Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

9,99 €

Rock - Paru le 13 juillet 2009 | Parlophone UK

Distinctions 4 étoiles Rock and Folk - 5/6 de Magic - Discothèque Idéale Qobuz - Sélection Les Inrocks
Le crooner britannique signe le plus beau des écrins de noirceur mélancolique à sa voix de velours. Des guitares aux sonorités sixties, des cordes à tomber, un sens de la mélodie inégalé, Richard Hawley offre là l'un de ses plus grands disques. Un opus maîtrisé d'un bout à l'autre et intemporel comme les grands chefs d'oeuvre. Indispensable. © CM/Qobuz
23,49 €
20,49 €

Rock - Paru le 1 décembre 2017 | Rhino - Warner Bros.

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Best New Reissue
Après un premier opus assez magique de country alternative bien pêchue (A.M.) mais conçu au moment de la séparation turbulente de son groupe Uncle Tupelo, Jeff Tweedy prend cette fois son temps pour accoucher du second album de Wilco. Déjà, l’œuvre est ambitieuse car double. Un format qui, mêlé à ses ressemblances musicales, fera écrire à pas mal de journalistes au moment de la sortie du disque en octobre 1996 que Tweedy signe ici son Exile On Main Street. Comme pour le chef d’œuvre des Rolling Stones, l’éclectisme est de mise avec du rock’n’roll basic, du bluegrass, du country rock, du psychédélisme, du folk et de la soul moite. Avec des guitares lâchées en liberté, de la pedal steel, des cuivres et tout un instrumentarium illimité, le Wilco de Being There tisse une impressionnante toile entre les Stones de l’âge d’or, les Replacements, les Beatles et le Big Star de l’album Third. Alternant ballades et tempêtes électriques, Tweedy montre surtout qu’avec une base finalement assez classique et intemporelle, il rafle la mise avec ses chansons grandioses et ses compositions à l’architecture renversante…Cette Deluxe Edition remastérisée propose, en plus de l’album original, quinze bonus inédits incluant notamment des versions alternatives d’I Got You et Say You Miss Me ainsi qu’un live enregistré le 12 novembre 1996 au Troubadour de Los Angeles et une session pour la station de radio de Santa Monica KCRW captée le lendemain. © MZ/Qobuz
19,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2013 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio - Pitchfork: Best New Reissue
Suite au raz de marée Nevermind, la bande à Kurt Cobain décide de s’accompagner de Steve Albini (notamment connu pour son travail avec les Pixies) pour produire son prochain disque. Un tel choix est cohérent pour un groupe qui veut affirmer son image punk et indie, et qui désire se débarrasser de l’étiquette pop qui lui a été collé après l’incroyable succès de son précédent opus. In Utero constitue un véritable pied de nez aux maisons de disque puisque Nirvana ne fait pas le choix facile et commercial de reproduire la même recette qu’avant : l’ambiance est volontairement plus sombre et les instrumentations sont lourdes et très punk, constituant un disque moins facilement accessible que Nevermind. Difficile de ne pas considérer cet album comme une lettre de suicide écrite par Cobain, ce dernier mettant tout son talent de songwriter dans des titres aux paroles glaçantes, chantant et criant ses frustrations et sa rage dans des titres brillamment composés. La dernière preuve de l’immense talent du chanteur qui se suicidera en 1994, laissant derrière lui une œuvre touchante et immensément influente. A l'occasion de son 20e anniversaire, l'album est totalement remasterisé. © LG/Qobuz
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 7 février 2005 | Rough Trade

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Music - Lauréat du Mercury Prize
Il y a d'abord et surtout cette voix androgyne, organe exceptionnel qu'on croirait cloné de celui de Boy George. Mais Antony Hagarty ne fait pas dans la pop à paillettes. Mais plutôt religieuse. Comme du rock chambriste et beau. Paru en 2005, ce second album transpire le gospel, la soul onirique et le folk mystique. Un piano somnambule vient caresser son vibrato sur cet opus auquel participent Rufus Wainwright, Devendra Banhart, Lou Reed et, surprise, Boy George ! © CM/Qobuz
9,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 16 février 2004 | Domino Recording Co

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Music - Lauréat du Mercury Prize
Si l’EP Darts of Pleasure et la preuve du talent certain des Franz Ferdinand pour la finesse de leurs paroles et de leurs accroches, leur premier album éponyme offre une version plus élargie de leur musique. Dès leur premier titre brutalement vibrant, "Jacqueline", ces chansons sont plus sombres et plus variées que ce que laissaient suggérer les précédents morceaux du groupe. "Take Me Out" reste inégalée de théâtralité pure ; son martellement incessant et ses paroles laissent délicieusement planer le doute : s’agit-il d’un rendez-vous galant ou d’un peloton d’exécution ?. "The Dark Of the Matinée" capture l’essence de l’évasion romantique à travers des jeux de mots à donner le vertige, et "Darts of Pleasure" reste l’une des meilleures expressions du glamour défraîchi, de l’humour potache et de l’énergie de Franz Ferdinand. ~ Heather Phares
34,99 €

Rock - Paru le 8 juin 2015 | Polydor Records

Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
Derrière la braguette « conçue » par Andy Warhol se cache une nouvelle orgie opiacée et lysergique où le rock’n’roll, le blues, la country et le rhythm’n’blues partousent à tout va ! Après l’enchainement fou des essentiels Beggars Banquet et Let It Bleed, Mick Jagger et Keith Richards signent sur cet album paru le 23 avril 1971 des compositions toujours aussi impressionnantes, aux riffs de guitares on ne peut plus carnassiers (Brown Sugar), hantés par les drogues dures (Sister Morphine). Sur ces Doigts collants, on trouve de la sensualité démoniaque (Wild Horses), des thèmes violemment percussifs (Sway) ou salement blues et poisseux (You Gotta To Move). Épaulés par la crème des musiciens (Ry Cooder, Jim Dickinson, Bobby Keys, Nicky Hopkins, Paul Buckmaster…), ce chef d’œuvre est aussi le premier Stones 100% sans Brian Jones avec des débuts époustouflants de Mick Taylor (Can’t You Hear Me Knocking). Sans hésitation l’un des dix plus grands disques de l’histoire du rock’n’roll. A noter que cette somptueuse Super Deluxe Edition comprend deux disques supplémentaires blindés de prises inédites et de titres live enregistrés le 14 mars 1971 au Roundhouse de Londres et, la veille, à l'Université de Leeds. © MZ/Qobuz
15,49 €
10,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2002 | Interscope

Hi-Res Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Connu pour ses changements de style et d’humeur, le chanteur américain Beck est le créateur d’une discographie incroyablement diverse pouvant changer subitement d’univers d’une chanson à l’autre, voire même au milieu d’une seule chanson. Sur Sea Change, le Californien décide pour une fois de se cantonner à un seul genre, révélant un album aux sonorités acoustiques fortement influencé par Neil Young. Le costume de chanteur/compositeur lui va ici comme un gant et lui permet d’écrire une pop/country mélancolique, véritable ode à tous les cœurs brisés. Le son chaud créé par le producteur Nigel Godrich et les arrangements de violons de Paul Buckmaster viennent s’ajouter superbement aux mélodies de l’album. Sea Change est un chef d’œuvre de la pop et devient un symbole de songwriting porté à la perfection. © LG/Qobuz
23,99 €

Rock - Paru le 5 février 2013 | Rhino - Warner Records

Distinctions Album du mois Magic - Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Reissue
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 27 mai 2013 | XL

Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Music
Le cap du difficile deuxième album franchi, Vampire Weekend se devait non seulement d’avancer mais surtout d’évoluer. Et Modern Vampires Of The City est une réelle évolution dans la (jeune) vie du (jeune) combo new-yorkais. Les légères touches ethniques très Talking Heads ont désormais disparu au profit d’une pop de plus en plus léchée, tant dans ses mélodies et ses harmonies, que dans ses sons. Dans les ballades, la bande d’Ezra Koenig fait des merveilles et dans les titres plus up tempo, elle est d’une rare efficacité. © CM/Qobuz
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 13 mai 2013 | XL Recordings

Distinctions 4F de Télérama - Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Music
Le cap du difficile deuxième album franchi, Vampire Weekend se devait non seulement d’avancer mais surtout d’évoluer. Et Modern Vampires Of The City est une réelle évolution dans la (jeune) vie du (jeune) combo new-yorkais. Les légères touches ethniques très Talking Heads ont désormais disparues au profit d’une pop de plus en plus léchée, tant dans ses mélodies et ses harmonies, que dans ses sons. Dans les ballades, la bande d’Ezra Koenig fait des merveilles et dans les titres plus up tempo, elle est d’une rare efficacité. © CM/Qobuz
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 27 septembre 2010 | 4AD

Distinctions 5/6 de Magic - Discothèque Idéale Qobuz - Pitchfork: Best New Music
Album après album, Deerhunter impose son génie. Son génie ? Oui, son génie ! Bradford Cox et ses hommes poursuivent leur ascension de la pop sonique chloroformée avec une maîtrise mélodique étonnante. Hérité du mur du son de My Bloody Valentine, ce rock onirique made in Atlanta est encore plus hypnotique sur ce quatrième album bouleversant. © MD/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Pop - Paru le 1 janvier 1985 | Universal Music Division Mercury Records

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence - Hi-Res Audio
20,49 €
17,49 €

Rock - Paru le 18 janvier 2005 | Rhino Atlantic

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Qobuz Référence - Hi-Res Audio
19,49 €
13,99 €

Alternatif et Indé - Paru le 1 janvier 2011 | Geffen

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Pour certains, Nevermind est sans doute le dernier vrai chef d’œuvre de l’histoire du rock. Chef d’œuvre au sens de disque fédérateur, pour ne pas dire LE disque d’une génération… En 1991 pourtant, certains se demandent pourquoi la planète entière va s’emparer de cette bombe nucléaire de rock’n’roll, punk dans l’âme, pour la transformer en véritable phénomène. Après un premier disque cinglant (Bleach), beau retour au punk basique passé à la moulinettes de sonorités distordues et métalliques, Kurt Cobain affute sa plume et son sens de la mélodie : Smells Like Teen Spirit évidemment mais aussi le raz-de-marée électrique de Territorial Pissings, le fielleux Come As You Are, le folk troublant de Poly ou le bipolaire Lithium, tout est perfection, destructeur pour le corps, renversant pour l’esprit… L’organe lancinant de Kurt Cobain fait corps avec sa prose désespérée et la batterie de Dave Grohl résonne comme autant de directs au plexus. Essentiel ? Doux euphémisme. © Marc Zisman/Qobuz
13,99 €
21

Pop - Paru le 24 janvier 2011 | XL

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Sélection du Mercury Prize
Il y a Amy, il y a Duffy et il y a… Adele ! Avec son deuxième album, 21, cette étonnante ambassadrice de la nouvelle soul britannique confirme tout le bien qu’on pensait de son style, de sa voix et de sa personnalité, plus forte que jamais. Du groove du vrai !
13,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 1994 | Polydor Associated Labels

Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Lauréat du Mercury Prize
Trois ans après le premier Massive Attack, l’attention se décale de quinze bornes à l’ouest de Bristol. Dans la ville côtière de Portishead – prononcez Portissède et non Portichède – pour un autre trio. Mixte cette fois. Geoff Barrow aux machines et Adrian Utley à la guitare encadrent la voix hallucinante de la timide Beth Gibbons (on pense à Tracey Thorn, Sade et Stina Nordenstam). Si leur premier album réunit tous les marqueurs du trip hop (beats hip-hop, langueur dub, ambiance austère…), il ressemble surtout à la BO langoureuse d’un vrai-faux film, noir de préférence. Effet amplifié notamment par le sample mythique de Danube Incident, un vieux thème de Lalo Schifrin pour un épisode de Mission Impossible, sur le single Sour Times. Moins oppressante que celle de Massive Attack, la musique de Dummy reste hautement mélancolique, pour ne pas dire au bord du précipice du désespoir. Un désabusement fascinant à l’âme viscéralement blues et soul. Parfois angoissante comme une partition de Morricone pour un obscur giallo. Et cette sensation d’être accoudé au comptoir d’un bar lounge, obscur et désert, au fond duquel Beth Gibbons joue les Peggy Lee de la fin du monde… © Marc Zisman/Qobuz
16,99 €
14,49 €

Punk - New Wave - Paru le 6 septembre 2013 | Sony Music UK

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Qu’on parle ici de chef d’œuvre ne fait évidemment aucun doute mais là où les Clash brillent réellement tout au long de ce troisième album, c’est dans leur capacité à passer en revue toute la mythologie du rock’n’roll avec grandeur, richesse et éclectisme. Loin de n’être qu’un coup de gueule punk post-ado, l’art du gang de Joe Strummer fusionne un engagement militant et social jamais bas du front à un traitement subtil de tous leurs styles de prédilection, qu’il s’agisse de reggae (Guns Of Brixton, Rudie Can't Fail), de rockabilly (Brand New Cadillac), de soul (The Right Profile), de ska (Wrong 'Em Boyo), de funk (Train In Vain) voire même de jazz (Jimmy Jazz). Même la pochette de ce London Calling qui revisite celle du tout premier disque d’Elvis Presley est un chef d’œuvre. In-dis-pen-sa-ble ! © MZ/Qobuz
20,49 €
17,49 €

Rock - Paru le 4 janvier 1967 | Rhino - Elektra

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Indéniablement l’un des meilleurs premiers albums de l’histoire du rock. Le monde a pu découvrir grâce à ce disque le charisme inégalable du poète torturé Jim Morrison. Propulsés en haut des charts par le single Light My Fire, les quatre musiciens de Los Angeles se posent tel un ovni sur le paysage musical des années 60 et parviennent à faire un peu d’ombre aux Beatles. Leur style est unique et immédiatement reconnaissable : une fusion de rock, de blues, de classique et de jazz, le tout sublimé par les textes inspirés de Jim. Le clavier de Ray Manzarek devient également une marque de fabrique du groupe, et le guitariste Robby Krieger qui compose la majorité des chansons ne cessera ensuite d’étonner par son jeu de guitare sans cesse renouvelé. Un impressionnant début pour l’un des groupes les plus mythiques de ces dernières années. L'édition studio master offre un son de qualité inégalable © LG/Qobuz
21,49 €
14,99 €

Rock - Paru le 1 janvier 2014 | UMC (Universal Music Catalogue)

Hi-Res Distinctions Discothèque Idéale Qobuz - Hi-Res Audio
Sorti en 1973, Goodbye Yellow Brick Road est considéré comme l’un des albums majeurs d’Elton John. En l’espace de 17 titres sans temps mort, le chanteur anglais montre toute l’étendue de son talent de songwriter. Au sommet de son art, il livre certains de ses morceaux les plus inspirés, qui font aujourd’hui figure de classiques et nous rappellent l’immense talent de l’un des chanteurs les plus influents du XXe siècle. © NG/QOBUZ
9,99 €

Pop - Paru le 15 octobre 2000 | Parlophone France

Distinctions Victoire de la musique - Discothèque Idéale Qobuz
Henri Salvador est né en 1917 à Cayenne, en Guyane française. Il étudie la musique à Paris et joue un jour avec Django Reinhardt. Son son est une combinaison de cabaret parisien, de bossa nova brésilienne et d’influences des Antilles françaises. Cet album bien particulier illustre à la perfection le vaste éventail de ses inspirations. Sa voix suave diffuse une ambiance soyeuse et sensuelle évoquant de douces brises tropicales. Il arbore également dans ses paroles un grand sens de l’humour qui l’a rendu célèbre en France et sur sa terre natale. L’accompagnement instrumental, tout au long de l’album, est très discret, mais exceptionnel dans sa manière d’évoquer l’ambiance créée par sa voix. Chambre avec Vue remporte les Victoires de la Musique de l’an 2000 en France. Une introduction chaudement recommandée à cet artiste prolifique. ~ Mark Romano