Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

17,49 €
14,99 €

Pop - Paru le 4 juin 2012 | Parlophone UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
En cette année 1972, avec l'album Ziggy Stardust, tout bascule ! Déluge de guitares glam, naissance des doubles (ici Ziggy, plus tard le Thin White Duke, Halloween Jack et autres Aladdin Sane) et outrance à gogo, le Bowie le plus mythique est au cœur de cet album concept on ne peut plus précurseur. Ce mutant de Ziggy, reflet parfait de son époque, choque musicalement et visuellement. Un délire qui suinte même de la plume du dandy Bowie qui érige ici une tour de Babel où Oscar Wilde, la science-fiction, Vince Taylor et tout un tas d’idoles et d’idées s’entrechoquent. L’androgynie se ressent même dans ce rock’n’roll très électrique, sexuel et mégalo au possible (Moonage Daydream). Surtout, The Rise And Fall Of Ziggy Stardust And The Spiders From Mars offre des chansons renversantes comme Starman, Ziggy Stardust, Rock’n’Roll Suicide ou bien encore Suffragette City qui préfigure le punk. © MZ/Qobuz
17,49 €
14,99 €

Pop - Paru le 25 septembre 2015 | Parlophone UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Même s’il traversa plusieurs décennies, David Bowie culminera artistiquement pour l'essentiel durant les années 70 et 80. En 1971, avec cet Hunky Dory, l’ancien mod David Jones désormais David Bowie assume totalement ses ambitions bigarrées et met surtout l’accent sur la complexité et la pluralité de son style : look androgyne, attitudes scandaleuse, arrangements complexes, pratique intense de la métaphore et vénération pour les grandes icones de la marge (Warhol et Dylan sont ouvertement cités). Musicalement, la richesse est déjà de mise avec d’étonnantes mélodies, un feu d’artifice de guitares signé Mick Ronson (Queen Bitch), une omniprésence du piano (Oh ! You Pretty Things, Life On Mars ?) et des cordes assez léchées (Quicksand). Un éclectisme fracassant. © MZ/Qobuz
15,99 €
13,49 €

Pop - Paru le 1 juillet 1990 | Parlophone UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Formé à la fin des années 60 au Royaume-Uni, les Jethro Tull ont rapidement vu leur popularité grandir à travers le monde notamment grâce à des singles comme Stand Up en 1969. Leur longue carrière a été témoin de leurs nombreux changements de style incluant du blues, de la folk et surtout du rock progressif pour lequel ils sont plus largement reconnus. C’est surtout leur quatrième album, Aqualung, qui leur a permis de laisser une trace indélébile dans l’histoire du rock : considéré comme un album-concept ayant pour thème central la religion, le disque fut enregistré aux studios Island Records de Londres est reste à ce jour le plus grand succès du groupe. Offrant un subtil mélange entre hard rock et mélodies folk, le tout recouvert par la voix de Ian Anderson proférant des textes sur la foi et la religion, Aqualung reste l’un des albums les plus cérébral ayant atteint un tel auditoire. © LG/Qobuz
17,49 €
14,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 24 mai 1993 | Parlophone UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Est-ce bien le même Talk Talk qui dévalisa les charts quatre ans plus tôt grâce au tubesque Such a Shame ? Avec ce Spirit of Eden, la bande de Mark Hollis opère un virage à 180° en laissant à la cave les synthés typiquement 80's de ses débuts. Publié en septembre 1988, ce quatrième album slalome entre pop chambriste et jazz climatique. Basse onirique, guitare au ralenti et batterie cotonneuse viennent enlacer le chant d’Hollis, qui a abandonné le dandysme de Bryan Ferry pour les chuchotements osés du David Sylvian de Brilliant Trees ou du Brian Eno de Music for Airports. Talk Talk invente une sorte de postrock élégant, mâtiné de New Age classieuse. Et pour atteindre ce zénith de mélancolie, les Anglais ont sorti une improbable quincaillerie avec hautbois, harmonium, violon, basson, cor anglais, dobro… On sort de Spirit of Eden conscient d’avoir entendu une incroyable BO éthérée en forme de symphonie sensorielle. © Marc Zisman/Qobuz
16,99 €

Rock - Paru le 2 juin 2014 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,99 €
13

Rock - Paru le 15 mars 1999 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Sélection du Mercury Prize
14,99 €

Rock - Paru le 25 avril 1994 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Sélection du Mercury Prize
20,49 €

Rock - Paru le 30 juillet 2012 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
20,49 €

Rock - Paru le 11 septembre 1995 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1995 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
14,99 €

Rock - Paru le 30 mars 2012 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
20,49 €

Pop - Paru le 24 octobre 2011 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Formé à la fin des années 60 au Royaume-Uni, les Jethro Tull ont rapidement vu leur popularité grandir à travers le monde notamment grâce à des singles comme Stand Up en 1969. Leur longue carrière a été témoin de leurs nombreux changements de style incluant du blues, de la folk et surtout du rock progressif pour lequel ils sont plus largement reconnus. C’est surtout leur quatrième album, Aqualung, qui leur a permis de laisser une trace indélébile dans l’histoire du rock : considéré comme un album-concept ayant pour thème central la religion, le disque fut enregistré aux studios Island Records de Londres est reste à ce jour le plus grand succès du groupe. Offrant un subtil mélange entre hard rock et mélodies folk, le tout recouvert par la voix de Ian Anderson proférant des textes sur la foi et la religion, Aqualung reste l’un des albums les plus cérébral ayant atteint un tel auditoire. Pour cette édition spéciale 40e anniversaire les chansons ont été remixées et remastérisées par Steven Wilson. © LG/Qobuz
14,99 €

Pop - Paru le 16 mai 2011 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Ce cinquième album studio de Kate Bush est souvent considéré comme l’une de ses œuvres maîtresses. Les thématiques abordées et l’atmosphère générale de Hounds of Love démontrent une nouvelle fois l’intelligence de l’auteure-compositrice-interprète, notamment dans sa manière si subtile de mélanger noirceur et clarté. Le single Running Up That Hill – gros succès de 1985 – en est le témoignage parfait, dans la mesure où Kate Bush nous dit qu’il peut exister des solutions à l’incommunicabilité entre les hommes et les femmes, comme échanger sa place avec celle de l’autre (« And if I only could/I'd make a deal with God/And I'd get him to swap our places »). Les percussions électroniques combattives qui enveloppent la chanson illustrent idéalement l’optimisme de la chanteuse, derrière le constat d’échec. L’ambivalence bushienne est également présente dans The Big Sky, morceau à la fois innocent et sombre. Musicalement, l’album fait écho à cette double vision des choses puisqu’on retrouve les synthétiseurs chers à Kate Bush (en particulier son Fairlight adoré) et des instruments acoustiques, parfois traditionnels (notamment dans le très irlandais Jig of Life). Et comme à son habitude, elle parsème ses chansons de références diverses et variées au cinéma d’épouvante. Dans le troublant Hello Earth, elle cite Jacques Tourneur (Rendez-vous avec la peur, 1957), ainsi que les chœurs de Nosferatu (Werner Herzog, 1979). Quant aux paroles de Hounds of Love, elles sont dignes d’une cavale hitchcockienne cauchemardesque. A côté de ces moments de tension, Kate Bush nous apaise avec des chansons plus douces, comme la ballade Dream of Sheep, dans laquelle prédomine le piano. Un album riche, intelligent, élégant, audacieux. En un mot : un chef-d’œuvre. ©Nicolas Magenham/Qobuz
11,49 €

Rock - Paru le 25 octobre 2010 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Cet opus est en réalité la réédition de la compilation désormais classique d’EMI de 1980, remasterisée. Elle comprend des titres de Marks I et IV, qui n’étaient pas dans la liste originale, et un bonus DVD contenant des live à la télévision, des nouveaux clips et une interview avec John Lord. De quoi réjouir les amateurs du groupe de hard-rock, précurseur en la matière.
13,49 €

Pop - Paru le 4 juin 2010 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
19,49 €

Rock - Paru le 23 août 1993 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Le premier album éponyme des Duran Duran, sorti en 1981, contient tous les irrésistibles éléments qui ont fait du groupe l’une des plus grandes icones pop de la décennie. Les plages de synthétiseurs, la production kitch et leurs incroyables coupes de cheveux ont fait de ces artistes les chefs de file des « nouveaux romantiques » associés à la vague new wave de cette époque. Le disque est porté par des singles ultra malins tels que Girls On Film et Planet Earth qui ont valu au groupe un succès fracassant aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. La deuxième partie de l’album est un peu plus expérimentale, révélant un Nick Rhodes menant ses camarades dans des atmosphères qui ne sont pas sans rappeler le son de Roxy Music, l’une des principales influences des Duran Duran. Avec ce classique, le groupe donne le coup d’envoi de sa fulgurante carrière pleine de réussite. © LG/Qobuz
9,99 €

Rock - Paru le 13 juillet 2009 | Parlophone UK

Distinctions 4 étoiles Rock and Folk - 5/6 de Magic - Discothèque Idéale Qobuz - Sélection Les Inrocks
Le crooner britannique signe le plus beau des écrins de noirceur mélancolique à sa voix de velours. Des guitares aux sonorités sixties, des cordes à tomber, un sens de la mélodie inégalé, Richard Hawley offre là l'un de ses plus grands disques. Un opus maîtrisé d'un bout à l'autre et intemporel comme les grands chefs d'oeuvre. Indispensable. © CM/Qobuz
13,49 €

Rock - Paru le 19 janvier 1998 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Trois ans après le superbe Scary Monsters, David Bowie plonge corps et âme dans l’ère MTV avec l’un de ses plus grand succès commerciaux, efficace machine à tubes de pop funky et de new wave discoïde dont on ne se lasse guère. Produit par Nile Rodgers de Chic, Let’s Dance qui parait en avril 1983 accueille même le grand guitariste texan Stevie Ray Vaughan et recèle de vraies pépites comme cette relecture glamour de China Girl (coécrit cinq ans plus tôt avec Iggy Pop pour The Idiot) ou l’énergique Modern Love d’ouverture. Le Thin White Duke croone comme jamais et son single Let’s Dance résonne sur les dancefloors des quatre coins du monde. Une fois encore, la star britannique a pris ses fans à contrepied en signant un disque totalement différent du précédent. Même si certains reprocheront au génie Bowie de se laisser aller à une certaine facilité pop soul assez commeciale, Let’s Dance porte parfaitement son titre insouciant et vieillit plutôt bien. © MZ/Qobuz
13,49 €

Rock - Paru le 12 septembre 1994 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Kate Bush n’a que 19 ans au moment de la sortie de son premier album, en 1978. Même si la jeune auteure-compositrice-interprète ne choisit pas la voie universitaire comme la plupart des gens de son âge, cet album prouve néanmoins qu’elle est encore plongée dans ses années d’humanités. Ainsi, la chanson Moving est un hommage à son professeur de danse Lindsay Kemp, et le tube planétaire Wuthering Heights évoque un classique de la littérature anglaise écrit par Emily Brontë, que nombre d’adolescents ont lu et étudié. Mais c’est surtout l’adaptation cinématographique de 1970 qui a marqué et inspiré la jeune femme, ce qui prouve qu’elle est fortement attirée à la fois par la musique et les arts visuels (la chanson fait d’ailleurs l’objet de deux clips où elle incarne le fantôme de Catherine Earnshaw). L’idée d’apprentissage est également au cœur de la chanson Them Heavy People, en particulier l’enseignement de la religion, ainsi que des préceptes du philosophe mystique Georges Gurdjieff. Enfin, la sexualité est un thème essentiel de l’album, comme le prouvent les terriblement sensuels Feel It et L'Amour Looks Something Like You. Voilà pour le contexte, les thèmes et les influences de The Kick Inside. Quant à la forme, c’est certainement ce qui frappe le plus lorsqu’on s’attèle à l’écoute de cet album hors-norme. Certes, Kate Bush possède un univers chorégraphique et visuel expressif, mais il ne faut pas oublier ses talents de chanteuse et de compositrice. Loin de la simplicité qui est souvent de mise dans le monde de la pop, les mélodies de Kate Bush se caractérisent par des phrases alambiquées qui semblent s’étirer à l’infini. Parmi les chansons les plus génialement complexes de l’Anglaise, citons Room for the Life et Kite. Quant aux arrangements si élégants de l’album (tendance pop folk néoromantique), ils sont dus à l’un des claviéristes de The Alan Parsons Project (Andrew Powell), ainsi qu’à son ami David Gilmour des Pink Floyd – qui fut l’un des premiers à repérer le talent de Kate Bush. Évoquons pour finir la voix exceptionnelle de la chanteuse, synthèse parfaite entre la soprano rigoureuse et la petite fille légèrement déjantée qu’elle n’a jamais cessé d’être. © Nicolas Magenham/Qobuz
13,49 €

Rock - Paru le 26 juin 2006 | Parlophone UK

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz