'album et devient l'un des plus gros succès de l'année dans son pays natal. On comprend facilement pourquoi "Fatigante" et "Ton Invitation" ont accroché si vite. Le groupe de rock français a créé un album plein d'énergie, où les airs de violon et de guitare acoustique confèrent une note folk subtile à l'album. Aujourd'hui encore, il n'a pas perdu de son charme. ~ Celeste Rhoads
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop/Rock - Paru le 10 février 1971 | Ode - Epic - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Punk - New Wave - Paru le 6 septembre 2013 | Sony Music UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Lorsque Sandinista est annoncé, chacun se demande comment les Clash vont réussir à surpasser leur double-album London Calling. Réponse : avec un triple album ! Déjà connu pour fusionner les genres, la bande de Joe Strummer appuie davantage sur son éclectisme. Punk rock, dub, rockabilly, ska, funk, rhythm’n’blues, disco, reggae et même rap, c’est le feu d’artifice stylistique total ! Et Sandinista tisse de jolis ponts entre Londres, New York et Kingston, comme les prémices d’une grande sono mondiale. © MD/Qobuz
HI-RES17,49 €
CD12,49 €

Rock - Paru le 1 janvier 2013 | Geffen*

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2014 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
HI-RES17,49 €
CD13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 14 juillet 2014 | 4AD

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
Lorsque parait ce sixième album en septembre 1990, les Cocteau Twins sont déjà considérés comme l’un des groupes les plus originaux de la scène new wave des années 80. Les nappes de guitares oniriques de Robin Guthrie et la voix d’ange de Liz Fraser qui ferait quasiment passer celle de Kate Bush pour du Tom Waits ont touché des hordes de fans aux quatre coins du monde. Pourtant Heaven Or Las Vegas n’est guère un radotage de leurs enregistrements antérieurs. La base reste certes la même et, en moins de quinze secondes, l’identité du groupe est identifiable. Pourtant, les mélodies sont ici plus enjouées que par le passé, et le chant de Liz Fraser semble lui aussi sourire. Rythmiquement, le disque prend également des risques, osant quelques séquences up-tempo. A l’arrivée, non seulement la magie Cocteau Twins brille toujours de mille feu mais elle touche au sublime. © MD/Qobuz
HI-RES30,99 €
CD21,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2014 | Universal Music Group International

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
Figure emblématique des années 80, Grace Jones a connu une carrière musicale en dents de scie d'où se détachent nettement Warm Leatherette et ce Nightclubbing, album de toutes les audaces. A nouveau produit par le facétieux Chris Blackwell, patron du label Island, cet opus paru en mai 1981 dispose à son bord de musicien-pointures de l'étoffe de Sly Dunbar et Robbie Shakespeare, ainsi que Wally Badarou aux claviers ou encore Jack Emblow à l'accordéon sur le mythique I've Seen That Face Before (Libertango), pinacle de l'album, magnifiquement "clippé" par Jean-Paul Goude, le compagnon de Miss Jones. Musicalement, le titre du LP (et un des morceaux) est un clin d’œil à l'iguane Iggy Pop, et le célèbre Demolition Man a été écrit par Sting alors encore en charge de Police. Grace reprend et adapte également des morceaux de Flash & The Pan, Harry Wanda, David Bowie, Bill Withers et Marianne Faithfull. Loin de sa période disco des familles, la Jamaïcaine et sa bande signe un album mature, équilibré, hyper produit, et ce, jusqu'à la pochette ultra-culte dont les versions "posters" ornent encore bien des échoppes dans le monde entier... © PPG/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD11,49 €

Punk - New Wave - Paru le 6 septembre 2013 | Sony Music UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Le chapitre punk du grand livre d’or de l’histoire du rock’n’roll aime opposer les Sex Pistols aux Clash. Et force est de constater que face au nihilisme anar’ de la bande de Johnny Rotten, celle de Joe Strummer préfère déclencher la révolte et la révolution. Guitares garage aux poings, mots choc en bouche et avalanche d’influences (garage, pub rock, rockabilly, reggae), les Clash, en dignes héritiers de l’esprit du MC5, font trembler l’establishment britannique avec des uppercuts comme I’m So Bored With The USA, White Riot, London’s Burning, I Fought The Law (reprise folle de Bobby Fuller), Hate & War ou Police & Thieves (un grand classique reggae de Junior Murvin). Tout au long de ce premier album plus que parfait, Strummer hurle comme un condamné à mort, Mick Jones maltraite les six cordes de sa Les Paul et Paul Simonon, la mèche pas encore gominée, entretient le feu dans la cheminée avec sa basse féline et bouillonnante comme s’il habitait Kingston. © MZ/Qobuz
HI-RES15,99 €
CD13,49 €

Pop - Paru le 19 octobre 1987 | WM France

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Nougayork est un cri de rage d’un homme blessé et qui ne s’avoue pas vaincu, loin de là. En 1987, Claude Nougaro affirme alors sa pleine puissance dans un album volontairement tonitruant. L’histoire est celle d’un chanteur remercié par son label (Barclay) parce qu’il n’effectue pas assez de ventes. On le considère alors comme passé de mode. Le « Has Been » vend sa maison, s’envole pour New York, avec « pour seul bagage » l'adresse de la veuve de Charles Mingus (il fait d'ailleurs allusion au célèbre musicien dans la chanson Harlem, texte qu'il « pose » sur une composition de Mingus). Sur place, il enregistre ce Nougayork avec des « pointures » de la musique américaine. Parmi eux : le bassiste Mark Egan, le percussionniste Trilok Gurtu, et aussi, entre autres, le bassiste Marcus Miller et Nile Rogers (guitariste et fondateur du groupe Chic). L’album aura un succès commercial tel qu’il relancera et dynamisera la carrière du « poète cathare ». Il obtiendra la Victoire du meilleur album aux Victoires de la Musique 1988 ainsi que celle de l'Artiste interprète masculin de l’année.
HI-RES28,99 €
CD20,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2010 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Crooners - Paru le 18 juin 1962 | Columbia

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2013 | SMASHING PUMPKINS - DEAL #2 DIGITAL

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
HI-RES19,49 €
CD13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2012 | Capitol Records

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Décortiqué. Dépecé. Etudié. Analysé. Pet Sounds a sans doute subi tout ce qu’un enregistrement peut subir… On a souvent tendance à encager l’histoire de la pop et du rock au moyen de l’équation Beatles et/ou Rolling Stones, impossible pourtant de négliger ce monument de 1966, sorti du cerveau génial et dérangé de Brian Wilson, leader de Garçons Plagistes qu’on croyait cantonnés ad-vitam-aeternam à la gentille mais un peu anecdotique surf music… Avec leur chef d’œuvre Rubber Soul, les Beatles ont fait bien plus que faire entrer la pop dans l’ère adulte. Wilson veut lui aussi plonger l’essence insouciante et adolescente de ce genre dans la complexité de constructions symphoniques quasi-baroques. Même sa prose quitte avec Pet Sounds l’hédonisme de la plage, des voitures et du surf pour toucher une matière un brin plus essentielle comme l’être humain, l’artiste et même Dieu ! Pet Sounds a de génial qu’il demeure, malgré ce sérieux de façade, un disque foncièrement pop. Pop pour popular. Les mélodies simplement démentielles sont accrocheuses et dégustables dès la première écoute. A l’image du Wouldn't It Be Nice qui ouvre l’album. Derrière cette aisance mélodique, les expérimentations sonores de Brian Wilson n’ont rien de gadget. Surtout que parallèlement aux merveilles du binôme Lennon/McCartney, les travaux du génial Phil Spector font, eux aussi, plus qu’intriguer le Californien joufflu qui ose avec Pet Sounds de nombreuses innovations techniques. Re-recording, instrumentations ovni, utilisation originale de la réverbération et de l’écho, structure complexe de certaines mélodies, titres instrumentaux, tout y passe sans pour autant qu’au final une quelconque sensation de catalogue pour savant fou ne prenne le dessus sur le Graal unique : la musique. Sur God Only Knows, harmonies vocales, arrangements à la pince à épiler, mélodies plurielles et chœurs célestes fusionnent dans un éther de pureté pop inégalée. Les fans américains de la première heure des Beach Boys seront évidemment déboussolés par Pet Sounds à sa sortie. Mais outre-Manche, l’accueil sera alors bien plus chaleureux et émerveillé. Aujourd’hui encore et sans doute demain voire même après-demain, ce disque demeure le maître-étalon d’un style musical, la règle d’un jeu sucré, d’apparence aisé, mais au final bien plus complexe qu’il n’y parait… © MZ/Qobuz
HI-RES22,49 €
CD19,49 €

Rock - Paru le 4 février 1977 | Rhino - Warner Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Les tensions internes ayant motivé l'écriture de pour ainsi dire toutes les chansons de Rumours, son écoute constitue quasiment une expérience de voyeurisme tant les membres du Mac s'y déclarent leurs quatre vérités tour à tour, crachant leurs insinuations et leurs mensonges au visage même de leur collègues. A nouveau produit et pensé par le guitariste Lindsey Buckingham, Rumours est une oeuvre tout à fait à part sur laquelle ce dernier endurcit Christine McVie et adoucit Stevie Nicks, injectant une bonne dose de mélodies accessibles donnant à l'entreprise un impact profond, dissimulant un orage émotionnel sous des arrangements faussement enjoués et faisant par exemple de la cruelle "Go Your Own Way" un véritable hymne. C'est cette capacité à rendre universelle une douleur intime qui fait de Rumours un disque indémodable. ~ Stephen Thomas Erlewine (trad. Olivier Duboc)
HI-RES97,99 €
CD55,99 €

Rock - Paru le 26 mai 1967 | UMC (Universal Music Catalogue)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Comment faire mieux que Revolver ? En signant Sergent Pepper's Lonely Hearts Club Band, pour beaucoup, le plus grand disque de pop et de rock de tous les temps. Pour ne pas dire l’une des œuvres d’art les plus marquantes de la culture populaire de la seconde moitié du XXe siècle… Après avoir découvert les possibilités sans fin que leur offraient le studio d’enregistrement, John, Paul, George et Ringo poursuivent ici leurs folles expériences. Plus cinquième Beatles que jamais, le producteur George Martin déroule un tapis de trouvailles qui influenceront la pop à venir. Lorsque ce huitième opus studio parait en juin 1967, l’heure est évidemment au psychédélisme tous azimuts et cet album-concept est un vrai trip hallucinatoire (pas seulement pour Lucy In The Sky With Diamonds). A l’image du patchwork de sa mythique pochette, Sergent Pepper's brasse de la pop pure, du rock’n’roll viril, des séquences totalement planantes, des escales presque world, de la chanson rétro, des comptines pour enfants, des bruits d’animaux et même de la musique classique ! Côté composition enfin, le tandem Lennon/McCartney est au sommet de son art, livrant de nouvelles chansons toujours aussi influentes. Cette édition du 50e anniversaire propose l’album entièrement remixé par Giles Martin, le fils de, ainsi que des prises alternatives. De quoi exciter les fanatiques des Fab Four bien évidemment mais aussi de quoi laisser un brin perplexe les puristes car, il est bon de le rappeler, la vraie version originale de ce monument a été conçue et pensée par les Beatles et George Martin non pas en stéréo mais en mono… © MZ/Qobuz
HI-RES16,99 €
CD14,49 €

Pop - Paru le 13 avril 2018 | Sony Music CG

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Deux accords de synthés et tout est dit ! Il n’en faut pas plus pour reconnaître le son si singulier d’Eurythmics, groupe emblématique des années 80. Le tandem constitué d’Annie Lennox et de Dave Stewart symbolise parfaitement cette new wave synthétique (pop dans son fond, futuriste dans sa forme) propre à cette décennie où les guitares étaient presque devenues persona non grata… Le duo britannique squattera le sommet des charts durant toutes ces années 80 mais leurs Sweet Dreams resteront leur œuvre phare. A la partition, Dave Stewart se lance dans une new wave sombre à la Bowie (Love Is A Stranger) ou ose le krautrock light (Sweet Dreams). Il peut aussi être funky (I’ve Got An Angel) voire même disco (Wrap It Up). Au micro, Annie Lennox impressionne en optant pour une voix soul ou, au contraire, carrément austère. Un classique du genre. © Clotilde Maréchal/Qobuz