Qobuz Store wallpaper
Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Ida Sand - True Love

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

True Love

Ida Sand

Disponible en
16-Bit CD Quality 44.1 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Démarrer ma période d'essai et lancer l'écoute de cet album

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Souscrire

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Au fond des caves suédoises de jazz, il y a souvent une jolie pianiste blonde. Fréquemment, elle chante. Et, parfois, on la remarque. C’est le cas d’Ida Sand, qui, après avoir rodé voix et toucher de clavier sur toutes les scènes du pays (bonne hérédité ne saurait mentir, sa mère étant musicologue et son père, chanteur de l’opéra de Stockholm), enregistre un deuxième album (le premier, Meets Me Around Midnight date de 2007), pour lequel elle retrouve son guitariste et producteur de mari, Ola Gustafsson, ainsi qu’un consortium venu du froid (avec en particulier Magnus Lindgren à la clarinette).

Sur les douze plages proposées, cinq sont des compositions originales de la dame, entre ballade rêveuse, jazz FM, et pop adulte. Mais la saveur de True Love réside naturellement dans le pont jeté entre jazz et chanson, musique improvisée et pop. Sand n’a en effet pas hésité à poser sa voix sur quelques incunables, pourtant tout à fait impressionnés (au sens photographique du terme) par leurs créateurs. C’est donc une version du « Ventura Highway » d’America (et un bugle mélancolique), qui ouvre le bal des visites guidées. Ce sautillement autoroutier est suivi d’une relecture de « The Weight » de The Band, où la guitare slide renvoie à tous les échos de l’americana.

La chanteuse givrera par la suite de sa douce voix le « Redemption Song » de Bob Marley, après avoir crânement affronté, dans un grondement de cordes, la partition d’un « Heart of Gold » extrait du plus célèbre album (Harvest) de Neil Young. Et si l'on apprécie la sage interprétation (c’est-à-dire totalement funky, donc, en phase) du « Who’s Gonna Help Brother Get Further » d’Allen Toussaint et Elvis Costello, la plus intrigante chanson du lot reste sans contestation possible la version du « Manic Depression » de Jimi Hendrix. En lieu et place du déferlement sonique initial, Sand aborde la mélodie sous l’angle sensuel d’un amour qui vient, et va, tout en soubresauts et hésitations coquines, jusqu’à l’extase finale. On savait, depuis les années soixante, les Suédoises particulièrement délurées en matière de libido : voilà que l’une d’entre elles réinvente le sexe mélodique.
© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2017

Plus d'informations

True Love

Ida Sand

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 60 millions de titres avec votre abonnement illimité.

1
Ventura Highway
00:04:53

Ida Sand, Performer

2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG 2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG

2
Notice Me
00:04:30

Ida Sand, Composer, Performer, Lyricist

2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG 2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG

3
The Weight
00:04:15

Ida Sand, Performer

2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG 2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG

4
My Biggest Fear
00:04:06

Ida Sand, Composer, Performer, Lyricist

2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG 2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG

5
As Long As You Love Me
00:04:18

Ida Sand, Composer, Performer, Lyricist

2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG 2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG

6
Devil's Game
00:04:45

Ida Sand, Composer, Performer, Lyricist

2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG 2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG

7
Heart Of Gold
00:04:04

Ida Sand, Performer

2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG 2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG

8
Manic Depression
00:03:27

Ida Sand, Performer

2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG 2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG

9
Loverman
00:05:34

Ida Sand, Performer

2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG 2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG

10
Who's Gonna Help Brother Get Further
00:03:54

Ida Sand, Performer

2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG 2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG

11
Redemption Song
00:03:35

Ida Sand, Performer

2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG 2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG

12
True Love
00:05:12

Ida Sand, Composer, Performer, Lyricist

2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG 2009 ACT Music+Vision GmbH+CO.KG

Descriptif de l'album

Au fond des caves suédoises de jazz, il y a souvent une jolie pianiste blonde. Fréquemment, elle chante. Et, parfois, on la remarque. C’est le cas d’Ida Sand, qui, après avoir rodé voix et toucher de clavier sur toutes les scènes du pays (bonne hérédité ne saurait mentir, sa mère étant musicologue et son père, chanteur de l’opéra de Stockholm), enregistre un deuxième album (le premier, Meets Me Around Midnight date de 2007), pour lequel elle retrouve son guitariste et producteur de mari, Ola Gustafsson, ainsi qu’un consortium venu du froid (avec en particulier Magnus Lindgren à la clarinette).

Sur les douze plages proposées, cinq sont des compositions originales de la dame, entre ballade rêveuse, jazz FM, et pop adulte. Mais la saveur de True Love réside naturellement dans le pont jeté entre jazz et chanson, musique improvisée et pop. Sand n’a en effet pas hésité à poser sa voix sur quelques incunables, pourtant tout à fait impressionnés (au sens photographique du terme) par leurs créateurs. C’est donc une version du « Ventura Highway » d’America (et un bugle mélancolique), qui ouvre le bal des visites guidées. Ce sautillement autoroutier est suivi d’une relecture de « The Weight » de The Band, où la guitare slide renvoie à tous les échos de l’americana.

La chanteuse givrera par la suite de sa douce voix le « Redemption Song » de Bob Marley, après avoir crânement affronté, dans un grondement de cordes, la partition d’un « Heart of Gold » extrait du plus célèbre album (Harvest) de Neil Young. Et si l'on apprécie la sage interprétation (c’est-à-dire totalement funky, donc, en phase) du « Who’s Gonna Help Brother Get Further » d’Allen Toussaint et Elvis Costello, la plus intrigante chanson du lot reste sans contestation possible la version du « Manic Depression » de Jimi Hendrix. En lieu et place du déferlement sonique initial, Sand aborde la mélodie sous l’angle sensuel d’un amour qui vient, et va, tout en soubresauts et hésitations coquines, jusqu’à l’extase finale. On savait, depuis les années soixante, les Suédoises particulièrement délurées en matière de libido : voilà que l’une d’entre elles réinvente le sexe mélodique.
© ©Copyright Music Story Christian Larrède 2017

À propos

Distinctions :

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...
Blue Train John Coltrane
A Love Supreme John Coltrane
Chopin : Piano Concertos Benjamin Grosvenor
À découvrir également
Par Ida Sand

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Jazz : où sont les femmes ?

A l’exception des chanteuses, les femmes du jazz ont dû batailler ferme pour se frayer un chemin vers le devant de la scène. De Mary Lou Williams à Jaimie Branch en passant par Geri Allen ou Alice Coltrane, elles sont finalement assez peu nombreuses à s’être imposées dans un genre resté presque exclusivement masculin. Et toujours aussi macho ?

Impulse! Orange was the new Black

Avec Blue Note et Verve, Impulse! est sans doute le plus célèbre des labels de jazz américains. Une maison peinte en orange et noir qui hébergea bien évidemment John Coltrane mais aussi les musiciens les plus aventureux des années 60.

Pedro Almodóvar dans le groove

Pedro Almodóvar a toujours accordé une place de choix à la musique dans ses films, que ce soit à travers des morceaux préexistants ou des compositions originales. Il reprend ainsi à son compte cette réplique d’un de ses premiers films : « c'est la musique qui dit la vérité sur la vie ».

Dans l'actualité...