Votre panier est vide

Catégories :
Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

A partir de :
CD19,49 €

Rock - Paru le 15 août 2005 | Rhino - Elektra

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Fun House qui sort un an après le premier opus des Stooges d'Iggy Pop est un vrai trip psychiatrique. Une jam électrique de free rock sous forme de grande messe célébrée par le père Osterberg et sa bande de freaks dégénérés dans le rôle des… enfants de chœur ? Grand gourou des guitares, Ron Asheton enroule ses riffs autour de l’organe reptilien de son chanteur qui sur scène fini ses concerts à moitié nu et se taillade le poitrail à coup de tessons de bouteilles. La rythmique primitive fait rentrer tout le monde dans les rangs. Et le saxophone improbable et free de Steven McKay donne à cette cérémonie une saveur vaudou unique et originale. Avec Fun House, le rock’n’roll n’a jamais autant senti la mort, la drogue, le sexe et la fin du monde… A noter que cette Deluxe Edition comprend pas moins de 14 titres supplémentaires ! © MZ/Qobuz
A partir de :
CD12,49 €

Rock - Paru le 15 juin 2005 | Rhino - Elektra

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz
Fun House qui sort un an après le premier opus des Stooges d'Iggy Pop est un vrai trip psychiatrique. Une jam électrique de free rock sous forme de grande messe célébrée par le père Osterberg et sa bande de freaks dégénérés dans le rôle des… enfants de chœur ? Grand gourou des guitares, Ron Asheton enroule ses riffs autour de l’organe reptilien de son chanteur qui sur scène fini ses concerts à moitié nu et se taillade le poitrail à coup de tessons de bouteilles. La rythmique primitive fait rentrer tout le monde dans les rangs. Et le saxophone improbable et free de Steven McKay donne à cette cérémonie une saveur vaudou unique et originale. Avec Fun House, le rock’n’roll n’a jamais autant senti la mort, la drogue, le sexe et la fin du monde… © MZ/Qobuz