Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

17,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 30 octobre 2015 | Beggars Banquet

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Après deux albums avec Tubeway Army, Gary Numan avance enfin seul et démasqué sous le nom de… Gary Numan ! Paru durant l’été 1979, ce troisième opus fait dans le tout synthétique. Minimoog, Polymoog et autres ARP Odyssey, The Pleasure Principle est une belle orgie de claviers en tous genres, un sommet de la new wave électronique qui fait alors fureur en cette aube des années 80. Un disque au cœur duquel la batterie et les percussions de Cedric Sharpley jouent aussi un rôle primordial, contrepoids parfait aux machines. L’influence de Bowie est toujours bien là mais Numan impose ici et plus que jamais sa propre voix, son propre style. Au point que The Pleasure Principle soit son disque le plus accompli. © CM/Qobuz
17,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 octobre 2015 | Beggars Banquet

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Derrière les mimétismes bowiesques, ce second et ultime album de Tubeway Army demeure un vrai chef d’œuvre de new wave électronique. Sans doute plongé dans la prose de Philip K. Dick, le groupe de Gary Numan scotchait alors avec Replicas sur la science-fiction, l’homme devenant machine, l’androgynie et tous les thèmes adjacents. Paru en avril 1979, ce disque porté par son tubesque single Are 'Friends' Electric? propose une pop synthétique à souhait, au cœur de laquelle Numan trouvait la mélodie et le refrain justes. Et derrière son impressionnante quincaillerie de synthés analogiques et Moog en tous genres, Tubeway Army signe un disque qui marquera l’aube des années 80. © CM/Qobuz
17,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 25 novembre 2013 | Beggars Banquet

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
On aurait tort de réduire Bauhaus à la quincaillerie gothique qui l’entoure. Car par-delà ce décorum un brin puéril, la bande de Peter Murphy était l’une des formations les plus originales de l’ère new wave/post punk. Originale mais surtout brillante dans l’écriture et l’exécution de ses chansons comme cette compilation de leurs singles en atteste. L’alliage proposé par Bauhaus était unique. On y trouvait évidemment pas mal de Bowie (dont ils reprendront brillamment Ziggy Stardust) voire du Marc Bolan (belle relecture aussi de Telegram Sam), bref une bonne dose de glam rock, mais aussi une énergie punk à la Sex Pistols, de la noirceur crispée façon Joy Division, sans oublier le respect d’une certaine tradition rock’n’roll comme les Cramps pouvaient alors l’entendre. A la barre du navire Bauhaus, un charismatique et grandiloquent Peter Murphy surfant sur la guitare énervée de Daniel Ash et la basse élastique de David J. Et dans les oreilles, des tubes de fin du monde tels que Dark Entries et des grandes messes comme les neuf minutes de Bela Lugosi’s Dead. A l’arrivée, un groupe majeur du rock britannique des années 80. © MZ/Qobuz