Votre panier est vide

Catégories :
Dans chaque genre, les experts de Qobuz rassemblent tous les indispensables. Ces albums qui ont marqué l’histoire de la musique et constituent des dates majeures.

Avec la Discothèque Idéale, vous (re)découvrez des enregistrements mythiques, tout en construisant votre culture musicale.

Les albums

A partir de :
CD14,49 €

Rock français - Paru le 28 février 2002 | Indochine Records

Distinctions Victoire de la musique - Discothèque Idéale Qobuz
Considéré comme l’album de la résurrection, ce disque n’est pourtant que l’ultime volet d’un triptyque, la dernière pierre des nouvelles fondations de l’édifice Indochine. D’ailleurs, si le s de Paradise est remplacé par un z, c’est bien en clin d’œil à la dernière lettre de l’alphabet. Après la période de l’adolescence abordée dans Wax, celle de la découverte des plaisirs dans Dancetaria, voici venu le temps de la responsabilité avec l’enfantement. Paradize marquera une phénoménale renaissance, vingt ans très exactement après le premier chapitre de l’histoire.Sorti au mois de mars 2002, Paradize se vend à près de 1,2 million de copies, et le single J’ai demandé à la lune à 800 000 exemplaires. Du jamais vu pour un groupe de rock français, car il n’y a pas d’autre adjectif pour qualifier Indochine. À court d’inspiration, Nicola Sirkis, dernier membre de la fondation originelle, a fait appel à d’autres plumes pour l’aider à écrire les textes : la romancière Ann Scott, les musiciens Gérard Manset, Jean-Louis Murat et Mickaël Furnon, plus connu sous le nom de Mickey 3D. Un choix judicieux et habile, qui l’empêche de tourner en rond. Dans Mao Boy, l’un des titres phares, il évoque la transmission à sa fille Théa – Mao étant son deuxième prénom – mais aussi à l’enfant qu’Oli de Sat et sa compagne attendent, comme l’indique la jeune femme de la pochette qui exhibe son ventre.Si Electrastar profite de guitares franches et de nappes de claviers offensives pour incarner une folie qui guette parfois le groupe, les épreuves n’ont cessé de se succéder. Punker décline une envie de pratiquer une politique de terre brûlée en optant pour une urgence de propos. Mais c’est l’incroyable mélodie de J’ai demandé à la lune qui emportera toutes les adhésions avec sa simplicité et sa fluidité apparentes. L’Indomania an II est en marche, elle ne s’arrêtera guère plus. Et si la croix de la pochette fait office de nouveau logo, Dark est une prière qui demande à ses disciples de puiser la force d’avancer en eux au lieu de croire aux chimères invoquées par d’autres. Une belle parabole de ce succès. © Christian Eudeline/Qobuz