Catégories :
Panier 0

Votre panier est vide

Grigory Krotenko - Travels with Goliath, In the footsteps of Josef Kämpfer

Mes favoris

Cet élément a bien été ajouté / retiré de vos favoris.

Travels with Goliath, In the footsteps of Josef Kämpfer

Grigory Krotenko, Barocco Concertato, Ilya Mazurov and Maria Krestinskaya

Livret numérique

Disponible en
logo Hi-Res
24-Bit 48.0 kHz - Stereo

Musique illimitée

Écoutez cet album en haute-qualité dès maintenant dans nos applications

Profitez de cet album sur les apps Qobuz grâce à votre abonnement

Téléchargement digital

Choisissez la qualité audio : 

Pour bénéficier de ce tarif, abonnez-vous à Sublime+

Le Goliath en question, l’aimable lecteur l’aura deviné, n’est autre que la contrebasse, un instrument avec lequel il est certes moins aisé de voyager qu’avec une flûte à bec. C’est pourtant ce que fit le contrebassiste Joseph Kämpfer aux alentours des années 1770 à 1810 : après avoir démissionné de la cavalerie austro-hongroise, il se décida à apprendre la contrebasse (le marché du piano ou du violon étant déjà trop embouteillé) et une fois devenu virtuose, il se promena à travers toute l’Europe en acceptant des postes de temps en temps, mais surtout en donnant des concerts de Saint-Pétersbourg à Bratislava, de Münster à Salzbourg, à Vienne et même à Paris où son apparition aux célébrissimes Concerts spirituels semble avoir quelque peu étonné l’auditoire, peu habitué aux grognements de la contrebasse. Son répertoire devait sans doute couvrir bon nombre des œuvres ici enregistrées par Grigori Krotenko, des concertos ou sonates de Hoffmeister, Vaňhal, Sperger et même Mozart ! Car, oui, Mozart écrivit en 1791 une aria pour voix de basse, contrebasse solo et orchestre Per questa bella mano, qui n’est en aucun cas une adaptation ou une transposition apocryphe. Il semble que ce truculent moment avait été conçu pour le baryton-basse Franz Xaver Gerl et le contrebassiste Friedrich Pischelberger, tous deux présents lors de la création mondiale de La Flûte enchantée. Des sonorités somptueuses, sans doute fort inhabituelles, mais qui font espérer que ce Goliath-là ne rencontrera jamais son David, ce serait bien dommage. © SM/Qobuz

Plus d'informations

Travels with Goliath, In the footsteps of Josef Kämpfer

Grigory Krotenko

launch qobuz app J'ai déjà téléchargé Qobuz pour Mac OS Ouvrir

download qobuz app Je n'ai pas encore téléchargé Qobuz pour Mac OS Télécharger l'app
Ecouter sur Qobuz

Copier le lien pour partager la page

Vous êtes actuellement en train d’écouter des extraits.

Écoutez plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Écoutez cet album et plus de 40 millions de titres avec votre abonnement illimité.

Concerto for Double Bass in E-Flat (Franz Anton Hoffmeister)

1
I. Allegro moderato 00:09:39

Franz Anton Hoffmeister, Composer - Maria Krestinskaya, Conductor - Grigory Krotenko, Soloist - Barocco Concertato, Orchestra

2
II. Adagio 00:04:44

Franz Anton Hoffmeister, Composer - Maria Krestinskaya, Conductor - Grigory Krotenko, Soloist - Barocco Concertato, Orchestra

3
III. Adagio – Allegro 00:04:30

Franz Anton Hoffmeister, Composer - Maria Krestinskaya, Conductor - Grigory Krotenko, Soloist - Barocco Concertato, Orchestra

7
I. Allegro moderato 00:06:09

Maria Krestinskaya, Conductor - Johann-Baptist Vanhal, Composer - Grigory Krotenko, Soloist - Barocco Concertato, Orchestra

8
II. Adagio 00:06:31

Maria Krestinskaya, Conductor - Johann-Baptist Vanhal, Composer - Grigory Krotenko, Soloist - Barocco Concertato, Orchestra

9
III. Allegro 00:04:30

Maria Krestinskaya, Conductor - Johann-Baptist Vanhal, Composer - Grigory Krotenko, Soloist - Barocco Concertato, Orchestra

Sonata per il Contrabasso e Viola d’amore (Johann Matthias Sperger)

4
I. Allegro moderato 00:05:58

Maria Krestinskaya, Soloist - Johann Matthias Sperger, Composer - Grigory Krotenko, Soloist

5
II. Adagio 00:04:25

Maria Krestinskaya, Soloist - Johann Matthias Sperger, Composer - Grigory Krotenko, Soloist

6
III. Rondo – Moderato 00:05:07

Maria Krestinskaya, Soloist - Johann Matthias Sperger, Composer - Grigory Krotenko, Soloist

Concert aria for bass voice, double bass and orchestra K. 612 (Wolfgang Amadeus Mozart)

10
"Per questa bella mano" 00:06:18

Wolfgang Amadeus Mozart, Composer - Maria Krestinskaya, Conductor - Grigory Krotenko, Soloist - Barocco Concertato, Orchestra - Ilya Mazurov, Soloist

Rubicon Classics Ltd. Grigory Krotenko

Descriptif de l'album

Le Goliath en question, l’aimable lecteur l’aura deviné, n’est autre que la contrebasse, un instrument avec lequel il est certes moins aisé de voyager qu’avec une flûte à bec. C’est pourtant ce que fit le contrebassiste Joseph Kämpfer aux alentours des années 1770 à 1810 : après avoir démissionné de la cavalerie austro-hongroise, il se décida à apprendre la contrebasse (le marché du piano ou du violon étant déjà trop embouteillé) et une fois devenu virtuose, il se promena à travers toute l’Europe en acceptant des postes de temps en temps, mais surtout en donnant des concerts de Saint-Pétersbourg à Bratislava, de Münster à Salzbourg, à Vienne et même à Paris où son apparition aux célébrissimes Concerts spirituels semble avoir quelque peu étonné l’auditoire, peu habitué aux grognements de la contrebasse. Son répertoire devait sans doute couvrir bon nombre des œuvres ici enregistrées par Grigori Krotenko, des concertos ou sonates de Hoffmeister, Vaňhal, Sperger et même Mozart ! Car, oui, Mozart écrivit en 1791 une aria pour voix de basse, contrebasse solo et orchestre Per questa bella mano, qui n’est en aucun cas une adaptation ou une transposition apocryphe. Il semble que ce truculent moment avait été conçu pour le baryton-basse Franz Xaver Gerl et le contrebassiste Friedrich Pischelberger, tous deux présents lors de la création mondiale de La Flûte enchantée. Des sonorités somptueuses, sans doute fort inhabituelles, mais qui font espérer que ce Goliath-là ne rencontrera jamais son David, ce serait bien dommage. © SM/Qobuz

À propos

Améliorer cette page album

Qobuz logo Pourquoi acheter sur Qobuz ?

Les promotions du moment...

Playlists

Dans la même thématique...
Les Grands Angles...
Danny Elfman en dix albums

Entre féerie et humour déjanté, grandiose et douceur bienveillante, Danny Elfman a bâti en près de quarante ans un style très personnel et bigarré, qu’il distille dans des productions hollywoodiennes éclectiques, signées notamment Tim Burton ou Gus Van Sant. À l’occasion d’un week-end qui lui est consacré à la Philharmonie de Paris, retour sur dix albums essentiels de sa discographie.

Orfeo Orchestra, le chaînon manquant du XVIIIe siècle français

Très actif dans la musique baroque française depuis ses premières parutions au début des années 90, l'Orfeo Orchestra, dirigé par György Vashegyi, a été, ces dernières années, distingué par le Palazzetto Bru Zane et surtout le Centre de musique baroque de Versailles pour sa série d'explorations discographiques ambitieuses du répertoire lyrique français – baroque et classique.

Martha Argerich, l'indomptable pianiste

Voilà plus de soixante ans que la pianiste argentine (naturalisée suisse) Martha Argerich enchante le public par son jeu sauvage et impulsif et par une prise de risques de chaque instant. Défiant les difficultés techniques, cet artiste flamboyante a fait de chacune de ses interprétations une aventure dont nous sommes les témoins admiratifs.

Dans l'actualité...