Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

20,49 €
17,49 €

Rock progressif - Paru le 14 janvier 2003 | Rhino - Elektra

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
13,49 €

Rock progressif - Paru le 2 août 1994 | Rhino - Elektra

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
17,99 €
11,99 €

Rock progressif - Paru le 30 septembre 2014 | Discipline Global Mobile

Hi-Res Livret Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Rock progressif, chapitre 1. Pour beaucoup, In the Court of the Crimson Court qui sort en octobre 1969 est l’acte fondateur d’un genre hybride porté par des fans de rock jouant du jazz et du classique. A moins que ce ne soit des fans de jazz et de classique faisant du rock… Avec Pink Floyd et Soft Machine, King Crimson embarque le rock’n’roll sur les terres d’une sophistication inédite. D’une durée allant de six à douze minutes, les compositions de ce chef d’œuvre ont des allures de mini-symphonies sensorielles érigées par la guitare de Robert Fripp, élément central du groupe britannique. Avec Greg Lake (chant, basse et futur Emerson Lake & Palmer), Ian McDonald (flûte, clarinette, vibraphone, claviers, mellotron) et Michael Giles (batterie), il mêle interludes délicats, planants et beaux, et tsunamis musicaux où les sonorités distordues sont confrontées à une avalanche de mots. Des très très très grands écarts qui font la force d’une œuvre folle qui ne ressemble à aucune autre et influencera de nombreux groupes. © CM/Qobuz
14,49 €

Rock progressif - Paru le 1 janvier 1990 | Windham Hill Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
9,99 €

Rock progressif - Paru le 27 octobre 2008 | Domino Recording Co

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Après ce disque, Robert Wyatt est… mort ! Ou presque… Le 1er juin 1973, lors d’une fiesta réunissant Gilli Smyth et Lady June Campbell du groupe Gong, l’ancien cerveau de Soft Machine en proie à l’ingurgitation de nombreuses substances solides et liquides, LSD en tête, passe malencontreusement par la fenêtre du troisième étage de l’immeuble où il se trouve. Sa seconde vie, vissée au fond d’un fauteuil roulant commence alors… En fin d’année, Pink Floyd donnera même, au Rainbow Theatre de Londres, deux concerts de soutien. C’est lors de sa convalescence que Robert Wyatt cogite à ce qui deviendra son grand œuvre, monument ovni de l’histoire du rock, l’album Rock Bottom qu’il met en boite avec Mike Oldfield, Ivor Cutler, Henry Cow et Fred Frith et Mongezi Feza. Sombre, comme du psychédélisme de chambre, poétique et impalpable, cette suite de compositions bizarroïdes, mêlant tout ce que les êtres humains ont produit de musical depuis Adam et Eve, touche au sublime. Et sous ses airs bien anthracites d’un rock de la solution final, Rock Bottom intrigue et fait rêver. Naïvement. © MZ/Qobuz
9,99 €

Rock progressif - Paru le 13 septembre 1972 | Rhino Atlantic

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
16,99 €

Rock progressif - Paru le 14 août 1985 | Atlantic Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz