Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

12,49 €
8,99 €

Pop - Paru le 9 juillet 2014 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
16,99 €
9,99 €

Rock - Paru le 25 avril 2014 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Redoutable guitar-hero ayant influencé des hordes d’autres redoutables guitar-heroes, Carlos Santana offre une palette musicale large au possible. Après des débuts au sein de groupes de rock latino et de funk plus ou moins psyché, le musicien d’origine mexicaine se lance sous son nom en fusionnant rock psychédélique et funk torride et décroche avec son groupe virtuose un succès inattendu lors du festival de Woodstock. Avec ce deuxième album qui parait en septembre 1970 chez CBS, la richesse de son univers musical prend des formes multiples apportant sa pierre à l’édifice jazz-rock/jazz-fusion qui nait alors un peu partout. Le lyrisme de son jeu de guitare et la chaleur apportée par celui de ses musiciens aboutissent à des merveilles comme Black Magic Woman (en fait une reprise d’un morceau de Peter Green pour Fleetwood Mac), Oye Como Va (relecture sexy d’un titre de Tito Puente), ou bien encore Incident At Neshabur (sublime instrumental de latin jazz électrique qui embrase les oreilles avant de s’éteindre délicatement dans un groove feutré). Aux frontières du rock psyché, du funk en fusion, du blues habité, de la salsa dépoussiérée et du jazz branché sur 10.000 volts, Abraxas est un disque défricheur, un album en avance sur son temps… © MD/Qobuz
16,99 €
9,99 €

Rock - Paru le 25 avril 2014 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
18,99 €

Pop/Rock - Paru le 18 février 2011 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
18,99 €

Rock - Paru le 15 octobre 2010 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Et un double ! Et même le premier de l’histoire du rock’n’roll ! Paru au milieu de l'année 1966, Blonde On Blonde est surtout un nouveau monument signé Bob Dylan. Un Dylan qui aura passé sa première décennie artistique à se remettre en question, à se revisiter et construire sur ce qu’il a détruit. Enregistré avec Robbie Robertson qui n’a pas encore formé The Band, ce septième album studio est un merveilleux patchwork qui secoue folk, blues, country et rock’n’roll dans tous les sens. Délirant ou introspectif, caustique ou émouvant, simple ou complexe, le Zim fait tout, chante tout. Visions Of Johanna, I Want You, Absolutely Sweet Marie, Rainy Day Women #12 & 35 et les onze minutes poignantes de Sad Eyed Lady Of The Lowlands, il enchaîne les perles comme autant de petits romans miraculeux. Et la planète rock ne sera (une fois encore) plus vraiment comme avant… © MZ
14,49 €

Pop/Rock - Paru le 15 octobre 2010 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,49 €

Rock - Paru le 15 octobre 2010 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Il était une icône folk hippy, il sera une rock star ! Ayant pactisé avec la fée électricité depuis Bringing It All Back Home, Bob Dylan désintègre sa propre image avec ce chef d’œuvre paru en août 1965 qu’il a conçu avec un vrai groupe rock emmené par le guitariste Mike Bloomfield. Sur ce sixième album studio produit par Bob Johnston, l’instrumentation est plus dense et riche qu’à l’accoutumée comme en témoigne Like A Rolling Stone et le Zim ose tous les styles, plongeant même sa plume cynique et parfois surréaliste (le cirque fou de Desolation Row) dans l’encre d’une certaine décadence… Et qu’il s’agisse de rock’n’roll nerveux et arrogant ou de blues folk à l’âme soul, c’est bien le nouveau personnage de Dylan qui prend forme au cœur de cette Highway cabossée et bigarrée. Une vraie révolution qui influencera toute la planète rock. © MZ
14,49 €

Rock - Paru le 15 octobre 2010 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
L’Histoire sait que certains esprits étroits n’apprécièrent guère que Bob Dylan ait mis les doigts dans la prise. Tant pis pour eux car ce cinquième album paru en mars 1965 prouve que le génie dylanien fonctionne dans tous les contextes. Tous ! Sa prose prophétique comme ses mélodies renversantes font ici des étincelles inédites et Bringing It All Back Home est une orgie ultime où se croisent folk, blues, rock, country, chansons engagées, délires à la Burroughs, poésie, satire, rien ne manque à l’appel ! Une manière aussi pour le Zim d’insister sur le fait qu’il n’est le gourou ou le leader d’aucun mouvement. Juste un songwriter qui ne ressemble qu’à lui-même et qui influencera tous les habitants de la planète rock. © MZ
18,99 €

Rock - Paru le 9 avril 2010 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Après deux disques immenses (The Stooges et Fun House), il faudra attendre presque trois ans avant que le troisième épisode des aventures d’Iggy et ses Stooges ne sorte enfin. Exit Dave Alexander qui file sa basse à Ron Asheton et, entrée en cours de match, de James Williamson pour s’occuper des guitares. Avec Raw Power, la légende de l’Iguane monte d’un cran. Poussé en studio par David Bowie, Osterberg et son groupe concoctent une nouvelle bombe atomique dont l’Iguane, plus sombre que jamais, est le détonateur. Ces titres de chansons ! Search & Destroy, Penetration, Gimme Danger, Raw Power, Death Trip, l’esprit n’est pas trop à Petit Ours Brun… Iggy braille, miaule, éructe, pleure, chante aussi, et le feu comme le sang sortent de son gosier. Le leader des Stooges reprochera toutefois à l’ami Bowie d’avoir rendu l’ensemble moins sauvage que ce qu’il n’était à l’origine. Au point qu’en 1997, il remixera l’album pour lui rendre sa puissance et sa sauvagerie initiales. Nombreux sont celles et ceux qui rangeront Raw Power dans le Top 10 des plus grands albums de rock de tous les temps… A noter que cette Legacy Edition comprend en bonus un puissant live enregistré au Richards d'Atlanta en octobre 1973. © MZ/Qobuz
14,49 €

Pop/Rock - Paru le 16 février 2010 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
17,49 €

Pop/Rock - Paru le 15 septembre 2008 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,49 €
Oar

Pop/Rock - Paru le 23 janvier 2007 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
18,99 €

Variété internationale - Paru le 20 février 2004 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
21,99 €
18,99 €

Crooners - Paru le 14 octobre 1997 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,49 €

Rock - Paru le 5 mai 1994 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,49 €

Rock - Paru le 13 avril 1994 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Après deux disques immenses (The Stooges et Fun House), il faudra attendre presque trois ans avant que le troisième épisode des aventures d’Iggy et ses Stooges ne sorte enfin. Exit Dave Alexander qui file sa basse à Ron Asheton et, entrée en cours de match, de James Williamson pour s’occuper des guitares. Avec Raw Power, la légende de l’Iguane monte d’un cran. Poussé en studio par David Bowie, Osterberg et son groupe concoctent une nouvelle bombe atomique dont l’Iguane, plus sombre que jamais, est le détonateur. Ces titres de chansons ! Search & Destroy, Penetration, Gimme Danger, Raw Power, Death Trip, l’esprit n’est pas trop à Petit Ours Brun… Iggy braille, miaule, éructe, pleure, chante aussi, et le feu comme le sang sortent de son gosier. Le leader des Stooges reprochera toutefois à l’ami Bowie d’avoir rendu l’ensemble moins sauvage que ce qu’il n’était à l’origine. Au point qu’en 1997, il remixera l’album pour lui rendre sa puissance et sa sauvagerie initiales. C'est d'ailleurs la version de ce présent disque. Nombreux sont celles et ceux qui rangeront Raw Power dans le Top 10 des plus grands albums de rock de tous les temps… © MZ/Qobuz
14,49 €

Rock - Paru le 22 septembre 1992 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,49 €

Rock - Paru le 24 avril 1991 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
16,99 €
11,49 €

Rock - Paru le 11 janvier 1971 | Columbia - Legacy

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Indéniablement l’une des deux meilleures créations de Janis Joplin (avec Cheap Thrills), Pearl, publié en 1971, est une véritable démonstration de sensibilité artistique et de musicalité de la part de la légendaire chanteuse. Sa voix rocailleuse et torturée libère toute sa passion sur des rythmes funky et bluesy et des ballades à la fois romantiques et dramatiques. L’album comprend son tube posthume Me and Bobby McGee ainsi qu’une chanson totalement instrumentale, Buried Alive in the Blues : cette dernière revêt un aspect tragique puisque Joplin est retrouvé morte avant d’avoir eu le temps d’enregistrer sa partie vocale. Difficile de passer outre ce vide laissé par le décès de cette immense artiste et de se questionner sur l’immense potentiel gâché par une disparition survenue bien trop tôt. Un disque incontournable. © LG/Qobuz
18,99 €

Rock - Paru le 11 janvier 1971 | Columbia - Legacy

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Indéniablement l’une des deux meilleures créations de Janis Joplin (avec Cheap Thrills), Pearl, publié en 1971, est une véritable démonstration de sensibilité artistique et de musicalité de la part de la légendaire chanteuse. Sa voix rocailleuse et torturée libère toute sa passion sur des rythmes funky et bluesy et des ballades à la fois romantiques et dramatiques. L’album comprend son tube posthume Me and Bobby McGee ainsi qu’une chanson totalement instrumentale, Buried Alive in the Blues : cette dernière revêt un aspect tragique puisque Joplin est retrouvé morte avant d’avoir eu le temps d’enregistrer sa partie vocale. Difficile de passer outre ce vide laissé par le décès de cette immense artiste et de se questionner sur l’immense potentiel gâché par une disparition survenue bien trop tôt. Un disque incontournable. © LG/Qobuz