Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

14,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1968 | Virgin EMI

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Et la plus grande chanteuse pop et soul britannique s’envola, à l’automne 1968, dans la moiteur de Memphis, dans la tanière du groove sudiste américain. C’est là que Dusty Springfield accouche de l’un des plus grands disques de tous les temps ! Produit par Jerry Wexler, déjà responsable de l’âge d’or d’Aretha Franklin et Otis Redding, épaulé par l’ingénieur du son Tom Dowd, la soul sister londonienne love la voix de son âme blanche dans le paradis de ce rhythm’n’blues noir. Les arrangements sont d’une finesse renversante, sa voix n’a jamais atteint de tels sommets, les chansons sont d’une rare perfection (Gerry Goffin et Carole King, Michel Legrand, Randy Newman, Barry Mann et Cynthia Weil ou bien encore Burt Bacharach et Hal David), bref la messe est dite. A se demander si Dusty In Memphis n’est pas… le disque soul parfait ? © MZ/Qobuz
10,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 2002 | UMC (Universal Music Catalogue)

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Et la plus grande chanteuse pop et soul britannique s’envola, à l’automne 1968, dans la moiteur de Memphis, dans la tanière du groove sudiste américain. C’est là que Dusty Springfield accouche de l’un des plus grands disques de tous les temps ! Produit par Jerry Wexler, déjà responsable de l’âge d’or d’Aretha Franklin et Otis Redding, épaulé par l’ingénieur du son Tom Dowd, la soul sister londonienne love la voix de son âme blanche dans le paradis de ce rhythm’n’blues noir. Les arrangements sont d’une finesse renversante, sa voix n’a jamais atteint de tels sommets, les chansons sont d’une rare perfection (Gerry Goffin et Carole King, Michel Legrand, Randy Newman, Barry Mann et Cynthia Weil ou bien encore Burt Bacharach et Hal David), bref la messe est dite. A se demander si Dusty In Memphis n’est pas… le disque soul parfait ? © MZ/Qobuz
13,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1996 | A&M

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,49 €

Crooners - Paru le 19 avril 1999 | Columbia

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
13,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1999 | Spectrum

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Compilation de divers live
16,99 €

Rock - Paru le 20 décembre 2005 | Rhino - Warner Records

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En 1968, Tony Joe White touche le succès dès son premier album Black and White. Un subtil mélange de country-rock et de traditions louisianaises qui donneront naissance au « swamp rock ». White est donc un pionnier du style sur cette production de Billy Swan. Sa voix douce de baryton du bayou séduit mais pas autant que son talent de songwriter. Sur les treize titres de l’album, les six premiers (sûrement les plus percutants) sont des créations originales de ce jeune homme d’Oak Grove. Willie and Laura Mae Jones, Soul Francisco, Aspen Colorado, Whompt Out on You, Don't Steal My Love et Polk Salad Annie. Six chansons qui reflètent l’image du bayou dont White est fier. Une poésie boueuse, des guitares parfois grasses, une voix sensible aux vibrations soul et aux ballades bluegrass, il faut peu de temps pour reconnaître son génie. Beaucoup ont donc repris certaines chansons du disque, notamment Elvis en 1969 avec Polk Salad Annie, ainsi que Conway Twitty, Dusty Springfield et bien d’autres encore. Mais s’il est doué pour composer, il sait aussi choisir ses interprétations sur face B. James Moore, Bobby Russell, Jim Webb ou encore Burt Bacharach pour Look of Love, Tony Joe White connaît sa musique et sait s’entourer pour faire rayonner son swamp ! Plus tard, il sera rejoint par d’autres alligators de ces marécages comme Dr.John, Creedence Clearwater Revival ou encore J.J. Cale. © Clara Bismuth/Qobuz
16,99 €

Pop - Paru le 8 février 2005 | Rhino

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz